Gouvernorat de Tunis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tunis
Localisation du gouvernorat
Localisation du gouvernorat
Administration
Pays Drapeau de la Tunisie Tunisie
Date de création 21 juin 1956
Chef-lieu Tunis
Gouverneur Hamed Abid (2013)
Démographie
Population 1 056 247 hab.
Densité 3 053 hab./km2
Géographie
Coordonnées 36° 48′ 00″ N 10° 10′ 12″ E / 36.8, 10.1736° 48′ 00″ Nord 10° 10′ 12″ Est / 36.8, 10.17  
Superficie 34 600 ha = 346 km2
Subdivisions
Délégations 21
Municipalités 8
Imadas 161

Le gouvernorat de Tunis (ولاية تونس), créé le 21 juin 1956, est l'un des 24 gouvernorats de la Tunisie.

Il est situé dans le nord du pays et couvre une superficie de 346 km², soit 0,2 % de la superficie du pays. Il abrite en 2014 une population de 1 056 247 habitants[1]. Son chef-lieu est Tunis (capitale de la Tunisie).

Le gouvernorat est le plus important pôle industriel du pays. Il fait partie du Grand Tunis (gouvernorats de l'Ariana, de Ben Arous, de la Manouba et de Tunis).

Géographie[modifier | modifier le code]

Situé dans le nord du pays, le gouvernorat de Tunis couvre une superficie de 346 km², soit 0,2 % de la superficie du pays, ce qui le classe à la dernière place parmi les 24 gouvernorats du pays.

En 2014, 1 056 247 personnes habitent le gouvernorat qui s'étend sur 346 km² ; sa densité est de 3 053 habitants par kilomètre carré. Ouvert sur la mer Méditerranée à l'est, il est entouré par trois gouvernorats, ceux de l'Ariana au nord, de La Manouba à l'ouest et de Ben Arous au sud.

Le gouvernorat possède un climat méditerranéen avec des précipitations annuelles atteignant 470 millimètres.

Administrativement, il est divisé en 21 délégations, huit municipalités et 161 imadas.

Délégations[modifier | modifier le code]

Délégation Population en 2004
(habitants)
Bab El Bhar 39 806
Bab Souika 33 284
Carthage 20 715
Cité El Khadra 36 818
Djebel Jelloud 26 490
El Kabaria 81 261
El Menzah 43 320
El Omrane 40 801
El Omrane supérieur 62 138
El Ouardia 33 734
Ettahrir 21 956
Ezzouhour 40 434
Hraïria 96 245
La Goulette 28 407
La Marsa 77 890
Le Bardo 70 244
Le Kram 58 152
Médina 26 703
Séjoumi 36 171
Sidi El Béchir 29 911
Sidi Hassine 79 381
Sources : Institut national de la statistique[2]

Municipalités[modifier | modifier le code]

Le gouvernorat de Tunis est divisé en huit municipalités dont le centre, Tunis, est la plus peuplée avec 728 453 habitants, la deuxième étant Sidi Hassine avec seulement 79 381 habitants. Viennent ensuite les municipalités de La Marsa, Le Bardo, Le Kram, La Goulette puis Carthage avec respectivement 79 381, 77 890, 58 152, 28 407 et 15 922 habitants. La moins peuplée des municipalités est celle de Sidi Bou Saïd, avec seulement 4 793 habitants.

Sidi Bou Saïd Carthage La Goulette Le Kram Le Bardo La Marsa Sidi Hassine Tunis

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Politique[modifier | modifier le code]

Gouverneur[modifier | modifier le code]

Gouverneur de Tunis
Image illustrative de l'article Gouvernorat de Tunis
Titulaire actuel
Hamed Abid
depuis le 28 février 2014
Création 1956
Mandant Gouvernement
Durée du mandat Variable
Premier titulaire Ahmed Zaouche

L'administration du gouvernorat est dirigée par un gouverneur dont voici la liste depuis 1956 :

  • Ahmed Zaouche (juin 1956-septembre 1959)
  • Mohsen Nouira (septembre 1959-octobre 1961)
  • Mohamed Zine El Abidine Mohsen (octobre 1961-août 1962)
  • Béchir Bellagha (août 1962-juillet 1964)
  • Hassib Ben Ammar (juillet 1964-septembre 1969)
  • Fouad Mebazaa (septembre 1969-novembre 1973)
  • Abdelhamid Melki (novembre 1973-septembre 1976)
  • Kacem Bousnina (septembre 1976-mars 1978)
  • Abbès Mohsen (mars 1978-mai 1980)
  • M'hedheb Rouissi (mai 1980-mars 1983)
  • Hamadi Khouini (mars 1983-décembre 1986)
  • Abbès Mohsen (décembre 1986-juin 1988)
  • Kamel Belkhodja (juin 1988-août 1989)
  • Hamadi Khouini (août 1989-octobre 1990)
  • Abdallah Kaâbi (octobre 1990-novembre 1999)[3]
  • Omar Ben Mahmoud (novembre 1999-février 2003)
  • Mahmoud Méhiri (février 2003-août 2005)
  • Mondher Friji (août 2005-2 février 2011)
  • Adel Ben Hassen (2 février 2011-24 août 2013)
  • Abderrazak Ben Khelifa (24 août 2013-28 février 2014)
  • Hamed Abid (28 février 2014[4]- )

Représentation[modifier | modifier le code]

Le gouvernorat de Tunis est représenté par 17 membres à l'assemblée constituante répartis dans deux circonscriptions, celle de Tunis I, avec neuf constituants, et celle de Tunis II, avec huit constituants.

Les sièges sont répartis de la façon suivante suite à l'élection du 23 octobre 2011 :

Avant la révolution, sous le régime de Zine el-Abidine Ben Ali, le gouvernorat est représenté par onze députés pour la première circonscription de Tunis et neuf pour la deuxième, la majorité appartenant au Rassemblement constitutionnel démocratique.

Maires[modifier | modifier le code]

Les municipalités du gouvernorat ont toutes un maire élu par les conseils municipaux, excepté celui de Tunis, qui est nommé par le président de la République. À la suite de la révolution de 2011, tous les conseils municipaux sont dissous et les maires révoqués. Des délégations spéciales sont nommées pour les remplacer jusqu'à la tenue d'élections municipales.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Résidences officielles[modifier | modifier le code]

Le gouvernorat de Tunis abrite les résidences officielles du gouvernement et les sièges des ministères.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Économie[modifier | modifier le code]

C'est le gouvernorat produisant le plus de richesses. La part des secteurs d'activité dans le PIB se répartit de la façon suivante :

Malgré la dynamique de décentralisation industrielle en banlieue, il existe quatre zones industrielles s'étendant sur 273 hectares :

  • La Goulette ;
  • La Charguia ;
  • Ibn-Khaldoun ;
  • Djebel Djelloud.

470 entreprises industrielles y sont implantées dont 175 totalement exportatrices. Ces entreprises opèrent essentiellement dans l'industrie du textile et de l'habillement, l'industrie du cuir et de la chaussure et les industries électroniques et électriques. Par ailleurs, deux nouvelles zones de 58,5 hectares sont planifiées. Mais l'activité économique du gouvernorat est surtout marquée par les services, marchands et non marchands.

Sport[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Recensement de 2014 (Institut national de la statistique)
  2. (fr) Recensement de 2004 (Institut national de la statistique)
  3. Il s'agit là d'un record car aucun gouverneur n'est resté aussi longtemps (neuf ans et 25 jours) à la tête d'un même gouvernorat en Tunisie.
  4. (fr) « Tunisie - Liste des nouveaux gouverneurs nommés par Mehdi Jomâa », Business News, 28 février 2014
  5. a, b, c, d, e, f et g Décret du 8 avril 2011 portant nomination de délégations spéciales dans certaines communes du territoire tunisien, Journal officiel de la République tunisienne, n°26, 15 avril 2011, pp. 469-474
  6. a, b et c Décret du 9 juin 2011 portant modification du décret du 8 avril 2011 relative à la nomination des délégations spéciales dans certaines communes du territoire tunisien, Journal officiel de la République tunisienne, n°43, 14 juin 2011, pp. 925-926
  7. Décret du 25 juin 2011 portant modification du décret du 8 avril 2011 relative à la nomination des délégations spéciales dans certaines communes du territoire tunisien, Journal officiel de la République tunisienne, n°47, 28 juin 2011, p. 1072
  8. Décret du 31 janvier 2013 modifiant le décret du 25 juin 2011 portant nomination de délégations spéciales dans certaines communes du territoire de la République tunisienne, Journal officiel de la République tunisienne, n°15, 19 février 2013, pp. 716-717
  9. Décret du 27 octobre 2011 portant modification du décret du 8 avril 2011 relative à la nomination des délégations spéciales dans certaines communes du territoire tunisien, Journal officiel de la République tunisienne, n°83, 1er novembre 2011
  10. Décret du 31 janvier 2013 modifiant le décret du 8 avril 2011 portant nomination de délégations spéciales dans certaines communes du territoire de la République tunisienne, Journal officiel de la République tunisienne, n°15, 19 février 2013, p. 717
  11. Décret du 1er novembre 2011 portant modification du décret du 8 avril 2011 relative à la nomination des délégations spéciales dans certaines communes du territoire tunisien, Journal officiel de la République tunisienne, n°86, 11 novembre 2011, p. 2675