Marin du roi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Marin du roi

Description de cette image, également commentée ci-après

Extérieurs à Gozo

Titre original Single-Handed
Sailor of the King
Réalisation Roy Boulting
Scénario Valentine Davies d'après le roman de C. S. Forester Brown on Resolution (1929)
Acteurs principaux

Jeffrey Hunter (Andrew Brown)
Michael Rennie (Richard Saville)
Wendy Hiller (Lucinda)
Peter van Eyck (capitaine von Falk)

Sociétés de production Twentieth Century Fox
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre Film de guerre
Remake
Sortie 1953
Durée 83 min

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Marin du roi (Single-Handed au Royaume-Uni ou Sailor of the King aux États-Unis) est un film américano-britannique réalisé par Roy Boulting et sorti en 1953.

Synopsis[modifier | modifier le code]

En 1916, durant la Première Guerre mondiale, le lieutenant de la Royal Navy Richard Saville emprunte à Portsmouth le train pour se rendre en permission à Londres. Il engage la conversation avec l'unique occupante de son compartiment, Lucinda Bentley, qui va passer quelques jours chez une cousine. Ils se découvrent des affinités et, au hasard d'une longue attente pour changer de train à la station de Longmere, ils nouent une relation amoureuse. Ils restent finalement cinq jours dans un petit hôtel de Longmere et, très épris, font des projets de mariage. Mais Lucinda, pressentant que cette union risque d'entraver la carrière de Richard, préfère que leur idylle demeure comme une éphémère, mais belle histoire d'amour.
Vingt-quatre ans plus tard, lors de la Seconde Guerre mondiale, en plein océan Pacifique, Richard Saville est le commandant d'une flotte de la Royal Navy composée des croiseurs Amesbury, Cambridge et Stratford aux prises avec l'Essen, un destroyer allemand particulièrement offensif. L'Essen coule l'Amesbury et recueille deux survivants, Wheatley et Andrew Brown, un soldat canadien expert en signaux lumineux. L'Essen, qui a subi quelques avaries (il a reçu une torpille), va ancrer dans une crique de l'île vierge Résolution[1] des Galápagos pour effectuer les réparations. Brown s'échappe et se réfugie dans l'île. Afin de permettre aux deux croiseurs de Saville ralentis par manque de carburant d'arriver à temps pour intercepter l'Essen, Brown tire à vue sur les Allemands dès qu'ils tentent de procéder aux réparations. Blessé et sur le point d'être abattu, il est abandonné par l'Essen qui, réparé, repart immédiatement. Dès sa sortie de la crique, l'Essen est coulé par la flotte de Saville qui le guettait, car Brown a réussi à retarder son départ de 18 heures. Richard Saville et Andrew Brown seront décorés pas Sa Gracieuse Majesté, ignorant qu'ils sont père et fils, car Lucinda, s'étant retrouvée enceinte, s'était expatriée au Canada pour donner naissance à Andrew à Montréal.

Thèmes et contexte[modifier | modifier le code]

« Je serai un héros et, confiant en la Providence, je braverai tous les dangers. »
Horatio Nelson (1774)[2]
« Ce film est dédié aux officiers et aux hommes de la British Navy sans l'aide desquels il n'aurait pu se faire. »

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Nom fictif d'une île des Galápagos.
  2. Incipit du film.