Gouvernorat de Bizerte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bizerte
Localisation du gouvernorat
Localisation du gouvernorat
Administration
Pays Drapeau de la Tunisie Tunisie
Date de création 1956
Chef-lieu Bizerte
Gouverneur Ridha Lahouel (2013)
Démographie
Population 561 700 hab.
Densité 152 hab./km2
Géographie
Coordonnées 37° 16′ N 9° 52′ E / 37.266666666667, 9.866666666666737° 16′ Nord 9° 52′ Est / 37.266666666667, 9.8666666666667  
Superficie 368 500 ha = 3 685 km2
Subdivisions
Délégations 14
Municipalités 13
Imadas 102

Le gouvernorat de Bizerte (ولاية بنزرت), créé en 1956[1], est l'un des 24 gouvernorats de la Tunisie. Il est situé dans le nord du pays et couvre une superficie de 3 685 km2, soit 2,25 % de la superficie du pays. Il abrite en 2013 une population de 561 700 habitants[2]. Son chef-lieu est Bizerte.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le gouvernorat, dont la limite sud est située à une trentaine de kilomètres de la capitale, abrite le point le plus septentrional d'Afrique. Il est délimité par la mer Méditerranée au nord (250 kilomètres), par le gouvernorat de Béja, au sud-ouest, et par les gouvernorats de La Manouba et de l'Ariana au sud-est. Son climat est doux et humide et la température moyenne y est de 22,8 °C.

Administrativement, le gouvernorat est découpé en quatorze délégations, treize municipalités, sept conseils ruraux et 102 imadas[1].

Délégation Population en 2004
(habitants)
Bizerte Nord 75 234
Bizerte Sud 45 227
El Alia 24 539
Ghar El Melh 18 525
Ghezala 27 799
Joumine 35 213
Mateur 47 562
Menzel Bourguiba 54 804
Menzel Jemil 39 691
Ras Jebel 51 240
Sejnane 42 156
Tinja 19 444
Utique 18 266
Zarzouna 24 428
Sources : Institut national de la statistique[3]

Politique[modifier | modifier le code]

Gouverneurs[modifier | modifier le code]

Le gouvernorat de Bizerte est dirigé par un gouverneur dont la liste depuis l'indépendance est la suivante :

  • Mohsen Nouira (1956 – 1959)
  • Mohamed Belamine (1959 – 1961)
  • Naceur Ben Jaâfar (1961 – 1964)
  • Hédi Baccouche (1964 – 1967)
  • Mongi Kooli (1967-31 décembre 1969)
  • Abdeljelil Mehiri (janvier-août 1970)
  • Abdesselem Ghedira (1970 – 1971)
  • Mezri Chekir (1971 – 1972)
  • Slim Aloulou (1972 – 1975)
  • Abdelmalek Laarif (1975 – 1980)
  • Tahar Berrejeb (1980 – 1981)
  • Rabah Dekhili (1981 – 1984)
  • Salem Mansouri (1984 – 1987)
  • Habib Sayhi (1987 – 1990)
  • Mohamed Rahmani (1990 – 1991)
  • Mohamed Ben Rejeb (1991 – 1993)
  • Mohamed Soudani (1993 – 1995)
  • Mohamed Ridha Mokrani (1995 – 1998)
  • Sadok Marzouk (1998 – 2000)
  • Mohamed Habib Brahem (2000 – 2004)
  • Mehdi Chabbah (2004 – 2005)
  • Salem Jribi (2005 – 2011)
  • Chokri Ben Hassen (2 février 2011, empêché d'exercer)
  • Mohamed Hechmi Blouza (4 février 2011, empêché d'exercer)
  • Mohamed Hefdhi Mrabet (15 février 2011-22 février 2012)
  • Nabil Nsiri (22 février-27 août 2012)
  • Abderrazak Ben Khelifa (27 août 2012[4]-24 août 2013)
  • Ridha Lahouel (24 août 2013[5]- )

Maires[modifier | modifier le code]

Voici la liste des maires des municipalités du gouvernorat :

Économie[modifier | modifier le code]

L'activité économique de la région est axée essentiellement sur l'agriculture, l'industrie et la pêche. Dans la région, on compte 368 entreprises industrielles employant plus de 50 000 personnes, dont 248 entreprises totalement exportatrices[6]. Ces entreprises opèrent essentiellement dans les secteurs du textile, du cuir et de la chaussure, de l'agroalimentaire, de la mécanique et de l'électronique.

Il existe neuf zones industrielles :

Dans le secteur agricole, le gouvernorat participe à près de 40 % de la production nationale de légumes. La production de viande rouge représente 15 % de la production nationale et la production de lait 18,4 % de la production nationale.

Avec 250 kilomètres de côtes, trois lacs naturels, cinq ports de pêche (Sidi Mechreg, Bizerte, Menzel Abderrahmane, Cap Zebib et Ghar El Melh) et neuf abris pour barques de pêche côtière, la région est l'une des zones de pêche les plus riches de Tunisie : la flottille de pêche se compose de 1 403 unités dont 582 barques à moteur, 745 barques à rames, 49 unités de pêche feu et 26 unités de pêche en haute mer[7].

Sur 529 400 habitants, on compte une population active de 181 033 personnes travaillant dans les secteurs de l'agriculture et de la pêche (24,6 %), de l'industrie manufacturière (25,3 %) et des services (19,8 %).

Sport[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (fr) Présentation du gouvernorat de Bizerte (Portail de l'industrie tunisienne)
  2. (fr) Estimation de 2013 (Institut national de la statistique)
  3. (fr) Recensement de 2004 (Institut national de la statistique)
  4. (fr) « Mouvement partiel des gouverneurs : 2 mutations et 4 nouvelles nominations », Leaders, 27 août 2012
  5. (fr) « Mouvement dans le corps des gouverneurs », Business News, 24 août 2013
  6. (fr) « Bizerte : relance des investissements industriels », Tunis Agence Presse, 25 mars 2010
  7. (fr) « Nouveaux projets aquacoles à Bizerte », Tunis Agence Presse, 22 mars 2010