Gouvernorat de Béja

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Béja
Localisation du gouvernorat
Localisation du gouvernorat
Administration
Pays Drapeau de la Tunisie Tunisie
Date de création 1956
Chef-lieu Béja
Gouverneur Kamel Salmani (2014)
Démographie
Population 303 032 hab.
Densité 85 hab./km2
Géographie
Coordonnées 36° 44′ N 9° 11′ E / 36.733333333333, 9.183333333333336° 44′ Nord 9° 11′ Est / 36.733333333333, 9.1833333333333  
Superficie 355 800 ha = 3 558 km2
Subdivisions
Délégations 9
Municipalités 8
Imadas 101

Le gouvernorat de Béja (ولاية باجة), créé en 1956[1], est l'un des 24 gouvernorats de la Tunisie. Il est situé dans le nord du pays et couvre une superficie de 3 740 km2[1],[2], soit 2,2 % de la superficie du pays. Il abrite en 2014 une population de 303 032[3] habitants dont 52,2 % de moins de 25 ans. Son chef-lieu est la ville de Béja.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situé à 105 kilomètres de la capitale, le gouvernorat de Béja constitue une zone de liaison géographique entre les gouvernorats voisins. Il est délimité par la mer Méditerranée (26 kilomètres de littoral au nord), le gouvernorat de Siliana au sud, le gouvernorat de Jendouba à l'ouest, le gouvernorat de l'Ariana à l'est et le gouvernorat de Zaghouan au sud-est.

La température moyenne y est de 18 °C. Il existe deux types de climats :

  • un climat humide avec une pluviométrie de 600 à 1 200 millimètres (au nord) ;
  • un climat assez sec avec une pluviométrie de 350 à 450 millimètres (au sud).

Administrativement, le gouvernorat est découpé en neuf délégations, huit municipalités, huit conseils ruraux et 101 imadas[1].

Délégation Population en 2004
(habitants)
Amdoun 22 484
Béja Nord 67 471
Béja Sud 38 396
Goubellat 16 383
Medjez el-Bab 38 964
Nefza 53 195
Téboursouk 24 327
Testour 32 772
Thibar 10 509
Sources : Institut national de la statistique[4]

Politique[modifier | modifier le code]

Gouverneurs[modifier | modifier le code]

Le gouvernorat de Béja est dirigé par un gouverneur dont la liste depuis l'indépendance est la suivante :

  • Béchir Bellagha (1956-1957)
  • Ahmed Bellalouna (1957-1959)
  • Taher Abdelkefi (1959-1961)
  • Mohsen Nouira (1961-1964)
  • Mohamed Triki (1964-1966)
  • Tahar Kacem (1966-31 décembre 1968)
  • Abderazek Kefi (janvier-septembre 1969)
  • Romdhan Ben Mimoun (1969-1971)
  • Mohamed Hédi Bellakhoua (1971-1973)
  • Noureddine Fenniche (1973-1977)
  • Abderrazak Ladab (1977-1980)
  • Hédi Harbi (mai-décembre 1980)
  • Lamine El Kadri (1980-1984)
  • Chédli Neffati (1984-1987)
  • Moncef Ben Jedidia (1987-1990)
  • Hédi Ayeche (1990-1993)
  • Sadok Marzouk (1993-1998)
  • Hassen Alaya (1998-1999)
  • Mohamed Belghith (1999-2000)
  • Mohsen Senoussi (2000-2001)
  • Salem Jeribi (2001-2005)
  • Mohamed Ben Salem (2005-2007)
  • Kamel Someï (2007-2011)
  • Hatem Hamzaoui (2 février 2011, empêché d'exercer)
  • Baheddine Bakari (19 février 2011-22 février 2012)
  • Nasr Temimi (22 février 2012-28 février 2014)
  • Kamel Salmani (28 février 2014[5]- )

Maires[modifier | modifier le code]

Voici la liste des maires des municipalités du gouvernorat dont tous les conseils municipaux ont été dissous et remplacés par des délégations spéciales :

Économie[modifier | modifier le code]

Connu par ses richesses agricoles, le gouvernorat de Béja se place parmi les premiers gouvernorats dans la production agricole du pays. Ces facteurs font de l'agriculture la première activité économique de la région. 91 % des terres sont ainsi dédiées à ce secteur. Les niveaux de production sont actuellement les suivants :

  • Céréales : 2 700 000 tonnes (15 % à 25 % de la production nationale) ;
  • Fruits : 48 500 tonnes (3 % de la production nationale) ;
  • Légumes : 103 500 tonnes (3 % de la production nationale) ;
  • Lait : 110 000 litres ;
  • Viande rouge : 14 700 tonnes (provenant d'un cheptel de 67 300 bovins, dont 19 900 têtes de races pures, et 313 000 ovins et caprins).

Dans le domaine industriel, du fait de ses richesses agricoles, c'est l'industrie agroalimentaire qui domine le secteur. On compte 24 huileries, deux unités de transformation de tomates, la sucrerie de Béja, une unité de levure, une semoulerie minoterie, une usine de boissons gazeuses et une centrale laitière. La région compte au total 54 unités industrielles dont 20 entreprises étrangères, 14 unités totalement exportatrices et 16 entreprises à participation étrangère. Il y existe cinq zones industrielles de 72 hectares. Une nouvelle zone de 22 hectares, située à Béja Nord, sera créée prochainement.

L'activité minière est en développement aussi avec la découverte récente de trois sites :

  • Djebba pour le plomb et le zinc ;
  • Nefza pour les mineries ferreux ;
  • Dhouahria pour le fer.

Équipements collectifs[modifier | modifier le code]

Enseignement[modifier | modifier le code]

  • Écoles primaires : 151
  • Crèches et jardins et clubs d'enfants : 95
  • Lycées et collèges secondaires : 47
  • Institution supérieure : 4

Santé[modifier | modifier le code]

  • Hôpitaux régionaux : 2
  • Centres de santé de base : 95
  • Clinique : 1
  • Laboratoires d'analyses et de radiologie : 3
  • Pharmacies : 38
  • Un médecin pour 1 533 habitants

Culture[modifier | modifier le code]

  • Bibliothèques : 12
  • Salle de cinéma : 1
  • Théâtres : 2
  • Sites archéologiques : 2
  • Maisons de culture : 10

Infrastructures[modifier | modifier le code]

Ressources hydrauliques[modifier | modifier le code]

Les ressources hydrauliques régionales sont estimées à 563 millions de m³, mobilisées essentiellement par trois grands barrages (Kasseb, Sidi Salem et Sidi El Barrak), 22 barrages collinaires et 55 lacs collinaires.

Électricité[modifier | modifier le code]

Le taux d'électrification dans tout le gouvernorat est de 99,2 %, 100 % dans les zones urbaines et 98,9 % dans les zones rurales.

Eau potable et assainissement[modifier | modifier le code]

  • Eau potable :
    • Total : 91 %
    • Zones urbaines : 100 %
    • Zones rurales : 88,5 %
  • Assainissement :
    • Taux de desserte urbaine : 98 %

Transport[modifier | modifier le code]

  • Autoroute : 37 km
    • Routes nationales : 224,8 km
    • Routes régionales : 368,3 km
    • Routes locales : 290 km
  • Lignes ferroviaires :
    • Ligne Béja - Tunis
    • Ligne Jendouba - Ghardimaou
    • Ligne Béja - Mateur

Télécommunications[modifier | modifier le code]

  • Nombre d'abonnés au réseau fixe : 18 306 (84,1 %)
  • Nombre d'abonnés au réseau mobile : 236 800

Zones industrielles[modifier | modifier le code]

Il existe quatre zones industrielles :

  • Zone industrielle A (Route Amdoun-Béja)
  • Zone industrielle D (Route Tabarka-Béja)
  • Zone industrielle de Medjez el-Bab
  • Zone industrielle de Goubellat

Sport[modifier | modifier le code]

  • Association de pétanque de Medjez el-Bab
  • Association des sports individuels de Béja
  • Association Majrda des sports de Medjez el-Bab
  • Association régionale des pêcheurs
  • Association Slouguia sportive d'athlétisme
  • Association sportive de la municipalité de Béja
  • Association sportive des sourds
  • Association sportive El Nesser à Amdoun
  • Association sportive El Amel à Goubellat
  • Association sportive militaire
  • Avenir sportif de Béja
  • Avenir sportif de Medjez el-Bab
  • Basket Club de Béja
  • Club des jeux d'échecs de Medjez el-Bab
  • Club de handball de Béja
  • Club sportif de Béja
  • Club sportif El Teboursseki
  • Club sportif medjezien
  • Éclair de Testour
  • Espoir sportif de Medjez el-Bab
  • Stade sportif de Téboursouk
  • Olympique de Béja
  • Rugby Club Béja

Jumelages[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (fr) Présentation du gouvernorat de Béja (Portail de l'industrie tunisienne)
  2. (fr) Situation géographique de Béja (Municipalité de Béja)
  3. (fr) Recensement de 2014 (Institut national de la statistique)
  4. (fr) Recensement de 2004 (Institut national de la statistique)
  5. (fr) « Tunisie - Liste des nouveaux gouverneurs nommés par Mehdi Jomâa », Business News, 28 février 2014
  6. a et b Décret du 10 août 2011 portant nomination de délégations spéciales dans certaines communes du territoire tunisien, Journal officiel de la République tunisienne, n°61, 16 août 2011, pp. 1549-1550
  7. Décret du 12 avril 2011 portant nomination de délégations spéciales dans certaines communes du territoire tunisien, Journal officiel de la République tunisienne, n°27, 19 avril 2011, pp. 495-498
  8. Décret du 20 juillet 2011 portant modification du décret du 12 avril 2011 relatif à la nomination de délégations spéciales dans certaines communes du territoire tunisien, Journal officiel de la République tunisienne, n°45, 21 juin 2011
  9. Décret du 10 juillet 2012 portant modification du décret du 12 avril 2011 relatif à la nomination des délégations spéciales dans certaines communes du territoire tunisien, Journal officiel de la République tunisienne, n°56, 17 juillet 2012, pp. 1663-1664
  10. a, b, c, d et e Décret du 21 septembre 2011 portant nomination de délégations spéciales dans certaines communes du territoire tunisien, Journal officiel de la République tunisienne, n°74, 30 septembre 2011, pp. 1989-1990
  11. Décret du 27 novembre 2012 portant modification du décret du 21 septembre 2011 relatif à la nomination de délégations spéciales dans certaines communes du territoire tunisien, Journal officiel de la République tunisienne, n°96, 4 décembre 2012, p. 3078
  12. Décret du 31 octobre 2013 portant modification du décret du 21 septembre 2011 portant nomination de délégations spéciales dans certaines communes du territoire de la République tunisienne (Goubellat), Journal officiel de la République tunisienne, n°89, 8 novembre 2013, p. 3151
  13. Décret du 4 mars 2013 portant modification du décret du 10 août 2011 relative à la nomination de délégations spéciales dans certaines communes du territoire de la République tunisienne, Journal officiel de la République tunisienne, n°22, 15 mars 2013, pp. 984-985
  14. Décret du 8 mars 2013 modifiant le décret du 21 septembre 2011 portant nomination de délégations spéciales dans certaines communes du territoire de la République tunisienne, Journal officiel de la République tunisienne, n°23, 19 mars 2013, p. 1018
  15. Décret du 27 novembre 2012 portant modification du décret du 21 septembre 2011 relatif à la nomination de délégations spéciales dans certaines communes du territoire tunisien, Journal officiel de la République tunisienne, n°96, 4 décembre 2012, p. 3079

Liens externes[modifier | modifier le code]