Fan Kuan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Idéogrammes chinois Cette page contient des caractères chinois. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Voyageurs au milieu des Montagnes et des Ruisseaux (谿山行旅; encre et légère couleur sur soie[1]. 155,3 × 74,4 cm. Musée national du palais, Taipei[2].
Dans ce nom asiatique, le patronyme, Fan, précède le prénom Kuan.

Fan Kuan (chinois : 范寬 ; pinyin : Fàn Kuān ; Wade : Fan K'uan (fl. 990-1020)[1] était un peintre paysagiste chinois de la dynastie Song (960-1279). Presque aucun détail biographique ne nous est parvenu. Il modèle son travail peu de temps après l'artiste Li Cheng (919-967), mais conclut par la suite que la nature est le seul vrai professeur. Il passa le reste de sa vie reclus dans les montagnes de Shanxi. Le reste de sa vie est peu connu, à l'exception de son admiration et son amour pour les paysages de montagnes du nord de la Chine[3].

Voyageurs au milieu des Montagnes et des Ruisseaux, une grande peinture sur rouleau, est l'œuvre la plus connue de Fan Kuan et une peinture déterminante pour l'école des Song du nord. Elle devient un modèle pour les autres artistes chinois. Fan base sa peinture sur le principe taoïste de ne faire qu'un avec la nature. En regardant la peinture, le spectateur réalise comme il est petit comparé à cette grande image de nature. La peinture se focalise sur toute la nature et le monde est un tout plutôt qu'un individu.

Fan Kuan est classé 59e sur 100 personnes les plus importantes du dernier millénaire selon le classement du magazine Life.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b Ebrey, Cambridge Illustrated History of China, 162.
  2. Liu, 50.
  3. Ebrey, Cambridge Illustrated History of China, 163.

Références[modifier | modifier le code]

  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Fan Kuan » (voir la liste des auteurs)
  • (en) Ebrey, Patricia Buckley (1999). The Cambridge Illustrated History of China. Cambridge: Cambridge University Press. ISBN 0-521-66991-X (paperback).
  • (zh) Liu, Pingheng (1989). Shui mo yin yun, qi yun sheng dong de Zhongguo hui hua (水墨絪縕, 氣韻生動的中國繪畫). Taibei Shi: Guo li li shi bo wu guan (國立歷史博物館).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :