Lac Kourile

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lac Kourile
image
Administration
Pays Drapeau de la Russie Russie
Géographie
Coordonnées 51° 27′ 26″ N 157° 05′ 55″ E / 51.45722, 157.0986151° 27′ 26″ Nord 157° 05′ 55″ Est / 51.45722, 157.09861  
Type Lac de cratère
Superficie 77 km2
Altitude 81 m
Profondeur
 · Maximale
 · Moyenne
 
306 m
176 m

Géolocalisation sur la carte : Kraï du Kamtchatka

(Voir situation sur carte : Kraï du Kamtchatka)
Lac Kourile

Géolocalisation sur la carte : Russie

(Voir situation sur carte : Russie)
Lac Kourile

Le lac Kourile (en russe : Курильское озеро) est un lac de cratère contenu dans une vaste caldeira située dans le sud de la péninsule du Kamtchatka en Russie. Sa superficie de 77 km2 en fait le troisième plus grand lac du Kamtchatka, et le second plus grand lac d'eau douce derrière le lac Kronotski. Il a une profondeur moyenne de 176 m, et une profondeur maximale de 306 m. Il a été découvert en 1703 par des Cosaques.

Il est alimenté par la fonte des neiges, la pluie et quelques cours d'eau (Etimynk, Hakytsin, Vychenkiya et Kirushutk). Le lac alimente la rivière Ozernaya qui se jette dans la mer d'Okhotsk vers l'ouest. Son niveau a une fluctuation comprise entre un et trois mètres (les plus hauts niveaux sont atteints entre mai et juin, les plus bas en avril). La température moyenne de ses eaux est de 6 à °C en septembre.

Sa rive nord-est est dominée par le volcan Ilinski (1 578 m), en sommeil. Le lac compte quelques îles (Chayachy, Serdtse, Nizkii, Glinyanii et Samang, la plus grande avec une superficie de 0,66 km2). la dernière coulée de lave du volcan a donné naissance à plusieurs baies dans le lac. La baie Tioploï est connue pour ses sources chaudes pouvant atteindre une température de 45 °C.

Le site est classé réserve naturelle et monument national. Il figure sur la liste des volcans du Kamtchatka inscrits au patrimoine de l'humanité par l'UNESCO.

Faune[modifier | modifier le code]

Le lac est la plus grande zone de frai connue du saumon rouge en Eurasie. Entre 3 et 5 millions de saumons qui viennent ainsi frayer dans ce lac entre les mois de juillet et mars. Les rives sont souvent fréquentées par des ours bruns. Leur population est d'environ 200 individus[1].

Les saumons sont également les proies des loutres de rivière, des renards ainsi que de plusieurs espèces de rapaces telles que les pygargues de Steller (300 à 700 individus), les pygargues à queue blanche (150-200 individus) ainsi que les aigles royaux (50 individus). Le lac est le lieu d'hivernage de cygnes chanteurs et de canards (entre 1 500 et 2 000 individus)[1].

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Lac Kouril », sur baikalnature.fr (consulté le 25 janvier 2014)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]