Eluveitie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Eluveitie

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Eluveitie, sur scène à Oslo en octobre 2012.

Informations générales
Pays d'origine Drapeau de la Suisse Suisse
Genre musical Folk metal[1],[2], death metal mélodique[3], metal celtique[4], pagan metal[5]
Années actives Depuis 2002
Labels Fear Dark Records, Nuclear Blast
Site officiel eluveitie.ch
Composition du groupe
Membres Chrigel Glanzmann
Merlin Sutter
Rafael Salzmann
Nicole Ansperger
Ivo Henzi
Anna Murphy
Päde Kistler
Kay Brem
Anciens membres Voir anciens membres
Logo

Eluveitie (/ɛlˈveɪti/[6]) est un groupe de folk metal suisse, originaire de Winterthour, Zurich. Le groupe est formé en 2002 par Chrigel Glanzmann, et leur premier EP, Vên, est commercialisé en 2003 suivi par la suite d'un premier album studio, Spirit, en juin 2006. En novembre 2007, Eluveitie signe avec le label Nuclear Blast[7]. Le premier titre de cette collaboration, Slania, est commercialisé en février 2008. L'album atteint la 35e place des classements musicaux suisses, et la 72e des classements musicaux allemands[8],[9]. Le groupe utilise des instruments de musique traditionnels incluant notamment flûtes, cornemuse, violon, Vielle à roue. Les paroles de certaines chansons sont écrites en helvète[10], reconstitué ou retranscrit depuis des inscriptions d'époque.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation et signature avec Nuclear Blast (2002–2012)[modifier | modifier le code]

Formé en 2002 par Chrigel Glanzmann, Eluveitie était au départ un projet exclusivement studio. L'idée étant de mêler metal et musique celtique. À la suite de la sortie de leur EP Vên en octobre 2003, Chrigel décide de faire d'Eluveitie un groupe à part entière et recrute neuf musiciens (dont certains avaient déjà participé à Vên). Ils signent en 2004 un contrat avec Fear Dark Records, qui distribue leur nouvel album, Spirit. En 2008, Eluveitie signe chez Nuclear Blast[11] et sort (le 15 février 2008) son deuxième album, Slania.

La chanson Inis mona rencontre un important succès et contribue fortement à faire grandir la popularité du groupe. Elle est la chanson du groupe la plus vue sur YouTube. Live at Metalcamp est leur premier album live : il reprend les chansons de leur deux premiers albums, ainsi que leur EP. Mi-juillet 2008, les jumeaux Rafi et Sevan quittent le groupe pour des raisons personnelles, ils sont maintenant remplacés par Päde Kistler et Kay Brem. Le 17 avril 2009 sort le troisième album studio d'Eluveitie nommé Evocation I - The Arcane Dominion, un album entièrement acoustique. Omnos est leur deuxième single. Eluveitie revient vers le metal en 2010 avec la sortie le 19 février de l'album Everything Remains As It Never Was, leur quatrième album studio. Les chants gaulois sont moins présents, et le groupe se base à nouveau plus sur l'anglais.

Helvetios et Origins (depuis 2012)[modifier | modifier le code]

Eluveitie fait paraître Helvetios, un autre album de heavy metal, en 2012, favorablement accueilli par la presse spécialisée[12]. Lors d'un entretien avec le magazine Metal Blast, Chrigel Glanzmann révèle le titre de son futur album solo, Evocation II, et de nouvelles chansons du groupe ; en juin 2013, cependant, aucune date de sortie n'est donnée[13]. Pendant leur tournée en Amérique du Sud, Anna est rapportée malade le 26 janvier 2013, et doit retourner en Suisse. Malgré ça, le groupe continue la tournée en son absence[14]. Le 29 août 2013, Eluveitie révèle travailler sur un nouvel album album, et que leur tournée Helvetios World Tour sera leur dernière en live (à l'exception du Eluveitie & Friends Festival) avant de travailler pleinement sur leur album[15]. Le 11 décembre, Nicole Ansperger devient le remplaçant de Meri Tadić au violon[16].

En mars 2014, Eluveitie remporte le prix de meilleur groupe national aux Swiss Music Awards[17]. En avril la même année, le groupe annonce être en tête d'affiche pour une tournée européenne, aux côtés des groupes Arkona et Skálmöld[18]. Le 14 mai, le groupe annonce la dortie officielle de leur nouvel album pour le 1er août 2014, et son titre, Origins. La couverture créée par Chrigel Glanzmann est également révélée[19]. Il débute notamment en première position sur le Billboard suisse[20]. L'album atteint également la 6e place en Allemagne et la 22e place des classements musicaux autrichiens. Début juin, le groupe annonce la sortie de leur single issu de l'album , intitulé King, le 13 juin[21]. Eluveitie fait paraître le vidéoclip le 3 juillet[22].

Style musical[modifier | modifier le code]

Eluveitie s'inspire d'un groupe nommé Haemoth pour se former. Dans plusieurs chansons, Eluveitie utilise des paroles en gaulois, une langue aujourd'hui éteinte. Le groupe s'inspire pour ses textes des rares écrits en gaulois, comme le plomb du Larzac, le plomb de Chamalières ou le plat de Lezoux[23]. Eluveitie signifie « Je suis l'helvète » en gaulois helvète.

Formation[modifier | modifier le code]

Membres actuels[modifier | modifier le code]

Anciens membres[modifier | modifier le code]

Chronologie[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

  • 2008 : Inis Mona
  • 2009 : Omnos
  • 2010 : Thousandfold
  • 2012 : Meet The Enemy

Albums live[modifier | modifier le code]

Compilations[modifier | modifier le code]

Vidéos[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Jason Birchmeier, « Eluveitie », Allmusic (consulté le 11 mars 2012).
  2. (de) Katrin Riedl, « Eluveitie – Helvetios », Metal Hammer,‎ 28 février 2012 (consulté le 11 mars 2012).
  3. (de) Markus Eck, « Eluveitie: Großer Spannungsbogen », Sonic Seducer, Thomas Vogel Media e. K., no 3,‎ 2012, p. 42–43
  4. (en) Bowar, Chad, « Slania review », About.com (consulté le 20 juin 2010).
  5. (en) Eluveitie – Slania (album review 4). Sputnikmusic (26 février 2008). Consulté le 7 septembre 2013.
  6. (en) : Metalist Magazine : Interviews : Eluveitie
  7. (en) « ELUVEITIE signs with NUCLEAR BLAST RECORDS », Blabbermouth.net,‎ 14 novembre 2007 (consulté le 4 décembre 2014).
  8. (en) « Slania », Swisscharts.com (consulté le 27 juillet 2008).
  9. (en) « NUCLEAR BLAST rocks German charts », Blabbermouth.net,‎ 8 mars 2008 (consulté le 27 juillet 2008)
  10. (en) David Stifter, « MN·2 – Lexicon Leponticum », sur An Interactive Online Etymological Dictionary of Lepontic, University of Vienna (consulté le 9 juillet 2014).
  11. (en) « ELUVEITIE signs with NUCLEAR BLAST RECORDS », Blabbermouth.net,‎ 14 novembre 2011 (consulté le 14 novembre 2011).
  12. (en) « New Album announced, HELVETIOS is coming in 2012! », Eluveitie.ch,‎ 1er septembre 2007 (consulté le 2 septembre 2011).
  13. « MetalBlast.net: Eluveitie Interview. »,‎ 27 juillet 2012.
  14. « South American Shows Without Anna »,‎ 26 janvier 2013.
  15. « Eluveitie announce new album », Facebook, Eluveitie (consulté le 29 août 2013).
  16. (en+de) Eluveitie/Nicole Ansperger, « Introducing Nicole Ansperger » [Facebook post], Facebook, Eluveitie,‎ 11 décembre 2013 (consulté le 11 décembre 2013) : « ...please welcome to the Eluveitie camp: Nicole Ansperger! »
  17. http://www.joiz.ch/show/swissmusicawards/joiz-pre-show-swiss-music-awards#!video=sma-6-tom-odell-kuert-den-best-live-act-national
  18. (en) « Eluveitie – To Tour Europe With Arkona And Skálmöld », Metalstorm.com, Metalstorm (consulté le 23 avril 2014).
  19. « Eluveitie to release 'origins' in august », Blabbermouth.net, Blabbermouth (consulté le 15 mai 2014).
  20. (en) « Eluveitie - Origins », sur swisscharts.com (consulté le 24 septembre 2014).
  21. (en) « King announcement », sur Facebook.com, Eluveitie (consulté le 4 juin 2014)
  22. « Eluveitie: 'King' Video Released », sur Blabbermouth.net, Blabbermouth (consulté le 5 juillet 2014).
  23. Transit Magazine, n°47, été 2009, Eluveitie, entrevue de Christian Glanzman par Dave, p.28
  24. (en) « ELUVEITIE: 'Helvetios' Track Listing, Cover Artwork, Release Date Revealed », Blabbermouth.net,‎ 16 décembre 2011 (consulté le 16 décembre 2011).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :