Gouvernorat de Sfax

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sfax
Drapeau de Sfax
Drapeau
Localisation du gouvernorat
Localisation du gouvernorat
Administration
Pays Drapeau de la Tunisie Tunisie
Date de création 1956
Chef-lieu Sfax
Gouverneur Mehdi Chelbi (2014)
Démographie
Population 969 800 hab.
Densité 129 hab./km2
Géographie
Coordonnées 34° 44′ N 10° 46′ E / 34.733333333333, 10.766666666667 ()34° 44′ Nord 10° 46′ Est / 34.733333333333, 10.766666666667 ()  
Superficie 754 500 ha = 7 545 km2
Subdivisions
Délégations 16
Municipalités 16
Imadas 126

Le gouvernorat de Sfax (ولاية صفاقس), créé en 1956, est l'un des 24 gouvernorats de la Tunisie. Il est situé dans l'est du pays et couvre une superficie de 7 545 km2 soit 4,6 % de la superficie du pays. Il abrite une population de 969 800 habitants en 2013[1], ce qui le place au second rang derrière le gouvernorat de Tunis. Son chef-lieu est Sfax.

Géographie[modifier | modifier le code]

Il est délimité par la mer Méditerranée à l'est, le gouvernorat de Gabès au sud, le gouvernorat de Mahdia au nord et les gouvernorats de Kairouan, Sidi Bouzid et Gafsa à l'ouest. Il inclut également l'archipel des Kerkennah.

Sa position géographique privilégiée, sa large ouverture sur la mer (avec un littoral de près de 235 kilomètres) et son port (le plus grand de Tunisie) lui donnent un rôle important dans les échanges commerciaux au niveau national et international.

Administrativement, le gouvernorat est découpé en seize délégations, seize municipalités et 126 imadas.

Délégation Population en 2004
(habitants)
Agareb 35 841
Bir Ali Ben Khalifa 50 059
El Amra 28 723
El Hencha 43 170
Graïba 14 647
Jebiniana 44 029
Kerkennah 14 400
Mahrès 30 676
Menzel Chaker 34 119
Sakiet Eddaïer 98 988
Sakiet Ezzit 72 481
Sfax Ouest 104 998
Sfax Sud 101 904
Sfax Ville 105 958
Skhira 29 616
Thyna 45 647
Sources : Institut national de la statistique[2]

Politique[modifier | modifier le code]

Gouverneurs[modifier | modifier le code]

Le gouvernorat de Sfax est dirigé par un gouverneur dont la liste depuis l'indépendance est la suivante :

  • Mohamed Zinelabidine Mohsen (1956-1960)
  • Naceur Ben Jaâfar (1960-1961)
  • Mohamed Bellamine (1961-1964)
  • Mehrez Bellamine (1964-1967)
  • Hédi Baccouche (1967-1969)
  • Zakaria Ben Mustapha (1969-1970)
  • Hédi Mkaddem (1970-1971)
  • Kacem Bousnina (1971-1973)
  • Rachid Badri (1973-1974)
  • Ameur Ghedira (1974-1978)
  • Habib Tounsi (1978-1980)
  • Mohamed Boughzala (1980)
  • Tahar Sraieb (1980-1981)
  • Hamadi Amara (1982, 13 jours)
  • Abdelkader Zitouna (1982-1984)
  • Abdelkader N'siri (1984-1986)
  • Amor Latiri (1986-1988)
  • Fadhel Khalil (1988-1990)
  • Mohamed Ben Saad (1990-1992)
  • Mohamed Rachdi (1992-1995)
  • Mohamed Soudani (1995-1996)
  • Mohamed Sahbi Basly (1996-1998)
  • Mohamed Lamine Abed (1998-2002)
  • Ali Trabelsi (2002-2003)
  • Mohamed Tounsi (2003-2004)
  • Ali Ksiksi (2004-2006)
  • Kamel Someï (2006-2007)
  • Mohamed Ben Salem (2007-2011)
  • Mohamed Ali Jendoubi (2011-2012)
  • Fathi Derbali (2012-2013)
  • Samir Rouihem (2013-2014)
  • Mehdi Chelbi (2014[3]- )

Maires[modifier | modifier le code]

Voici la liste des maires des municipalités du gouvernorat dont quinze ont vu leurs conseils municipaux dissous et remplacés par des délégations spéciales :

Économie[modifier | modifier le code]

L'économie du gouvernorat de Sfax est jadis essentiellement basée sur l'huile d'olive, la pêche et les phosphates. Depuis les années 1960, on assiste à l'industrialisation de l'économie avec l'apparition de petites et moyennes entreprises manufacturières et le développement du secteur tertiaire.

Oliviers dans le gouvernorat de Sfax

L'agriculture, notamment la culture de l'olive, occupe malgré tous ces changements une place importante dans l'économie régionale. Les terres agricoles occupent la quasi-totalité de la superficie de la région (soit 90 %). Le gouvernorat produit en moyenne 40 % de l'huile d'olive et 30 % des amandes de la Tunisie, ce qui en fait le premier producteur national. Une autre composante de l'économie sfaxienne est l'exploitation du pétrole : le gisement du gaz naturel de Miskar s'étend sur une superficie totale de 352 km² et dispose une capacité de 22,7 milliards de m³. On y exploite 1,18 million de tonnes par an.

La population active est répartie entre trois secteurs : agriculture et pêche (25,3 %), services (25,6 %) et industries manufacturières (24,4 %).

Port de Sfax[modifier | modifier le code]

Le port de Sfax est un atout majeur pour l'économie tunisienne et régionale. Son port commercial est l'un des plus anciens du pays : il est créé vers 1905. On estime la quantité des produits exportés à deux millions de tonnes. Ces produits viennent essentiellement du centre et du sud du pays : sel marin, huile d'olive, phosphates traités et divers autres produits.

On y importe trois millions de tonnes de marchandises : produits alimentaires, produits chimiques, matériaux de construction, céréales et équipements nécessaires au marché national.

À 75 kilomètres plus au sud, le port de la Skhira est consacré essentiellement aux produits pétroliers et chimiques et à l'exportation du phosphate.

Chiffres[modifier | modifier le code]

  • Agriculture :
    • Terres cultivables : 639 000 hectares ;
    • Zones irriguées : 12 300 hectares ;
    • Forêts et pâturage : 118 000 hectares ;
  • Principaux produits exportés :
    • Huile d'olive ;
    • Amandes ;
    • Produits de la mer ;
    • Textile et habillement ;
    • Produits chimiques et phosphate ;
    • Pétrole et gaz naturel.

Sport[modifier | modifier le code]

Médias[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Estimation de 2013 (Institut national de la statistique)
  2. (fr) Recensement de 2004 (Institut national de la statistique)
  3. (fr) « Tunisie - Liste des nouveaux gouverneurs nommés par Mehdi Jomâa », Business News, 28 février 2014
  4. a et b Décret du 30 juin 2011 portant nomination de délégations spéciales dans certaines communes du territoire tunisien, Journal officiel de la République tunisienne, n°49, 5 juillet 2011, pp. 1133-1134
  5. a, b, c et d Décret du 25 juin 2011 portant nomination de délégations spéciales dans certaines communes du territoire tunisien, Journal officiel de la République tunisienne, n°47, 28 juin 2011, pp. 1070-1071
  6. Décret du 11 octobre 2012 modifiant le décret du 25 juin 2011 portant nomination de délégations spéciales dans certaines communes du territoire de la République tunisienne, Journal officiel de la République tunisienne, n°82, 16 octobre 2012, p. 2490
  7. Décret du 27 août 2011 portant nomination de délégations spéciales dans certaines communes du territoire tunisien, Journal officiel de la République tunisienne, n°67, 6 septembre 2011, p. 1711-1712
  8. a, b, c et d Décret du 6 août 2011 portant nomination de délégations spéciales dans certaines communes du territoire tunisien, Journal officiel de la République tunisienne, n°59, 9 août 2011, pp. 1448-1450
  9. Décret du 1er novembre 2011 portant modification du décret du 6 août 2011 relative à la nomination des délégations spéciales dans certaines communes du territoire tunisien, Journal officiel de la République tunisienne, n°86, 11 novembre 2011, p. 2503
  10. Décret du 11 octobre 2012 modifiant le décret du 30 juin 2011 portant nomination des délégations spéciales dans certaines communes du territoire de la République tunisienne, Journal officiel de la République tunisienne, n°82, 16 octobre 2012, p. 2489
  11. Décret du 7 juillet 2011 portant nomination de délégations spéciales dans certaines communes du territoire tunisien, Journal officiel de la République tunisienne, n°50, 8 juillet 2011, pp. 1172-1774
  12. Décret du 2 juin 2011 portant nomination de délégations spéciales dans certaines communes du territoire tunisien, Journal officiel de la République tunisienne, n°41, 7 juin 2011, pp. 852-856
  13. Décret du 11 octobre 2012 modifiant le décret du 2 juin 2011 portant nomination de délégations spéciales dans certaines communes du territoire de la République tunisienne, Journal officiel de la République tunisienne, n°82, 16 octobre 2012, pp. 2489-2490
  14. Décret du 8 avril 2011 portant nomination de délégations spéciales dans certaines communes du territoire tunisien, Journal officiel de la République tunisienne, n°26, 15 avril 2011, pp. 469-474
  15. Décret du 9 juin 2011 portant modification du décret du 8 avril 2011 relative à la nomination des délégations spéciales dans certaines communes du territoire tunisien, Journal officiel de la République tunisienne, n°43, 14 juin 2011, pp. 925-926
  16. Décret du 11 octobre 2012 portant modification du décret du 9 juin 2011 relative à la nomination des délégations spéciales dans certaines communes du territoire tunisien, Journal officiel de la République tunisienne, n°82, 16 octobre 2012, p. 2488
  17. Décret du 23 septembre 2011 portant nomination de délégations spéciales dans certaines communes du territoire tunisien, Journal officiel de la République tunisienne, n°74, 30 septembre 2011, pp. 1991-1992

Lien externe[modifier | modifier le code]