Fédération italienne de football

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fédération italienne de football
Image illustrative de l'article Fédération italienne de football

Sport(s) représenté(s) Football
Création 1898
Président Giancarlo Abete
Siège Rome

La Fédération italienne de football (FIGC : Federazione Italiana Giuoco Calcio (it)) est une association regroupant les clubs de football d'Italie et organisant les compétitions nationales et les matchs internationaux de la sélection d'Italie.

La fédération nationale d'Italie est fondée en 1898. Elle est affiliée à la FIFA depuis 1905 et est membre de l'UEFA depuis sa création en 1954. Créée sous le nom de Federazione Italiana Football (F.I.F.) en 1898, elle change de nom en 1909 pour devenir offiellement la Federazione Italiana Giuoco Calcio ou FIGC.

Giancarlo Abete en est le président depuis le 2 avril 2007.

L'Histoire de la FIGC[modifier | modifier le code]

C'est à Turin et en 1898 que débute l'histoire de la Fédération italienne de football (FIGC) avec l'élection de son premier président, Mario Vicary. Depuis quelques années, le football est un véritable phénomène dans les principales villes du pays (Turin, Naples, Gènes, Palerme, Milan) et la création d'une structure pour encadrer et développer cette activité est inéluctable. Dès 1898, et au cours d'un tournoi joué en une seule journée à Turin, le 8 mai 1898, le Genoa CFC s'impose face à trois équipes turinoise, le Football Club Torinese, la Reale Società Ginnastica Torino, l'Internazionale Torino et devient officiellement le premier champion d'Italie reconnu par la FIGC.

Alors que le Championnat d'Italie se développe et accueille de plus en plus d'équipes en son sein (9 équipes s'affrontent lors de l'édition 1909-1910), la première équipe d'Italie joue son premier match contre la France le 15 mai 1910 à Milan. Les italiens jouent en blanc et l'emportent 6 buts à 2 devant une foule très enthousiaste.

Les équipes du sud de la péninsule sont pour la première fois admises par la FICG lors du Championnat d'Italie de football 1912-1913. Le Champion d'Italie devient donc le Champion du pays tout entier.

Avec la 1re Guerre mondiale et le départ de joueurs et dirigeants au front, le Championnat d'Italie doit s'arrêter pendant trois ans, de 1916 à 1919. L'Inter Milan est le 1er champion de l'après-guerre après une finale nationale remportée 3-2 face à l'US Livourne le 20 mai 1920 à Bologne.

En 1926, la Fédération italienne décide de limiter le nombre d'étrangers à un par équipe et par match de championnat ce qui entraîne le départ d'une bonne partie des Hongrois, nombreux en Série A durant les années 1920.

L'organisation de la Coupe du monde de football de 1934 est obtenue sous la présidence de Leandro Arpinati qui laisse sa place à Giorgo Vaccaro avant l'évènement, le succès de l'équipe d'Italie marque l'histoire du football italien. Durant son mandat (1933-1942), Vaccaro voit également la victoire de la Nazionale lors de la Coupe du monde de football de 1938 en France. En 1936, les italiens décrochent aussi la médaille d'or aux Jeux olympiques d'été de 1936 de Berlin. Giuseppe Meazza, Silvio Piola et ses coéquipiers n'ont alors pas de rivaux sur la planète foot.

À la suite de ces années de vaches maigres pour la sélection italienne, les dirigeants du football italien décident d'opérer une vraie réforme de la fédération: Bruno Zauli (1958-1959) puis Umberto Agnelli (1959-1961) se penchent ainsi sur ce problème et favorisent le développement de la formation des jeunes. Cette politique, ainsi que l'arrivée au premier plan de ses clubs sur la scène européenne avec 3 victoires en C2 en 1963, 1964 et 1965 grâce à l'Inter Milan et l'AC Milan, bénéficie à la sélection qui remporte l'Euro 1968 sur ses terres. Deux ans plus tard, et sous la présidence d'Artemio Franchi la Nazionale atteint la finale de la Coupe du monde de 1970 battu seulement par le Brésil de Pelé.

Artemio Franchi est président de la Fédération italienne de 1966 à 1976 puis de 1978 à 1980, année où il doit démissionner à la suite du scandale des matches truqués dit scandale du Totonero.

Malgré ces tumultes au sommet de la Fédération, mais aussi au sein de l'équipe nationale (ou plusieurs joueurs sont impliqués dans cette affaire), la Nazionale remporte la Coupe du monde de football de 1982 en Espagne durant un tournoi final ou les Azzurris montèrent en puissance. Federico Sordillo est alors Président de la Fédération italienne.

Comme en 1982, l'Italie ne se présente pas dans les meilleurs conditions pour disputer la Coupe du monde de football de 2006. L'Affaire des matches truqués du Calcio implique en effet quelques joueurs de la sélection (dont plusieurs jouent à la Juventus) et plusieurs membres de la Fédération italienne dont Pierluigi Pairetto responsable de la désignation des arbitres. Pourtant, comme 24 ans plus tôt les Italiens remportent le trophée et ajoute une quatrième étoile à leur maillot après la victoire aux penalties contre la France 1-1 (5 tirs au buts à 3).

Après le Calciopoli, l'autre nom du scandale de 2006, la FIGC, dirigé en 2007 par Luca Pancalli doit faire face à la montée de l'ultra-violence dans les stades italiens au tournant des années 2000. Le 7 février 2007, après le derby sicilien entre Calcio Catane et l'US Palerme un policier décède après l'agression d'un Ultra de Catane. À la suite de cet évènement qui fait suite également au meurtre d'un supporter du Genoa par un ultra de l'AC Milan, le Président de la Fédération, Pancalli suspend temporairement tous les matches de football sur le sol italien.

Le 2 avril 2007, Giancarlo Abete est élu à la tête de la Fédération italienne.

Les présidents depuis 1898[modifier | modifier le code]

Présidents Début du mandat Fin du mandat
Mario Vicary 1898 1905
Giovanni Silvestri 1905 1907
Emilio Balbiano di Belgioioso 1907 1909
Luigi Bosisio 1909 1910
Felice Radice 1910 1911
Alfonso Ferrero di Ventimiglia 1911 1912
Emilio Valvassori
Vittorio Rignon
1912 1913
De Rossi 1913 1914
Carlo Montù 1914 1915
Francesco Mauro 1915 1919
Carlo Montù 1919 1920
Francesco Mauro 1920 1921
Giovanni Lombardi
Luigi Bozino
1921 1923
Giovanni Mauro 1923 1924
Luigi Bozino 1924 1926
Leandro Arpinati 1926 1933
Giorgio Vaccaro 1933 1942
Luigi Ridolfi 1942 1944
Giovanni Mauro
Giuseppe Baldo
Fulvio Bernardini
Ottorino Barassi
1944 1946
Ottorino Barassi 1946 1958
Bruno Zauli 1958 1959
Umberto Agnelli 1959 1961
Giuseppe Pasquale 1961 1967
Artemio Franchi 1967 1976
Franco Carraro 1976 1978
Artemio Franchi 1978 1980
Federico Sordillo 1980 1986
Franco Carraro
Andrea Manzella
1986 1987
Antonio Matarrese 1987 1996
Raffaele Pagnozzi 1996 1996
Luciano Nizzola 1996 2000
Gianni Petrucci 2000 2001
Franco Carraro 2001 2006
Guido Rossi 2006 2006
Luca Pancalli 2006 2007
Giancarlo Abete 2007

Les différents logos[modifier | modifier le code]

Composition[modifier | modifier le code]

Bureau actuel[modifier | modifier le code]

  • Président : Giancarlo Abete
  • Vice-Présidents : Cesare Gussoni, Demetrio Albertini et Carlo Tavecchio
  • Directeur général : Virginia Filippi
  • Secrétaire fédéral : Antonio Di Sebastiano

Composantes de la FIGC[modifier | modifier le code]

La FIGC est composé de six sections distinctes :

  • la Lega Nazionale Professionisti appelé aussi Lega Calcio qui organise la Serie A, la Serie B, la Coupe d'Italie de football, la Supercoupe d'Italie de football, le Championnat Primavera (- de 20 ans), la Coupe d'Italie Primavera (- de 20 ans) et la Supercoupe Primavera (- de 20 ans).
  • la Lega Italiana Calcio Professionistico appelé aussi Lega Pro qui organise les championnats des 3e et 4e divisions: la Lega Pro Prima Divisione et Lega Pro Seconda Divisione
  • la Lega Nazionale Dilettanti (la LND) qui gère et organise les championnats de Serie D, la division la plus haute des clubs amateurs, composée de 19 sous-divisions régionales. Cette Lega Nazionale Dilettanti est également chargée d'organiser les deux principaux championnats féminins du pays (Serie A) et Serie B) ainsi que les Championnats d'Italie de footballs en salle et de plage.
  • l'Associazione Italiana Calciatori (l'AIC) qui est l'association défendant l'intérêt des joueurs professionnels en Italie de la Serie A à la Serie D.
  • l'Associazione Italiana Allenatori Calcio (l'AIAC) qui défend l'intérêt des entraineurs des clubs professionnels.
  • l'Associazione Italiana Arbitri (l'AIA), chargé du recrutement, de la formation, de la protection, et de la désignation des arbitres dans les différentes divisions du football italien. Il y a 212 sections chargé de l'arbitrage sur tout le territoire national italien.

Autres[modifier | modifier le code]

Top 10 des joueurs italiens par la FIGC[modifier | modifier le code]

Le 2 décembre 2008, la FIGC a désigné ses 10 meilleurs joueurs italiens de tous les temps, dans l'ordre :

  1. Roberto Baggio
  2. Giuseppe Meazza
  3. Luigi Riva
  4. Paolo Maldini
  5. Giacinto Facchetti
  6. Sandro Mazzola
  7. Giuseppe Bergomi
  8. Valentino Mazzola
  9. Marco Tardelli
  10. Paolo Rossi

Palmarès des équipes nationales[modifier | modifier le code]

Équipe masculine d'Italie :

Équipe féminine d'Italie :

Italie espoirs masculins :

Liens externes[modifier | modifier le code]