Francisco Mignone

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Francisco Mignone (connu également sous le pseudonyme de « Chico Bororó ») était un compositeur, pianiste, chef d'orchestre et pédagogue brésilien, né Francisco Paulo Mignone à São Paulo (Brésil) le , décédé à Rio de Janeiro (Brésil) le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Né d'un père flûtiste d'origine italienne, Alferio Mignone, il débute avec lui son apprentissage de la musique, avant de prendre des leçons de piano auprès de Silvio Motto. Puis, en 1913, il entre au conservatoire de São Paulo, où il étudie notamment l'harmonie et la composition avec Savino de Benedictis, et le piano avec Agostinho Cantu.

En 1920, il poursuit sa formation au conservatoire de Milan (Italie) avec Vincenzo Ferroni. Revenu à São Paulo en 1929, il s'installe ensuite à Rio de Janeiro en 1932, où il enseignera la direction d'orchestre à l'Institut (Conservatoire) national de musique. Il aura également des activités de chef d'orchestre (dirigeant ainsi l'Orchestre philharmonique de Berlin à la fin des années 1930) et de pianiste (formant à la fin de sa vie un duo avec son épouse, Maria Josephina).

Jusqu'à la fin des années 1950, sa musique, influencée notamment par Ottorino Respighi et, bien entendu, par son aîné et compatriote Heitor Villa-Lobos, est marquée par un certain « nationalisme » et fait souvent référence à l'Afrique. Dans les années 1960, il s'essaie à la polytonalité, à l'atonalité et au sérialisme, avant de revenir à une veine nationaliste.

On lui doit des pièces pour piano, pour guitare, de la musique de chambre (dont deux quatuors à cordes), des musiques de ballet, des concertos, trois symphonies (et diverses autres compositions avec orchestre, dont des poèmes symphoniques), des œuvres pour voix soliste(s) et chorales (dont des mélodies — canções — et des messes), ainsi que des opéras, une opérette, et des musiques de films.

Œuvres (sélection)[modifier | modifier le code]

Pièces pour piano[modifier | modifier le code]

Musique de chambre[modifier | modifier le code]

Œuvres pour orchestre[modifier | modifier le code]

Musiques de ballet
  • 1933 : Maracatu de chico rei ;
  • 1941 : Leilão ; O espantalho ;
  • 1942 : Iara ; Quadros Amazônicos ;
  • 1953 : O guarda chuva ;
  • 1979 : Quincas berro d'agua ;
  • 1980 : O caçador de esmeraldas.
Œuvres concertantes
  • 1929-1936 : Fantasias brasileiras n° 1 à 4, avec piano ;
  • 1935 : Variações sobre um tema brasileiro, avec violoncelle ;
  • 1939 : Modinha, avec violoncelle ;
  • 1957 : Concertino pour clarinette ; Concertino pour basson et orchestre de chambre ;
  • 1958 : Concerto pour piano ;
  • 1960 : Concerto pour violon ;
  • 1966 : Double concerto pour piano et violon ;
  • 1975 : Concerto pour alto.
Symphonies
  • 1939 : Sinfonia do Trabalho ;
  • 1958 : Sinfonia tropical ;
  • 1971 : Sinfonia transamazônica.
Poèmes symphoniques
  • 1917 : Caramuru ;
  • 1923 : Festa dionísica ;
  • 1936 : Babaloxá e Batucajé ;
  • 1940 : Festa das igrejas ;
  • 1969 : Sugestões sinfônicas.
Autres œuvres pour orchestre
  • 1921 : Congada (extrait symphonique de son opéra de 1921, O contratador de diamantes) ;
  • 1928 : Maxixe ;
  • 1968 : Seresta, pour petit orchestre ;
  • 1972 : Variações em busca de um tema.

Opéras / Opérette[modifier | modifier le code]

  • 1921 : O contratador de diamantes ;
  • 1928 : L'Innocente ;
  • 1937 : Mizú (opérette) ;
  • 1973 : O Chalaça ;
  • 1978 : O sargento de milícias.

Musiques de films[modifier | modifier le code]

(filmographie complète)

Sources / Liens externes[modifier | modifier le code]