Korpiklaani

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Korpiklaani

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Korpiklaani, sur scène en 2013.

Informations générales
Pays d'origine Drapeau de la Finlande Finlande
Genre musical Folk metal
Années actives Depuis 1993
Labels Nuclear Blast, Napalm, Natural Born Records
Site officiel korpiklaani.com
Composition du groupe
Membres Jonne Järvelä
Matti « Matson » Johansson
Kalle « Cane » Savijärvi
Jarkko Aaltonen
Tuomas Rounakari
Sami Perttula
Anciens membres Maaren Aikio
Juke Eräkangas
Ilkka Kilpeläinen
Tero Piirainen
Samu Ruotsalainen
Janne G`thaur
Hosse Latvala
Veera Muhli
Toni Nãykki
Henri « Trollhorn » Sorvali
Jaakko « Hittavainen » Lemmetty
Toni « Honka » Honkanen
Ali Määttä
Arto Tissari
Juho Kauppinen
Teemu Eerola
Logo

Korpiklaani est un groupe de folk metal finlandais, originaire de Lahti. Leur musique fait appel à un mélange d'éléments heavy metal, d'instruments folk et traditionnels issus du humppa (en). Les textes parlent essentiellement de la forêt finlandaise et de ses légendes, de fêtes arrosées de bière. Un lien à la nature et aux femmes très important est perçu dans le groupe[1],[2]. Korpiklaani signifie « Clan des Contrées Sauvages » en finnois[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Shamaani Duo[modifier | modifier le code]

Tandis que les autres groupes de folk metal se lancent dans le heavy metal avant d'en ajouter des éléments de musique folk, Korpiklaani se lance en tant que groupe de musique folk avant d'en ajouter des éléments de metal[3]. Les racines de Korpiklaani peuvent être retracées dans un groupe de musique folk Same du nom de Shamaani Duo[4] un « groupe de restaurant local » créé par Jonne Järvelä en 1993[5]. Un album de musique folk (Hunka Lunka) est commercialisé sous ce nom avant le départ de Järvelä et le changement de nom de Shamaani Duo à celui de Shaman[6].

Shaman[modifier | modifier le code]

Shaman est la seconde incarnation de Korpiklaani, formée en 1996, notable pour l'usage d'éléments musicaux sames et leurs paroles sames, également. La musique du groupe se base sur celle du folk de Shamaani Duo[1]. Leurs instruments les plus utilisés incluent batterie shamane, yoik et humppa (en). Les chants varient entre chants clairs et hurlements agressifs. Le style de Shaman est assez distincte, en particulier dans les chansons lentes, reconnu grâce à son synthétiseur monophone créeant un profond contraste durant les morceaux de guitares acoustiques, de batteries et de chants yoik.

Le premier enregistrement de Shaman une démo intitulée Ođđa máilbmi. Le vidéoclip est paru peu après et présente un loup tentant de s'échapper de sa cage et se réfugier dans la forêt. Hormis comme CD single, la chanson est incluse dans l'album Idja. Le groupe fait également apparaître un autre album, Shamániac, en 2002[6].

Korpiklaani[modifier | modifier le code]

Le groupe effectue de grands changements dès 2003, et Shaman devient Korpiklaani (avec seulement Järvelä et le batteur Samu Ruotsalainen comme membres restants de Shaman), adoptant un style musical plus typique au folk metal et des chants axés folk et thrash metal. Shamániac présentait déjà une forte ressemblance stylistique de ce que deviendra par la suite Korpiklaani. Le changement de nom s'accompagne d'un changement musical. Les chants yoik traditionnels et l'usage de la langue same sont jetés de véritables instruments folk sont utilisés[7]. Jonne Järvelä crédite sa collaboration avec Finntroll comme catalyseur du mélange folk et metal[8]. Leurs paroles sont souvent liées à l'alcool et aux fêtes. Selon Jonne Järvelä, la musique de Korpiklaani peut être interprétée comme « une musique de vieux avec des guitares de heavy metal[9] » en Finlande. Korpiklaani et Finntroll ont collaboré à plusieurs reprises ; Samu Ruotsalainen de Finntroll jouait des morceaux batterie pour l'album Spirit of the Forest et Järvelä chantait sur le titre Jaktens Tid de l'album homonyme de Finntroll. Juha Jyrkäs écrivait les paroles en finlandais pour Korpiklaani. Jyrkäs jouait également un peu de kantele dans deux chansons de Korpiklaani, Kädet siipinä et Tuli kokko, sous le pseudonyme de Virva Holtiton.

Korpiklaani fait paraître son cinquième album studio, Korven Kuningas[10], plus folk, le 21 mars 2008. Le groupe fait ensuite paraître son sixième album studio en 2009, intitulé Karkelo[11],[12]. Ils font paraître leur septième album, Ukon Wacka, en début février 2011. En septembre 2011, Korpiklaani annonce le départ de Jaakko « Hittavainen » Lemmetty à cause de problèmes de santé qui rendront les sessions d'enregistrement et les tournées impossible à effectuer. Il est remplacé par le violiniste Teemu Eerola. Le premier concert de Korpiklaani avec ce nouveau line-up depuis 2005 d'effectue au Baroeg Open Air 2011 de Rotterdam, aux Pays-Bas. Le 7 décembre 2011, Korpiklaani annonce que Teemu ne participera au reste de la tournée, donc la dernière apparition s'effectue à Vancouver, au Canada[13].

Membres[modifier | modifier le code]

Jonne Järvelä de Korpiklaani lors du festival Metalmania en 2007.

Membres actuels[modifier | modifier le code]

  • Jonne Järveläguitare (1993–2012), chant (depuis 2012)
  • Matti « Matson » Johansson – batterie (depuis 2003)
  • Kalle « Cane » Savijärvi – guitare (depuis 2003)
  • Jarkko Aaltonen – basse (depuis 2005)
  • Tuomas Rounakari – violon (depuis 2012)
  • Sami Perttula - accordéon (depuis 2013)

Anciens membres[modifier | modifier le code]

  • Maaren Aikio – chant, percussions (1993–1996)
  • Juke Eräkangas – batterie, claviers, chœurs (1999)
  • Ilkka Kilpeläinen – basse, chœurs (1999)
  • Tero Piirainen – guitare, keyboards, chœurs (1999)
  • Samu Ruotsalainen – batterie (2002–2003)
  • Janne G`thaur – basse (2002)
  • Hosse Latvala – batterie, percussions (2002)
  • Veera Muhli – claviers (2002)
  • Toni Nãykki – guitare (2002)
  • Henri « Trollhorn » Sorvali – claviers (2002)
  • Jaakko « Hittavainen » Lemmetty – violon, jouhikko, cornemuses, flute (2003–2011)
  • Toni « Honka » Honkanen – guitare (2003–2005)
  • Ali Määttä – percussions (2003–2005)
  • Arto Tissari – basse (2003–2005)
  • Juho Kauppinen – accordéon (2004–2013)
  • Teemu Eerola – violon (2011)

Chronologie[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Juho JuhoKusti Kauppinen de Korpiklaani lors du festival Metalmania en 2007.

Albums studio[modifier | modifier le code]

Démos[modifier | modifier le code]

  • 1998 : Ođđa Mailbmi (Shamaani Duo)

Singles[modifier | modifier le code]

  • 2007 : Keep on Galloping
  • 2009 : Vodka
  • 2010 : Ukon Wacka
  • 2011 : Metsälle

Vidéographie[modifier | modifier le code]

DVD[modifier | modifier le code]

Clips[modifier | modifier le code]

  • 1998 : Ođđa Mailbmi (sous le nom Shaman)
  • 2003 : Wooden Pints
  • 2005 : Hunting Song
  • 2005 : Beer Beer
  • 2006 : Kädet Siipina
  • 2008 : Keep On Galoping
  • 2008 : Metsamies
  • 2009 : Vodka
  • 2011 : Tequila
  • 2012 : Rauta
  • 2012 : The Steel

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) « PARTY TIME with KORPIKLAANI »,‎ 28 février 2007 (consulté le 16 décembre 2014).
  2. (en) Jehovad, « INTERVIEW KORPIKLAANI réalisée durant le Hellfest 2007 » (consulté le 22 février 2014).
  3. (en) Dicks, Britton, « Interview with Jarkko Aaltonen of Korpiklaani », Metalcoven.com (consulté le 15 mars 2008).
  4. (en) Van Horn, Jr., Ray, « Interview with Jarkko Aaltonen of Korpiklaani », Maelstrom.nu (consulté le 15 mars 2008).
  5. (en) Sharpe-Young, Garry, « MusicMight Shama », MusicMight (consulté le 15 mars 2008).
  6. a et b (en) Ramos Jr, Octavio, « Voice Of The Forest », Soundchecks.co.uk (consulté le 15 mars 2008).
  7. (en) Lehtinen, Arto, « Interview with Jonne Järvelä of Korpiklaani », Metal-rules.com (consulté le 15 mars 2008).
  8. Fjordi, « Interview with Jonne Järvelä of Korpiklaani », Tartareandesire.com (consulté le 15 mars 2008).
  9. Fruehauf, Stefan, « Interview with Jarkko Aaltonen and Jonne Järvelä of Korpiklaani », Dark-Festivals.de (consulté le 4 mars 2013).
  10. « Interview de Jarkko Aaltonen lors de la sortie de Korven Kuningas », sur leseternels.net (consulté le 25 février 2011).
  11. (en) Korpiklaani « Set "Karkelo" as Title for New Album: News », sur smnnews.com (consulté le 4 juin 2009).
  12. (en) Ksenia, Artamonova, « Interview with Jarkko Aaltonen », Headbanger.ru (consulté le 4 juin 2009).
  13. (en) « KORPIKLAANI Puts On 'Heartwarming' Show », sur The Gauntlet (consulté le 16 décembre 2014).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :