Iana (fleuve)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Iana.
Iana
Illustration
bassin du Iana
bassin du Iana
Caractéristiques
Longueur 1 490 km
Bassin 238 000 km2
Bassin collecteur Iana
Débit moyen 1 021 m3/s (Oubileynaya)
Régime nival de plaine
Cours
Source confluence du Sartang et du Doulgalakh
· Localisation Verkhoïansk
· Coordonnées 67° 27′ 48″ N 133° 15′ 02″ O / 67.46333, -133.25056 (Source - Iana)  
Embouchure Mer de Laptev (océan Arctique)
· Altitude 0 m
· Coordonnées 71° 32′ 14″ N 136° 39′ 12″ O / 71.53722, -136.65333 (Embouchure - Iana)  
Géographie
Principaux affluents
· Rive droite l'Adytcha
Pays traversés Drapeau de la Russie Russie
Régions traversées République de Sakha
Principales villes Verkhoïansk, Batagaï, Nijneïansk et Oust-Kouïga
Deux fleuves en Sibérie Orientale du nom de Yana

Le Iana (en russe : Яна) est un fleuve de Sibérie orientale, en Russie. Il arrose la République de Sakha et se jette dans l'océan Arctique, dans la mer de Laptev. Il se trouve entre la Léna à l'ouest et l'Indigirka à l'est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le fleuve naît de l'union de deux rivières, le Sartang venu du sud (droite), et le Doulgalakh venu du sud-ouest (gauche).

La longueur de l'Iana proprement dite est de 872 kilomètres. Mais en considérant le Sartang comme son cours supérieur, sa longueur atteint 1 490 kilomètres. Son bassin fluvial compte 238 000 km2.

L'Iana se jette dans le golfe de Iana, dans la mer de Laptev, en un gigantesque delta de 10 200 km2. On compte environ 40 000 lacs dans le bassin de l'Iana, en comptant à la fois les lacs alpins formés par la glaciation dans les monts de Verkhoïansk (les basses terres, trop sèches, ne glacent pas), et les lacs-réservoirs dans les plaines marécageuses de la partie nord du bassin. Ce dernier est tout entier en pergélisol continu. Il est constitué en majorité de mélèzes devenant graduellement de la toundra au-delà du 70e parallèle, bien que les arbres puissent exister en microhabitats jusqu'au delta.

Localités traversées[modifier | modifier le code]

La Iana arrose notamment Verkhoïansk, Batagaï, Nijneïansk et Oust-Kouïga.

Principaux affluents et sous-affluents[modifier | modifier le code]

Outre les deux rivières-source du fleuve, le Sartang et le Doulgalakh, les principaux affluents et sous-affluents de l'Iana sont :

La plupart des affluents de l'Iana sont de courtes rivières provenant des hauts monts de Verkhoïansk.

Climat[modifier | modifier le code]

Le bassin de l'Iana est considéré comme le pôle froid de la Russie, car des records de température y ont été enregistrés (jusqu'à –70 °C). Voir l'article sur Verkhoïansk. Le folklore iakoute dit qu'à de telles températures, si vous apostrophez un ami et qu'il ne vous entend pas, c'est parce que vos mots eux-mêmes ont gelé. Cependant, quand le printemps revient, les mots dégèlent et on peut entendre ce qui a été dit plusieurs mois auparavant.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Le débit annuel du fleuve est d'environ 32,18 km3, ou 32,18 milliards de m3, dont la plus grande partie s'écoule en mai et juin lorsque fondent les glaces sur la rivière. En effet, l'Iana gèle en surface en octobre, et reste ainsi sous la glace jusqu'en mai-juin. Dans la région de Verkhoïansk, l'Iana reste gelée jusqu'au cœur de 70 à 110 jours par an, et partiellement gelée environ 220 jours par an.

Débit moyen mensuel (en m3/s)
Station hydrologique : Oubileynaya (67°63′ N-52.18′ E)- bassin versant: 224 000 km2-

Histoire[modifier | modifier le code]

La région de la rivière Iana est aussi connue pour être le premier site d'habitation de l'Arctique, avec des traces de présence humaine datées d'il y a 30 000 ans (soit 12 000 ans avant la dernière glaciation).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Geographylogo.svg

Les coordonnées de cet article :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]