Gouvernorat de Ben Arous

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ben Arous
Localisation du gouvernorat
Localisation du gouvernorat
Administration
Pays Tunisie Tunisie
Date de création 3 décembre 1983
Chef-lieu Ben Arous
Gouverneur Abdellatif Missaoui (2014)
Démographie
Population 616 000 hab.
Densité 809 hab./km2
Géographie
Coordonnées 36° 44′ 50″ N 10° 20′ 00″ E / 36.747222, 10.333333 ()36° 44′ 50″ Nord 10° 20′ 00″ Est / 36.747222, 10.333333 ()  
Superficie 76 100 ha = 761 km2
Subdivisions
Délégations 12
Municipalités 11
Imadas 75

Le gouvernorat de Ben Arous (ولاية بن عروس), créé le 3 décembre 1983, est l'un des 24 gouvernorats de la Tunisie. Il est situé dans le nord du pays et couvre une superficie de 761 km². Il abrite en 2013 une population de 616 000[1] habitants. Son chef-lieu est Ben Arous.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situé à dix kilomètres de la capitale, le gouvernorat de Ben Arous est entouré par les gouvernorats de Nabeul à l'est, de Tunis et de La Manouba au nord-ouest, de Zaghouan au sud-ouest et par la mer Méditerranée au nord. Il connait des précipitations annuelles allant de 275 à 515 millimètres.

Il se caractérise par des paysages diverses alliant la mer, la montagne et des plaines verdoyantes.

Administrativement, le gouvernorat est découpé en douze délégations, onze municipalités, six conseils ruraux, 286 comités de quartier et 75 imadas.

Délégation Population en 2004
(habitants)
Ben Arous 32 329
Bou Mhel el-Bassatine 27 977
El Mourouj 81 986
Ezzahra 31 792
Fouchana 56 628
Hammam Chott 24 847
Hammam Lif 38 401
Mohamedia 46 613
Medina Jedida 42 603
Mégrine 24 031
Mornag 53 709
Radès 44 857
Sources : Institut national de la statistique[2]

Politique[modifier | modifier le code]

Gouverneurs[modifier | modifier le code]

Voici la liste des gouverneurs de Ben Arous depuis la création du gouvernorat :

  • Abdelkrim Azaïez (mars 1983-juillet 1987)
  • Ahmed Ridha Ouaja (juillet 1986-août 1987)
  • Ameur Kriâa (août 1987-décembre 1988)
  • Mohamed Rachdi (décembre 1988-février 1992)
  • Kacem Salah (février 1992-août 1993)
  • Mabrouk Bahri (août 1993-juillet 1996)
  • Zoubeir Lasram (juillet 1996-juillet 1997)
  • Mohsen Senoussi (juillet 1997-juillet 2000)
  • Mohamed Belghith (juillet 2000-janvier 2001)
  • Abdejlil Zaddem (janvier 2001-juillet 2006)
  • Fayez Ayed (juillet 2006-février 2011)
  • Kamel Charabi (fevrier 2011-février 2014)
  • Abdellatif Missaoui (février 2014[3]- )

Maires[modifier | modifier le code]

Tous les conseils municipaux ont été dissous et remplacés par des délégations spéciales. Voici la liste des maires des municipalités du gouvernorat :

Économie[modifier | modifier le code]

Le tissu économique local est essentiellement industriel avec 584 entreprises implantées (ayant dix emplois et plus) dont 177 unités totalement exportatrices. La majorité de ces entreprises opèrent dans les secteurs de l'industrie électrique, mécanique ainsi que textile (cuir et confection). Elles opèrent dans les zones industrielles de Mégrine, Sidi Rézig, Radès, Ezzahra et El Mghira. La population active s'élève à 128 000 personnes dont 27,7 % dans les industries manufacturières et 35,5 % dans les services non administratifs.

L'agriculture vient en seconde position et est axée essentiellement sur la production de viandes rouges, de volaille, de lait ainsi que l'arboriculture et la floriculture. La production se répartit de la façon suivante (en tonnes par an) :

  • Pêche : 27 000 ;
  • Pommes et poires : 21 500 ;
  • Viande rouge : 1 700 ;
  • Volailles : 9 000 ;
  • Lait : 13 500 litres ;
  • Raisin de table : 40 000 ;
  • Œufs : 168 millions de pièces.

L'économie régionale possède également un atout majeur : le port de Radès. C'est le plus important port du pays assurant 90 % du trafic conteneurisé et 95 % du trafic roulant.

Formation[modifier | modifier le code]

Le marché de l'emploi dispose de travailleurs qualifiés et d'une main d'œuvre spécialisée. En effet, le gouvernorat compte quatre centres publics de formation professionnelle formant plus de 1 300 personnes dans des spécialités recherchées par les entreprises implantées localement tel que la confection, le bâtiment, le cuir et la chaussure. La région compte aussi trois établissements d'enseignement supérieur formant plus de 4 000 étudiants :

  • l'Institut supérieur des études technologiques ;
  • l'Institut supérieur de la magistrature ;
  • l'Institut supérieur de l'animation pour la jeunesse et la culture.

Parc technologique de Borj Cédria[modifier | modifier le code]

Spécialisé dans les énergies renouvelables, l'eau, l'environnement et la biotechnologie végétale, le technopôle de Borj Cédria regroupera en son sein des instituts supérieurs divers (sciences et technologies de l'environnement, informatique et études technologiques) et trois centres de recherche dans ces secteurs.

Infrastructures[modifier | modifier le code]

  • Une ligne de chemin de fer reliant les cités du littoral à Tunis et au sud du pays ;
  • L'autoroute A1 ainsi que trois routes nationales permettant un accès rapide au gouvernorat ;
  • Le port de Radès, le plus important port commercial du pays, assurant 90 % du trafic conteneurisé et 95 % du trafic roulant.

Le gouvernorat est également riche en ressources hydrauliques avec 24 lacs collinaires, trois barrages collinaires, un barrage et une nappe profonde de 17,8 millions de m³.

Sport[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Estimation de 2013 (Institut national de la statistique)
  2. (fr) Recensement de 2004 (Institut national de la statistique)
  3. (fr) « Tunisie - Liste des nouveaux gouverneurs nommés par Mehdi Jomâa », Business News, 28 février 2014
  4. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j Décret du 2 juin 2011 portant nomination de délégations spéciales dans certaines communes du territoire tunisien, Journal officiel de la République tunisienne, n°41, 7 juin 2011, pp. 847-851
  5. Décret du 10 août 2011 portant modification du décret du 8 avril 2011 relative à la nomination des délégations spéciales dans certaines communes du territoire tunisien, Journal officiel de la République tunisienne, n°61, 16 août 2011, p. 1550
  6. Décret du 20 avril 2012 portant modification du décret du 2 juin 2011 relative à la nomination de délégations spéciales dans certaines communes du territoire tunisien, Journal officiel de la République tunisienne, n°32, 24 avril 2012, p. 711
  7. a et b Décret du 27 août 2011 portant modification du décret du 2 juin 2011 relative à la nomination des délégations spéciales dans certaines communes du territoire tunisien, Journal officiel de la République tunisienne, n°67, 6 septembre 2011, pp. 1712-1713
  8. Décret du 8 octobre 2013 modifiant le décret du 2 juin 2011 portant nomination de délégations spéciales dans certaines communes du territoire de la République tunisienne (Ez-Zahra), Journal officiel de la République tunisienne, n°82, 11 et 15 octobre 2013, pp. 2976-2977
  9. Décret du 2 juin 2011 portant nomination de délégations spéciales dans certaines communes du territoire tunisien, Journal officiel de la République tunisienne, n°41, 7 juin 2011, pp. 852-856
  10. Décret du 10 octobre 2011 portant modification du décret du 2 juin 2011 relative à la nomination des délégations spéciales dans certaines communes du territoire tunisien, Journal officiel de la République tunisienne, n°78, 14 octobre 2011, p. 2166
  11. Décret du 8 octobre 2013 modifiant le décret du 2 juin 2011 portant nomination de délégations spéciales dans certaines communes du territoire de la République tunisienne (Hammam-Chatt), Journal officiel de la République tunisienne, n°82, 11 et 15 octobre 2013, p. 2978
  12. a et b Décret du 23 août 2011 portant modification du décret du 2 juin 2011 relatif à la nomination des délégations spéciales dans certaines communes du territoire tunisien, Journal officiel de la République tunisienne, n°64, 26 août 2011, pp. 1625-1626
  13. Décret du 8 octobre 2013 modifiant le décret du 2 juin 2011 portant nomination de délégations spéciales dans certaines communes du territoire de la République tunisienne (Hammam-Lif), Journal officiel de la République tunisienne, n°82, 11 et 15 octobre 2013, pp. 2977-2978
  14. Décret du 8 octobre 2013 modifiant le décret du 2 juin 2011 portant nomination de délégations spéciales dans certaines communes du territoire de la République tunisienne (Mornag), Journal officiel de la République tunisienne, n°82, 11 et 15 octobre 2013, pp. 2978-2979

Lien externe[modifier | modifier le code]