Fonds international de développement agricole

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fonds international de développement agricole
Image illustrative de l'article Fonds international de développement agricole
Organe de l'ONU
Type d'organisation Agence spécialisée de l'ONU
Acronymes FIDA, IFAD
Président Drapeau du Nigeria Kanayo F. Nwanze
Statut Actif
Siège
Création 1977 à Rome
Organisation(s) parente(s)

Le Fonds international de développement agricole (FIDA, International Fund for Agricultural Development, IFAD) est une institution spécialisée du système des Nations unies. Il a été fondé en décembre 1977 dans le sillage de la Conférence mondiale de l'alimentation réunie à Rome en 1974.

Le cadre stratégique du FIDA est détaillé dans le Résumé du Cadre stratégique du FIDA 2007-2010. Son siège est à Rome.

Mission[modifier | modifier le code]

Le FIDA est une banque d'aide au développement qui a pour vocation d'aider financièrement, comme bailleur de fonds et organisateur, au développement agricole et rural dans les pays en développement et en transition.
Il se donne pour mission d'y combattre la faim, la malnutrition et la pauvreté par l'amélioration des moyens et techniques agricoles et par la création et la modernisation d'activités agricoles ou commerciales en milieu rural, notamment moyennant des projets de microfinancement gérés au niveau local.

Le FIDA mène régulièrement à bien des projets en collaboration, entre autres avec la Banque mondiale, le PNUD, le PAM et la FAO.

Le Chef du service des relations avec les médias et des manifestations et programmes spéciaux du Fonds International de Développement Agricole est membre du Comité Consultatif International de l'Organisation de la presse africaine (APO).

Composition[modifier | modifier le code]

Il compte 165 États membres, depuis le 20 juillet 2006, répartis en trois listes :

  • liste A : 23 pays développés
  • liste B : 12 pays exportateurs de pétrole
  • liste C : 130 pays en développement dont :
    • liste C1 : 49 pays africains
    • liste C2 : 50 pays asiatiques, européens et océaniens
    • liste C3 : 31 pays américains

Fonctionnement - Organes directeurs[modifier | modifier le code]

Le FIDA est administré par le Président du Conseil d'administration, sous la surveillance de celui-ci. Le Conseil des gouverneurs, organe suprême composé des représentants des États membres, se réunit annuellement. Il élit le Président pour un mandat de 4 ans, renouvelable une fois, ainsi que les 18 membres du Conseil d'administration pour 3 ans.

L'actuel président, M. Kanayo F. Nwanze (originaire du Nigeria), a entamé son premier mandat en 2009.

Aide au développement et aide liée[modifier | modifier le code]

Il a été reproché au FIDA, comme à d'autres organisations internationales, d'être en fait un organe dominé politiquement par les pays donateurs, d'exercer pour leur compte influence stratégique sur l'économie des pays en développement et de subordonner son aide à l'adhésion des bénéficiaires à une optique productiviste et à l'économie de marché au détriment de l'intérêt national dans certains secteurs de l'économie. Toutefois, il présente néanmoins l'avantage d'œuvrer dans un cadre relativement strict et transparent qui limite les abus de l'aide liée, plus difficiles à éviter dans des relations d'aide au développement bilatérales.[réf. nécessaire]

Siège[modifier | modifier le code]

Le FIDA est sis au 44, via Paolo Di Dono, à Rome (Italie).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]