Ensiferum

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ensiferum

Description de cette image, également commentée ci-après

Ensiferum, sur scène au Metalcamp, 2007.

Informations générales
Pays d'origine Helsinki,
Drapeau de la Finlande Finlande
Genre musical Folk metal, viking metal[1],[2], power metal[3], death metal mélodique, black metal (démos uniquement)
Années actives Depuis 1995
Labels Spinefarm, Metal Blade
Site officiel ensiferum.com
Composition du groupe
Membres Markus Toivonen
Petri Lindroos
Sami Hinkka
Janne Parviainen
Emmi Silvennoinen
Anciens membres Sauli Savolainen
Kimmo Miettinen
Jari Mäenpää
Oliver Fokin
Jukka-Pekka Miettinen
Meiju Enho
Logo

Ensiferum est un groupe de viking metal finlandais formé en 1995, originaire d'Helsinki. Leur musique est caractérisée par des ambiances épiques aux rythmes variés et des chœurs alternant chant guttural et voix claire[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

Débuts (1995-1996)[modifier | modifier le code]

Le groupe fait son apparition en 1995. À la base, Markus Toivonen était guitariste dans un groupe amateur nommé Dark Reflections et jouait des reprises de morceaux de groupes comme Megadeth et Pantera. Peu à peu, il estime que ce groupe ne le satisfait pas, et, s'oriente vers la musique folk et le death mélodique, influencé par des groupes comme Dark Tranquility et Amorphis[5].

Un jour, Markus demande à son batteur Kimmo Miettinen si jouer du « folk death metal épique » à ses côtés l’intéresserait : Kimmo accepta. Ils contactent leur ami bassiste Sauli Savolainen qui accepte de se joindre à eux. Il ne restait plus qu’à trouver un nom à ce groupe. Un jour, Markus passe chez Sauli, il saisit un dictionnaire de latin, l’ouvre au hasard et tombe sur le mot ensiferum. Ce mot le fascina d’emblée et sa signification (littéralement « porteur d'épée ») confirme sa volonté d'en faire le nom du groupe[5]. En 1996, Ensiferum commence à répéter à la maison des jeunes Pasila d’Helsinki (là où avaient déjà lieu les répétitions de Dark Reflections). Markus compose rapidement les trois premiers morceaux du groupe : Knighthood, Old Man (Väinämöinen) et Frost. Jari Mäenpää vient renforcer les rangs du groupe avec ses talents de chanteur et de guitariste ; son expérience permet d’enrichir le bagage artistique d'Ensiferum avec de nouvelles idées. Jari se chargea d’écrire certaines paroles, comme celles d'Old Man. Les deux autres compositions n’eurent pas besoin de sa plume, Markus s’étant chargé des paroles de Knighthood et Sauli de celles de Frost[5].

Démos et premier album (1997-2002)[modifier | modifier le code]

En 1997, Jari fait son service militaire, le groupe est donc contraint de faire une halte ; les autres musiciens profitent de ce temps mort pour bonifier leur jeu. À son retour, fin 1997, le groupe répète intensivement pour leur première démo qui est enregistrée durant le mois de novembre aux Kivi-Studios. La démo contenant leurs trois chansons (Frost, Old Man et Knighthood) est tirée à 300 exemplaires l’année suivante. En 1998, de nouveaux morceaux sont déjà prêts, dont Little Dreamer (Väinämöinen II). Mais Ensiferum doit à nouveau faire une pause : Sauli Savolainen se concentre sur ses études et Kimmo Miettinen va jouer avec Arthemesia. Cette même année, Oliver Fokin part d’Arthemesia et fait quelques essais avec Markus : ils sont concluants, Oliver intègre donc groupe (les deux groupes se sont en quelque sorte échangé leurs batteurs). À la même époque, Sauli est remplacé par le petit frère de Kimmo, Jukka-Pekka Miettinen, alors âgé de quatorze ans. Un nouveau line-up étant formé, le groupe est prêt à relever le défi d’une nouvelle démo.

Celle-ci est enregistrée courant janvier 1999 au MD-Studios. Les quatre chansons figurant sur cette démo (The Dreamer’s Prelude, Little Dreamer (Väinämöinen II), Warrior’s Quest et White Storm) plus techniques, permettent à Ensiferum de gagner en popularité et en expérience. La troisième et dernière démo est enregistrée, une fois de plus aux MD-Studios, en novembre 1999, avec l’aide de Janne Joutsenniemi (membre de Stone et Suburban Tribe). La démo de 4+1 chansons (Intro, Hero In A Dream, Eternal Wait, Battle Song avec en bonus Guardians Of Fate) est finalisée chez Jari avec l'aide d'une boite à rythme. La chanteuse Johanna Vakkuri, amie du groupe, chante en guest sur Eternal Wait. Sur la démo figure un nouveau logo conçu par Tuomas Tahvanainen, qui s’était déjà chargé des précédents.

L'année 2000 se profile bien. La démo recueille de bonnes chroniques et figure dans le top des démos du mois dans plusieurs magazines. Celle-ci attire également la convoitise de différents labels dont Spinefarm Records, qu’Ensiferum recontacte aussitôt afin de négocier un contrat. Le groupe participe également à un concours local, il figurera parmi les finalistes. Le contrat avec Spinefarm se décide finalement et le groupe rentre en studio en novembre 2000, aux Sundi-Coop Studios à Savonlinna avec Tuomo Valtonen. On y retrouve des guests comme Trollhorn aux claviers, Johanna Vakkuri au chant et Marita Toivonen au kantele. Au printemps 2001, le nouvel album est mixé par Tuomo Valtonen dans son studio. Ensiferum accueille en son sein un nouveau membre, la claviériste Meiju Enho. L’album, sobrement nommé Ensiferum, sort en juillet 2001 et les retours dépassent toutes les attentes. Le groupe joue alors une vingtaine de dates dont le Tuska Open Air 2002. L'engouement du public incite le groupe à se concentrer sur son deuxième album.

Iron et changements de membres (2003-2006)[modifier | modifier le code]

Pour enregistrer Iron, Ensiferum se rend aux Sweet Silence studios, à Copenhague, durant l’été 2003. Son propriétaire n’est autre que Flemming Rasmussen qui a déjà enregistré et produit des albums tels que Master of Puppets et Ride the Lightning de Metallica. Après l’enregistrement, Ensiferum annonce le départ regretté de leur guitariste et chanteur Jari Mäenpää, qui a décidé de ne pas continuer l’aventure afin de se consacrer pleinement à Wintersun, son projet solo. Du fait de la programmation de la tournée du groupe, le remplacement se fait sans tarder : le remplaçant de Jari est Petri Lindroos, chanteur de Norther. Au printemps 2004, le groupe parcourt l’Europe en compagnie de Finntroll et The Wake. Près d’une trentaine de dates pour 2004 avec un passage en Allemagne, Hollande, Angleterre, Belgique, Autriche, Hongrie, Suisse, Slovénie. Ces nombreuses contrées témoignent du succès grandissant d'Ensiferum. À la même époque, Jukka-Pekka part et laisse sa place à Sami Hinkka. L’année 2005 est aussi très chargée. Au rendez-vous, quelques shows en Finlande, mais aussi en Espagne, en Russie, puis une tournée avec Graveworm et Communic à travers l’Europe une date au Japon. Oliver quitte le groupe et est remplacé par Janne Parvianen, batteur ayant déjà œuvré au sein de Barathrum, Sinergy et Valvet (en).

Victory Songs (2006−2009)[modifier | modifier le code]

Le troisième album, Victory Songs, sort le 20 avril 2007, précédé du single One More Magic Potion, le 7 février. En septembre de la même année, Meiju Enho quitte le groupe. D'abord membre de remplacement pour les concerts, Emmi Silvennoinen remplace rapidement Meiju comme claviériste à part entière. En 2008, Ensiferum part pour la tournée Pagan Fest aux côtés de Korpiklaani, Eluveitie, Týr, Turisas et Moonsorrow en Europe et en Amérique du Nord. Le groupe fait également l'ouverture de la tournée européenne de Megadeth et de la tournée nord-américaine d'Amon Amarth courant 2008. Peu de temps avant la tournée d'Ensiferum en Russie, toujours en 2008, le chanteur et guitariste Petri Lindroos tombe gravement malade et se voit incapable de participer. Le groupe fait alors appel à Juha-Pekka Miettinen, l'ancien bassiste, pour remplacer Petri à la guitare, tandis que le bassiste Sami Hinkka se charge du chant.

From Afar et Unsung Heroes (depuis 2009)[modifier | modifier le code]

Un nouvel album du groupe, From Afar, sort le 16 septembre 2009. Une tournée de promotion débute peu après. Emmi, qui avait remplacé Meiju Enho, devient alors un membre officiel du groupe. En 2009 et 2010, Ensiferum participe à de nombreux festivals metal européens, comme le Frostrock en Belgique, le Finnish Metal Expo et le Tuska Open Air en Finlande, le Winterfire, le Rocktower, le Legacy et le Rock am Härtsfeldsee en Allemagne, le Summer Nights en Autriche et le Z7 Metal Dayz en Suisse[6].

En 2011, Sami Hinkka annonce via l'application Mobile Backstage que le groupe « a assez de matière pour enregistrer et sortir deux albums, complètement différents. » En juin 2012, le groupe annonce la sortie de leur prochain album, Unsung Heroes pour le 27 août 2012[7]. Après 13 ans au label Spinefarm Records, Ensiferum quitte ce dernier pour signer chez Metal Blade Records[8].

Formation[modifier | modifier le code]

Membres actuels[modifier | modifier le code]

Anciens membres[modifier | modifier le code]

Évolution[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

EP[modifier | modifier le code]

Démos et singles[modifier | modifier le code]

  • 1997 : Demo 97
  • 1999 : Demo II
  • 1999 : Hero in a Dream
  • 2004 : Tale of Revenge
  • 2007 : One More Magic Potion
  • 2009 : From Afar

DVD[modifier | modifier le code]

  • 2006 : 10th Anniversary Live

Reprises[modifier | modifier le code]

  • "Battery" (de Metallica extrait de l'album Master of Puppets) - sur le single Tale of Revenge
  • "Lady in Black" (de Uriah Heep extrait de l'album Easy Livin) - sur l'album Victory songs
  • "Into Hiding" (de Amorphis extrait de l'album Tales From the Thousand Lakes) - sur l'album Dragonheads
  • "Vandraren" (de Nordman (en)) - sur la version limitée de l'album From afar
  • "Breaking the Law" (de Judas Priest extrait de l'album British Steel) - sur le digipak de l'album du même nom
  • "Bamboleo" (de Gipsy Kings extrait de l'album Gipsy Kings) - sur l'album Unsung Heroes

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Rivadavia, Eduardo, « Ensiferum review », sur Allmusic (consulté en 13 août 2012).
  2. (en) Rivadavia, Eduardo, « Iron review », sur Allmusic (consulté en 13 août 2012).
  3. (en) Bowar, Chad, « Victory Songs review », sur About.com (consulté le 13 mars 2009).
  4. (fr) Ensiferum sur http://metalorgie.com/
  5. a, b et c (en) Biographie officielle sur http://ensiferum.com/
  6. (fr) Fiche d'Ensiferum sur http://u-zone.org/
  7. (fr) Unsung Heroes de Ensiferum sur http://www.heavylaw.com/
  8. (en) Metal CallOut, « Ensiferum Jumps Ship With Metal Blade Records » (consulté le 25 avril 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :