Gouvernorat de Nabeul

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nabeul
Localisation du gouvernorat
Localisation du gouvernorat
Administration
Pays Drapeau de la Tunisie Tunisie
Date de création 21 juin 1956
Chef-lieu Nabeul
Gouverneur Mohamed Akermi Hamdi (2014)
Démographie
Population 787 920 hab.
Densité 283 hab./km2
Géographie
Coordonnées 36° 45′ N 10° 45′ E / 36.75, 10.7536° 45′ Nord 10° 45′ Est / 36.75, 10.75  
Superficie 278 800 ha = 2 788 km2
Subdivisions
Délégations 16
Municipalités 24
Imadas 99

Le gouvernorat de Nabeul (ولاية نابل), créé le 21 juin 1956[1] et appelé gouvernorat du Cap-Bon (ولاية الوطن القبلي) du 25 septembre 1957 au 17 septembre 1964, est l'un des 24 gouvernorats de la Tunisie. Il est situé dans le nord-est du pays et couvre une superficie de 2 822 km2[1]. Il abrite en 2014 une population de 787 920[2] habitants. Son chef-lieu est Nabeul (Grombalia entre 1957 et 1964).

Géographie[modifier | modifier le code]

Administrativement, le gouvernorat est découpé en seize délégations, 24 municipalités, 21 conseils ruraux et 99 imadas[1].

Délégation Population en 2004
(habitants)
Béni Khalled 33 897
Béni Khiar 35 565
Bou Argoub 27 846
Dar Châabane El Fehri 39 477
El Haouaria 39 378
El Mida 23 667
Grombalia 55 489
Hammam Ghezèze 14 324
Hammamet 95 468
Kélibia 53 648
Korba 60 564
Menzel Bouzelfa 33 599
Menzel Temime 59 463
Nabeul 59 490
Soliman 41 846
Takelsa 20 169
Sources : Institut national de la statistique[3]

Économie[modifier | modifier le code]

Tourisme[modifier | modifier le code]

Avec près de 150 hôtels d'une capacité d'accueil de 45 500 lits, soit le quart de la capacité totale d'hébergement touristique du pays, le gouvernorat de Nabeul se positionne comme la première zone touristique du pays.

La récente politique touristique s'oriente vers l'augmentation de la capacité d'accueil et l'amélioration de la qualité d'accueil dans les hôtels de la région.

À l'entrée de la péninsule du cap Bon, Hammamet, située à six kilomètres de Nabeul, est un atout majeur car c'est l'une des grandes destinations touristiques en Tunisie et accueille des visiteurs de tous les coins du monde. Avec le développement d'Hammamet-Sud (station balnéaire de Yasmine Hammamet), d'un centre d'activités touristiques (Médina Mediterranea), qui est une copie d'une médina arabe, et de la plus grande marina en Afrique, le gouvernorat de Nabeul vise à augmenter sa capacité hôtelière et à améliorer les services offerts.

Le nombre d'hôtels s'élèvent actuellement à 148 dont :

  • 5 étoiles : 8 ;
  • 4 étoiles : 29 ;
  • 3 étoiles : 45 ;
  • 2 étoiles : 31 ;
  • 1 étoile : 9.

Agriculture[modifier | modifier le code]

Le gouvernorat de Nabeul participe à 15 % de la production agricole nationale pour une surface agricole utile (SAU) de 246 000 hectares soit 4 % de celle du pays. De plus, un sixième de la SAU est irriguée (41 000 hectares), ce qui renforce la productivité du secteur agricole qui est élevée à l'échelle du pays. Ce secteur est en net développement et se caractérise par une progression de 11 % par an. Les investissements dans ce secteur sont passés de 427,8 millions de dinars en 1997 à 583,3 millions de dinars en 2000, soit une augmentation de 36 %, et les exportations de produits agricoles et agro-alimentaires ont doublé entre 1996 et 2000. Les principaux produits agricoles sont (en tonnes par an) :

Le cap Bon se distingue surtout pour la production de raisins et de vin. En effet, il produit 80 % du raisin de Tunisie sur 13 500 hectares dont 2 230 pour le raisin de table. La production est de 48 000 tonnes (2005) dont 11 000 de raisin de table (en général du muscat d'Italie).

Artisanat[modifier | modifier le code]

Certains centres urbains du gouvernorat abritent diverses productions artisanales : poterie, sculpture sur pierre et mosaïque.

Politique[modifier | modifier le code]

Gouverneurs[modifier | modifier le code]

Gouverneur de Nabeul
Image illustrative de l'article Gouvernorat de Nabeul
Titulaire actuel
Mohamed Akermi Hamdi
depuis le 28 février 2014

Création 21 juin 1956
Mandant Gouvernement tunisien
Durée du mandat Indéterminée
Premier titulaire Salah Ayeche

Le gouvernorat de Nabeul est dirigé par gouverneurs dont le siège se trouve sur l'avenue Habib-Bourguiba à Nabeul. Voici la liste des gouverneurs de Nabeul depuis l'indépendance :

  • Salah Ayeche (1956-1958)
  • Ameur Mokni (1958-1959)
  • Mohamed Besbes (1959-1962)
  • Mohamed Zine El Abidine Mohsen (août-octobre 1962)
  • Mehrez Bellamaine (1962-1964)
  • Amor Chéchia (1964-1969)
  • Ridha Azzabi (1969-1971)
  • Mokhtar Zannad (1971-1973)
  • Kacem Bousnina (1973-1976)
  • Abbès Mohsen (1976-1978)
  • Abderrahim Zouari (1978-1980)
  • Mohamed Boulabiar (1980-1981)
  • Béchir Lahmidi (1981-1987)
  • Mostapha Boughazli (1987-1990)
  • Habib Daldoul (1990-1992)
  • Abdelwaheb Jemal (1992-1995)
  • Zouheir Dhaouadi[4],[5] (1995-1996)
  • Slaheddine El Abed (1996-2000)
  • Habib Hadded (2000-2002)
  • Brahim Briki (2002-2005)
  • Mohamed Lamine El Abed (2005-janvier 2010)
  • Abdejlil Zaddem (janvier 2010-février 2011)
  • Ali Ben Malek (2 février 2011, empêché d'exercer)
  • Abdellatif Maktouf (19 février-13 avril 2011)
  • Imed Touibi (13 avril 2011-24 mars 2012)
  • Mahmoud Jaballah (24 mars 2012-24 août 2013)
  • Abdessattar Toumi (24 août 2013-28 février 2014)
  • Mohamed Akermi Hamdi (28 février 2014[6]- )

Maires[modifier | modifier le code]

Voici la liste des maires des municipalités du gouvernorat dont tous les conseils municipaux ont été dissous et remplacés par des délégations spéciales :

Sport[modifier | modifier le code]

Le gouvernorat du cap Bon accueille divers clubs sportifs qui se sont illustrés au plan national :

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (fr) Présentation du gouvernorat de Nabeul (Portail de l'industrie tunisienne)
  2. (fr) Recensement de 2014 (Institut national de la statistique)
  3. (fr) Recensement de 2004 (Institut national de la statistique)
  4. Décret du 21 août 1995, Journal officiel de la République tunisienne, n°69, 29 août 1995, p. 1753
  5. Zouheir Dhaouadi, qui a été l'un des leaders de la gauche estudiantine dans les années 1980, a rallié le Rassemblement constitutionnel démocratique où il a occupé des postes à responsabilité avant d'être nommé gouverneur puis consul général en Allemagne.
  6. (fr) « Tunisie - Liste des nouveaux gouverneurs nommés par Mehdi Jomâa », Business News, 28 février 2014
  7. Décret du 28 novembre 2011 portant nomination de délégations spéciales dans certaines communes du territoire tunisien, Journal officiel de la République tunisienne, n°92, 2 décembre 2011
  8. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j et k Décret du 25 juin 2011 portant nomination de délégations spéciales dans certaines communes du territoire tunisien, Journal officiel de la République tunisienne, n°47, 28 juin 2011, pp. 1064-1069
  9. Décret du 31 juillet 2012 portant modification du décret du 25 juin 2011 relatif à la nomination de délégations spéciales dans certaines communes du territoire tunisien, Journal officiel de la République tunisienne, n°61, 3 août 2012, p. 1779
  10. Décret du 5 octobre 2012 modifiant le décret du 25 juin 2011 portant nomination de délégations spéciales dans certaines communes du territoire de la République tunisienne, Journal officiel de la République tunisienne, n°81, 12 octobre 2012, p. 2454
  11. Décret du 9 octobre 2012 modifiant le décret du 25 juin 2011 portant nomination de délégations spéciales dans certaines communes du territoire de la République tunisienne, Journal officiel de la République tunisienne, n°81, 12 octobre 2012, pp. 2454-2455
  12. Décret du 6 mai 2013 modifiant le décret du 25 juin 2011 portant nomination de délégations spéciales dans certaines communes du territoire de la République tunisienne, Journal officiel de la République tunisienne, n°38, 10 mai 2013, p. 1441
  13. a, b et c Décret du 6 août 2011 portant nomination de délégations spéciales dans certaines communes du territoire tunisien, Journal officiel de la République tunisienne, n°59, 9 août 2011, pp. 1448-1450
  14. Décret du 1er février 2013 modifiant le décret du 6 août 2011 portant nomination de délégations spéciales dans certaines communes du territoire de la République tunisienne, Journal officiel de la République tunisienne, n°14, 15 février 2013, p. 663
  15. Décret du 11 octobre 2012 modifiant le décret du 27 octobre 2011 portant nomination de délégations spéciales dans certaines communes du territoire de la République tunisienne, Journal officiel de la République tunisienne, n°82, 16 octobre 2012, p. 2490
  16. Décret du 7 juillet 2011 portant nomination de délégations spéciales dans certaines communes du territoire tunisien, Journal officiel de la République tunisienne, n°50, 8 juillet 2011, pp. 1172-1174
  17. a et b Décret du 23 août 2011 modifiant le décret du 25 juin 2011 portant nomination de délégations spéciales dans certaines communes du territoire de la République tunisienne, Journal officiel de la République tunisienne, n°62, 19 août 2011
  18. Décret du 9 octobre 2012 modifiant le décret du 25 juin 2011 portant nomination de délégations spéciales dans certaines communes du territoire de la République tunisienne, Journal officiel de la République tunisienne, n°81, 12 octobre 2012, p. 2455
  19. Décret du 31 juillet 2012 portant modification du décret du 25 juin 2011 relatif à la nomination de délégations spéciales dans certaines communes du territoire tunisien, Journal officiel de la République tunisienne, n°63, 10 août 2012, pp. 1869-1870
  20. Décret du 27 août 2011 portant nomination de délégations spéciales dans certaines communes du territoire tunisien, Journal officiel de la République tunisienne, n°67, 6 septembre 2011, pp. 1711-1712
  21. Décret du 27 novembre 2012 portant modification du décret du 27 août 2011 relatif à la nomination de délégations spéciales dans certaines communes du territoire tunisien, Journal officiel de la République tunisienne, n°96, 4 décembre 2012, p. 3080
  22. Décret du 5 octobre 2012 portant dissolution du conseil municipal de Korbous du gouvernorat de Nabeul et désignation d'une délégation spéciale, Journal officiel de la République tunisienne, n°81, 12 octobre 2012, p. 2454
  23. Décret du 30 juin 2011 portant nomination de délégations spéciales dans certaines communes du territoire tunisien, Journal officiel de la République tunisienne, n°49, 5 juillet 2011, pp. 1133-1134
  24. Décret du 31 juillet 2012 portant modification du décret du 30 juin 2011 portant la nomination de délégations spéciales dans certaines communes du territoire tunisien, Journal officiel de la République tunisienne, n°61, 3 août 2012, p. 1780
  25. Décret du 25 juin 2011 portant nomination de délégations spéciales dans certaines communes du territoire tunisien, Journal officiel de la République tunisienne, n°47, 28 juin 2011, pp. 1070-1071
  26. Décret du 23 septembre 2011 portant modification du décret du 25 juin 2011 relative à la nomination des délégations spéciales dans certaines communes du territoire tunisien, Journal officiel de la République tunisienne, n°74, 30 septembre 2011, pp. 1992-1993
  27. Décret du 8 avril 2011 portant nomination de délégations spéciales dans certaines communes du territoire tunisien, Journal officiel de la République tunisienne, n°26, 15 avril 2011, pp. 469-474
  28. Décret du 20 juin 2011 modifiant le décret du 8 avril 2011 portant nomination de délégations spéciales dans certaines communes du territoire tunisien, Journal officiel de la République tunisienne, n°45, 21 juin 2011
  29. Décret du 8 mars 2013 modifiant le décret n°2011-3293 du 27 octobre 2011 portant nomination de délégations spéciales dans certaines communes du territoire de la République tunisienne, Journal officiel de la République tunisienne, n°23, 19 mars 2013, pp. 1016-1017
  30. Décret du 21 septembre 2011 portant nomination de délégations spéciales dans certaines communes du territoire tunisien, Journal officiel de la République tunisienne, n°74, 30 septembre 2011, pp. 1989-1990
  31. Décret du 1er février 2013 modifiant le décret du 21 septembre 2011 portant nomination de délégations spéciales dans certaines communes du territoire de la République tunisienne, Journal officiel de la République tunisienne, n°14, 15 février 2013, pp. 663-664

Liens externes[modifier | modifier le code]