Onega (fleuve)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

63° 49′ N 38° 28′ E / 63.82, 38.47

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Onega.
Onega
Онега
Illustration
Caractéristiques
Longueur 416 km
Bassin 56 900 km2
Bassin collecteur Onega
Débit moyen 510 m3/s (embouchure)
Régime nivo-pluvial
Cours
Embouchure la baie d'Onega (mer Blanche)
· Altitude 0 m
Géographie
Pays traversés Drapeau de la Russie Russie
Principales villes Kargopol et Onega

L'Onega (russe : Онега) est un fleuve de Russie qui se jette dans la mer Blanche après avoir arrosé l'oblast d'Arkhangelsk.

Géographie[modifier | modifier le code]

L'Onega est long de 416 km. La superficie de son bassin versant est de 56 900 km2. Il prend sa source dans le lac Latcha et se jette dans la baie d'Onega, sur la mer Blanche, au sud-ouest d'Arkhangelsk. À environ 75 km de son estuaire, le fleuve se sépare ensuite en deux parties : la Grande Onega et la Petite Onega, mais ces deux bras finissent par se rejoindre, formant une vaste île plate. Il est gelé à partir de fin octobre-début décembre et le reste jusqu'à mi-avril - début mai.

L'Onega roule annuellement 16 milliards de m3 d'eau, c'est-à-dire que son module est supérieur à 500 m3⋅s-1[1].

Les villes de Kargopol et Onega sont situées sur l'Onega.

Hydrométrie - Les débits à Porog[modifier | modifier le code]

Le débit du fleuve a été observé pendant 51 ans (1943-1993) à Porog, localité située à quelque 30 kilomètres de son embouchure[2]. À Porog, le débit inter annuel moyen ou module observé sur cette période était de 496 m3⋅s-1 pour un bassin versant de 55 700 km2. La lame d'eau écoulée dans le bassin versant du fleuve se monte ainsi à 281 millimètres par an, ce qui peut être considéré comme assez élevé.

Le régime de l'Onega, est de type nivo-pluvial, avec crues de printemps, c’est-à-dire en mai et juin, avec un maximum en mai, et résulte avant tout de la fonte des neiges. Dès le mois de juin, le débit baisse rapidement jusqu'à un premier étiage au mois d'août. En septembre le débit remonte à nouveau sous l'effet des précipitations automnales ce qui mène à un petit sommet en octobre. C'est la petite crue, bien moindre que celle de printemps (484 m3⋅s-1 en octobre). Cette crue est bientôt suivie de la période des basses eaux qui a lieu en hiver, de décembre à mars inclus, avec un minimum en mars.

Débit moyen mensuel (en m3/s)
Station hydrologique : Porog
(Données calculées sur 51 ans)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]