Ghassanides

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Arabic albayancalligraphy.svg Cette page contient des caractères arabes. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.

Les Ghassanides (الغساسنة) sont une tribu arabe chrétienne qui a fondé un royaume arabe pré-islamique dans la Jordanie actuelle. Ils adoptèrent le christianisme monophysite probablement sous l'influence de leur environnement araméen (Ils faisaient partie de l'Église syriaque orthodoxe). Ils furent longtemps des vassaux de l'empire byzantin et contribuèrent à contenir les Perses sassanides hors des frontières de l'empire. Un autre royaume arabe rival, vassal de la Perse, s'était établi dans le sud de l'Irak (le royaume des Lakhmides).

Origines[modifier | modifier le code]

Proche-Orient vers +565.

Les Ghassanides seraient venus du sud de l'Arabie vers la fin du IIIe siècle. Comme les Lakhmides, ils seraient une branche de la tribu Azd qui fait elle-même partie des tribus Qahtanites (les Arabes « aborigènes » du Sud) qui habitaient le Yémen et seraient à l'origine du royaume de Saba. Ils habitaient la ville de Ma'rib qui était irrigué par un grand barrage. Lorsque le barrage de Ma'rib s'est écroulé, les Azd auraient immigré un peu partout dans la péninsule arabique.

Les Ghassanides sont une confédération de tribus, qui commence à jouer un rôle central dans la région à partir du VIe siècle.

Apogée[modifier | modifier le code]

À son apogée, le royaume ghassanide s'étendait du sud de la Syrie jusqu'à la ville de Yathrib (aujourd'hui Médine en Arabie saoudite). Sa capitale était Jabaliya dans le Golan actuel. Vassaux de l'empire byzantin, dont ils forment un phylarcat, les Ghassanides vont protéger la frontière sud-ouest de l'empire des incursions bédouines et perses. Ils vont connaître une prospérité économique importante et se lanceront dans la construction d'édifices publics et religieux. Ils patronnent aussi certains arts, notamment la poésie et installent des poètes comme Nabighah adh-Dhubyani et Hassan ibn Thabit à leur cour.

Toutefois, la persécution de la foi monophysite jugée hérétique par Byzance va mettre à mal les relations avec les Byzantins. Ces tensions vont avoir des conséquences importantes lors de la conquête de la région par l'empire musulman naissant. En 636, en pleine bataille de Yarmouk opposant les Byzantins aux musulmans[réf. nécessaire], 12 000 guerriers ghassanides qui n'avaient pas été payés depuis plusieurs mois font défection après que les musulmans leur ont offert de payer leurs arriérés. Ils contribuent largement à la défaite byzantine en faisant passer le nombre de Byzantins de 40 000 à 28 000 hommes et les armées arabes de 20 000 à 32 000 hommes. Cette bataille conduira au démantèlement du royaume de Ghassan, le pouvoir réel leur échappait depuis l'invasion perse de 614. Même si certains se convertirent à l'islam, la plus grande partie des Ghassanides conservèrent la foi chrétienne.

Le prénom de Ghassan est toujours en usage parmi les arabes (chrétiens et musulmans) jusqu'à aujourd'hui. Il signifie « force » en arabe et en syriaque. Des familles comme Ajouri, Chemor, Gharios, Haddad (ou El Haddad), Maalouf, Khazen et Jabara (ou Gebara) descendent aussi des Ghassanides.

Rois ghassanides[modifier | modifier le code]

Al-Harith roi ghassanide des Arabes dans le Maqâmât de Vienne, 1334.
  1. Jafnah I ibn Amr (220-265)
  2. Amr I ibn Jafnah (265-270)
  3. Tha'labah ibn Amr (270-287)
  4. al-Harith I ibn Th'alabah (287-307)
  5. Jabalah I ibn al-Harith I (307-317)
  6. al-Harith II ibn Jabalah "ibn Maria" (317-327)
  7. al-Mundhir I Senior ibn al-Harith II (327-330) et...
  8. al-Aiham ibn al-Harith II (327-330) et...
  9. al-Mundhir II Junior ibn al-Harith II (327-340) et...
  10. al-Nu'man I ibn al-Harith II (327-342) et...
  11. Amr II ibn al-Harith II (330-356) et...
  12. Jabalah II ibn al-Harith II (327-361)
  13. Jafnah II ibn al-Mundhir I (361-391) et...
  14. al-Nu'man II ibn al-Mundhir I (361-362)
  15. al-Nu'man III ibn 'Amr ibn al-Mundhir I (391-418)
  16. Jabalah III ibn al-Nu'man (418-434)
  17. al-Nu'man IV ibn al-Aiham (434-455) et...
  18. al-Harith III ibn al-Aiham (434-456) et...
  19. al-Nu'man V ibn al-Harith (434-453)
  20. al-Mundhir II ibn al-Nu`man (453-472) et...
  21. Amr III ibn al-Nu'man (453-486) et...
  22. Hijr ibn al-Nu'man (453-465)
  23. al-Harith IV ibn Hijr (486-512)
  24. Jabalah IV ibn al-Harith (512-529)
  25. al-Harith V ibn Jabalah (529-569)
  26. al-Mundhir III ibn al-Harith (569-581) et...
  27. Abu Kirab al-Nu'man ibn al-Harith (570-582)
  28. al-Nu'man VI ibn al-Mundhir (582-583)
  29. al-Harith VI ibn al-Harith (583)
  30. al-Nu'man VII ibn al-Harith Abu Kirab (583- ?)
  31. al-Aiham ibn Jabalah (? -614)
  32. al-Mundhir IV ibn Jabalah (614- ?)
  33. Sharahil ibn Jabalah (? -618)
  34. Amr IV ibn Jabalah (618-628)
  35. Jabalah V ibn al-Harith (628-632)
  36. Jabalah VI ibn al-Ayham (632-638).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]