Achaz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Achaz
Achaz, d'après le Promptuarii Iconum Insigniorum (1553)
Achaz, d'après le Promptuarii Iconum Insigniorum (1553)
Titre
Roi de Juda
-732-716[1]
Prédécesseur Jotham, son père
Successeur Ézéchias, son fils
Biographie
Dynastie Maison de David
Père Jotham
Enfant(s) Ézéchias
Entourage Prophète Michée
Résidence Palais royal de Jérusalem
Roi d'Israël contemporain : Peqah, Osée

Achaz (hébreu : אָחָז ; grec moderne : Ἄχαζ Akhaz ; latin : Achaz ; une abréviation de Joachaz, "Yahvé a eu lieu") est un roi de Juda du VIIIe siècle av. J.-C. (environ 737 à 723 av. J.-C.). Fils et successeur de Jotham, il est l'un des rois mentionnés dans la généalogie de Jésus dans l'Évangile de Matthieu. Le seizième chapitre du deuxième livre des Rois et le vingt-huitième du deuxième livre des Chroniques lui sont consacrés. Il fut un contemporain du prophète Michée.

Biographie[modifier | modifier le code]

Achaz est connu dans la Bible pour son impiété. Il a d'abord vaincu Razin, roi d'Aram-Damas. Mais, d'après le récit biblique, ayant élevé des autels aux faux dieux, et leur ayant même consacré son fils, Dieu permit qu'il fût vaincu à son tour par Razin et par Peqah, roi d'Israël. Il eut alors recours à Teglath-Phalasar III, roi d'Assyrie, auquel il donna tout l'or du temple de Salomon pour obtenir son secours.

Il meurt détesté et est privé de la sépulture des rois. C'est sous son règne qu'est mentionné pour la première fois le cadran solaire.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Selon Thiele. Comme de nombreuses dates concernant les personnages bibliques de cette époque, celles-ci sont approximatives, et peuvent faire l'objet de débats entre exégètes. Cf. Rois de Juda

Sources[modifier | modifier le code]

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.

Voir aussi[modifier | modifier le code]