Kem (fleuve)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

64° 52′ 44″ N 31° 56′ 21″ E / 64.878889, 31.939167 ()

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kem.
Kem
Кемь
Kemijoki
Image illustrative de l'article Kem (fleuve)
Caractéristiques
Longueur 191 km
Bassin 27 700 km2
Bassin collecteur Kem
Débit moyen 258 m3/s (à 18 km de l'embouchure)
Régime nivo-pluvial
Cours
Se jette dans la mer Blanche
Géographie
Pays traversés Drapeau de la Russie Russie

Le fleuve Kem (en russe : Кемь ; en finnois : Kemijoki) est un cours d'eau de la république de Carélie, en Russie, qui se jette dans la mer Blanche.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le fleuve est un émissaire du lac Nijnie Kouïto (en russe : Нижнее Куйто) et traverse plusieurs lacs avant d'aboutir dans la mer Blanche.

Le Kem a un régime nivo-pluvial. Le débit moyen mesuré à 18 km de l'embouchure est de 258 m3⋅s-1. Le Kem est gelé du début du mois de novembre à la première quinzaine de mai.

Cinq centrales hydroélectriques se succèdent sur le cours du fleuve. La ville de Kem est située à l'embouchure du Kem sur la mer Blanche.

Ses affluents sont les rivières Tchirka-Kem, Kepa, Chomba.

Hydrométrie - Les débits à la station de Podoujemye[modifier | modifier le code]

Le Kem est un cours d'eau abondant en toutes saisons. Le débit du fleuve a été observé pendant 43 ans (sur la période 1917-1966) à Podoujemye, localité située à quelque 18 kilomètres en amont de son embouchure dans la baie d'Onega[1].

À Podoujemye, le débit annuel moyen ou module observé sur cette période était de 258 m3⋅s-1 pour un bassin versant de 26 000 km2. La lame d'eau d'écoulement annuel dans le bassin se montait à 190 millimètres, ce qui est modéré.

Le débit moyen mensuel observé en mars (minimum d'étiage) est de 97,4 m3⋅s-1, soit plus ou moins 20 % du débit moyen du mois de juin, principal mois de crue (499 m3⋅s-1), ce qui montre une faible amplitude des variations saisonnières du débit. Sur la durée d'observation de 43 ans, le débit mensuel minimal a été de 24,3 m3⋅s-1 (en mars 1956), tandis que le débit mensuel maximal s'élevait à 789 m3⋅s-1 (en juin 1955).

Débit moyen mensuel (en m3/s)
Station hydrologique : Podoujemye
(données calculées sur 43 ans)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]