Doaktown

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Doaktown
Le pont piétonnier de Princeville.
Le pont piétonnier de Princeville.
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau du Nouveau-Brunswick Nouveau-Brunswick
Comté ou équivalent Northumberland
Statut municipal Village
Maire
Mandat
Beverly K. Gaston
2012-2016
Fondateur
Date de fondation
Écossais
1800
Constitution 9 novembre 1966
Démographie
Population 793 hab. (2011 en diminution)
Densité 28 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 33′ 23″ N 66° 07′ 35″ O / 46.5565, -66.12636646° 33′ 23″ Nord 66° 07′ 35″ Ouest / 46.5565, -66.126366  
Superficie 2 874 ha = 28,74 km2
Divers
Langue(s) Anglais (officielle)
Fuseau horaire UTC-4
Indicatif +1-506
Code géographique 1309022
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nouveau-Brunswick

Voir la carte administrative du Nouveau-Brunswick
City locator 14.svg
Doaktown

Géolocalisation sur la carte : Nouveau-Brunswick

Voir la carte topographique du Nouveau-Brunswick
City locator 14.svg
Doaktown

Doaktown est un village du Comté de Northumberland situé au centre du Nouveau-Brunswick.

Toponyme[modifier | modifier le code]

Article connexe : Toponymie néo-brunswickoise.

Doaktown est nommé ainsi en l'honneur de Robert Doak (mort en 1857), un Écossais qui s'y établit vers 1812[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Le fleuve Miramichi à Doaktown.

Doaktown est situé à 80 kilomètres de route au sud-ouest de Miramichi et à 100 kilomètres au nord-est de Fredericton. Le village se trouve dans la vallée de la Miramichi, plus précisément au bord de la rivière Miramichi Sud-Ouest (en), dans le comté de Northumberland. Le village a une superficie de 28,74 km2.

Doaktown est bordé par la communauté rurale d'Upper Miramichi à l'ouest et par le DSL de la paroisse de Blissfield sur les autres côtés.

Le village est situé le long de la route 8, qui le relie à Miramichi à l'est et à Fredericton à l'ouest. La route 123 constitue un accès secondaire par le sud. Le pont piétonnier de McNamme/Priceville est le plus long du Nouveau-Brunswick, avec ses 200 mètres[2].

Les chutes Fall Brook sont situées à proximité; avec une hauteur de 30 mètres, elles sont les plus hautes de la province[3].

Logement[modifier | modifier le code]

Le village comptait 429 logements privés en 2006, dont 390 occupés par des résidents habituels. Parmi ces logements, 83,3 % sont individuels, 0,0 % sont jumelés, 0,0 % sont en rangée, 0,0 % sont des appartements ou duplex et 9,0 % sont des immeubles de moins de cinq étages. Enfin, 6,4 % des logements entrent dans la catégorie autres, tels que les maisons-mobiles. 76,9 % des logements sont possédés alors que 23,1 % sont loués. 82,1 % ont été construits avant 1986 et 6,4 % ont besoin de réparations majeures. Les logements comptent en moyenne 6,7 pièces et 0,0 % des logements comptent plus d'une personne habitant par pièce. Les logements possédés ont une valeur moyenne de 135 100 $, comparativement à 119 549 $ pour la province[4].

Climat[modifier | modifier le code]

Doaktown bénéficie d'un climat continental humide. Le mois le plus chaud a une température moyenne de 19,1 °C et le plus froid une température de -10,7 °C[5]. Le village reçoit 1 200 mm de précipitation annuellement dont 300 cm de neige[5]. La journée la plus chaude fut le 10 juillet 1955, avec 38,3 °C et la plus froide fut le 18 février 1967, avec -40 °C[5]. La journée ayant eu le plus de précipitations fut le 27 mai 1961, avec 90,2 mm de pluie[5]. Le 31 janvier 1992 a le record de neige, avec 60 centimètres, alors que la plus importante accumulation a eu lieu en mars 1982, avec 246 cm[5].

Relevé météorologique de Doaktown (1971-2000)
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) −16,6 −15,8 −9,2 −2,1 3,9 9,1 12,4 11,5 6,6 1,1 −3,7 −12,2 −1,3
Température moyenne (°C) −10,7 −9,4 −3,3 3,5 10,6 16 19,1 18,1 13 6,7 0,5 −7,1 4,8
Température maximale moyenne (°C) −4,7 −3 2,6 9,1 17,3 22,8 25,7 24,8 19,3 12,3 4,7 −2 10,7
Précipitations (mm) 105,2 75,9 95,3 82,1 104,5 96,1 102,7 88,6 93,3 97,6 102,8 105,9 1 150,1
dont neige (cm) 73 53,2 55,8 22,4 0,8 0 0 0 0 1,2 20,9 59,4 286,7
Source : Environnement Canada[5]


Histoire[modifier | modifier le code]

Article connexe : Histoire du Nouveau-Brunswick.

Doaktown est fondé vers 1800 par des Écossais en provenance de l'Ayrshire et sous la supervision de Robert Doak[6].

Des ruines en amont de Doaktown étaient à l'origine considérées comme celles d'un village acadien datant d'après 1758 mais William Francis Ganong rapporte que c'est faux[7].

En 1825, Doaktown est touché par les Grands feux de la Miramichi, qui dévastent entre 10 000 km² et 20 000 km² dans le centre et le nord-est de la province et tuent en tout plus de 280 personnes[8],[9].

Le pont piétonnier de McNamme/Priceville est construit en 1938[2]. Le pont piétonnier s'effondre durant la débâcle printanière de 1939, tuant trois personnes[2]. Il est reconstruit l'année même[2]. L'école élémentaire Doaktown est inaugurée en 1953[10]. Doaktown est constitué en municipalité le 9 novembre 1966[11]. Le magasin de la Société des alcools du Nouveau-Brunswick ferme ses portes en 1997 pour être remplacé par une franchise[12]. Le pont piétonnier est reconstruit une deuxième fois en 1998[2].

Démographie[modifier | modifier le code]

Il y avait 955 habitants en 2001, comparativement à 986 en 1996, soit une baisse de 3,1 %. Le village compte 417 logements privés, a une superficie de 28,74 km² et une densité de la population de 33,2 habitants au km²[13].

Évolution démographique de Doaktown depuis 1981
1981 1986 1991 1996 2001 2006 2011
1 042 999 993 986 955 888 793
(Sources : [14],[15],[13])


Administration[modifier | modifier le code]

Conseil municipal[modifier | modifier le code]

Le conseil municipal est formé d'un maire et de quatre conseillers généraux[11]. Le mandat des élus dure quatre ans. Le conseil précédent est formé à la suite de l'élection du 12 mai 2008[16]. Le conseil municipal actuel est élu lors de l'élection quadriennale du 14 mai 2012[11].

Conseil municipal actuel

Mandat Fonctions Nom(s)[17]
2012 - 2016 Maire Beverly K. Gaston
Conseillers Wayne N. Fowler, Paul M. Gillepsie, Jeff D. Porter et Tanya Jane Robichaud.

Anciens conseils municipaux

Mandat Fonctions Nom(s)[17]
2008 - 2012 Maire Charles Eric Stewart
Conseillers Wayne N. Fowler, Paul Malcom Gillepsie, Carl R. Price, Scott E. Stewart.
Liste des maires successifs de Doaktown
Parti Mandat Nom[18]
     Indépendant Kenneth J. Robinson 1967-1971
     Indépendant E. Clarence Taylor 1971-1980
     Indépendant Benson H. Parker 1980-1986
     Indépendant Helen M. C. Taylor 1986-1988
     Indépendant Benson H. Parker

[19]

1988-1995
     Indépendant James W. Porter 1995-2004
     Indépendant Charles « Sonny » E. Stewart 2004-2012
     Indépendant Beverly K. Gaston 2012-en cours

Commission de services régionaux[modifier | modifier le code]

Doaktown fait partie de la Région 5[20], une commission de services régionaux (CSR) devant commencer officiellement ses activités le 1er janvier 2013[21]. Doaktown est représenté au conseil par son maire[22]. Les services obligatoirement offerts par les CSR sont l'aménagement régional, la gestion des déchets solides, la planification des mesures d'urgence ainsi que la collaboration en matière de services de police, la planification et le partage des coûts des infrastructures régionales de sport, de loisirs et de culture; d'autres services pourraient s'ajouter à cette liste[23].

Représentation et tendances politiques[modifier | modifier le code]

Doaktown est membre de l'Union des municipalités du Nouveau-Brunswick[24].

Drapeau du Nouveau-Brunswick Nouveau-Brunswick: Doaktown fait partie de la circonscription provinciale de Miramichi-Sud-Ouest, qui est représentée à l'Assemblée législative du Nouveau-Brunswick par Jake Stewart, du Parti progressiste-conservateur. Il fut élu en 2010.

Drapeau du Canada Canada: Doaktown fait partie de la circonscription électorale fédérale de Miramichi, qui est représentée à la Chambre des communes du Canada par Tilly O'Neill-Gordon, du Parti conservateur. Elle fut élue lors de la 40e élection fédérale, en 2008.

Économie[modifier | modifier le code]

Article connexe : Économie du Nouveau-Brunswick.

Entreprise Miramichi, membre du Réseau Entreprise, a la responsabilité du développement économique[25].

J.D. Irving opère une scierie traitant le pin blanc d'Amérique ainsi qu'une usine de produits de bois spéciaux.

Évolution du taux de chômage à Doaktown
Sources[26],[27],[28]:

Vivre à Doaktown[modifier | modifier le code]

Doaktown possède deux écoles publiques anglophones faisant partie du district scolaire #18. Les élèves fréquentent tout d'abord l'école primaire Doaktown de la maternelle à la 3e année avant d'aller à l'école secondaire Doaktown Consolidated jusqu'en 12e année.

La bibliothèque communautaire scolaire de Doaktown se trouve à l'école secondaire centrale. Doaktwon possède aussi un poste d'Ambulance Nouveau-Brunswick, une caserne de pompiers et un bureau de poste.

Le village possède un poste de la Gendarmerie royale du Canada. Il dépend du district 6, dont le bureau principal est situé à Blackville.

Doaktown possède un aérodrome privé, dont le code OACI est CDU6. Il a une piste en asphalte longue de 3 998 pieds.

Les anglophones bénéficient du quotidien Telegraph-Journal, publié à Saint-Jean et de l'hebdomadaire Miramichi Leader, publié à Miramichi. Les francophones bénéficient quant à eux du quotidien L'Acadie nouvelle, publié à Caraquet, ainsi que de l'hebdomadaire L'Étoile, de Dieppe.

Sport, parcs et loisirs[modifier | modifier le code]

Le village bénéficie du Old Mill Pond Golf Club, un parcours de 9 trous. Le village possède aussi un aréna.

Il y a un club de VTT, un club de curling et un club de motoneige. Un club de tir est situé à Ludlow, dans Upper Miramichi.

Religion[modifier | modifier le code]

Doaktown compte huit lieux de culte chrétiens, soit l'église pentecôtiste First Pentecostal Church, l'église Miramichi Valley, l'église wesleyenne méthodiste Miramichi Valley, l'église catholique romaine Our Lady of the Annunciation, l'église anglicane St. Andrew's, l'église unie St. Thomas, l'église baptiste unie et l'église pentecôtiste unie.

Culture[modifier | modifier le code]

Langues[modifier | modifier le code]

Selon la Loi sur les langues officielles, Doaktown est officiellement anglophone[29] puisque moins de 20 % de la population parle le français.

Personnalités[modifier | modifier le code]

  • Robert Doak (1785-1857), homme d'affaires, fermier, fonctionnaire et juge de paix

Architecture et monuments[modifier | modifier le code]

La maison Doak.
L'église anglicane St. Andrews.

Il y a douze lieux historiques municipaux et un lieu historique provincial à Doaktown.

Résidence William Russel[modifier | modifier le code]

La résidence William Russell est reconnue pour son architecture et pour son association avec Benjamin Robinson et William Russell.

La maison William Russell est un exemple d'architecture résidentielle vernaculaire du début du XXe siècle. Ce style est manifeste dans les éléments tels que le toit à pignon, le plan et l'ornementation modeste de la maison. Ce style reflète la vie des ouvriers qui travaillent dans le commerce du bois de construction et représente l'architecture et les périodes économiques de l'époque au cours de laquelle elle a été construite. C'est pour sa mère veuve que Benjamin Robinson a initialement construit la maison en 1900. Robinson était bûcheron et descendant direct du châtelain Robert Doak, éponyme du village. Quoique la maison a été bien construite, l'intérieur est resté par endroits inachevé pendant plusieurs décennies. La résidence est également associée à un résident subséquent de longue date et bûcheron, William Russell[30].

Résidence Akerley Holmes[modifier | modifier le code]

La résidence Akerley Holmes est reconnue pour son association avec Akerley Holmes, bûcheron, propriétaire d'usine et politicien local réputé. Tout au long de sa vie, Akerly Holmes, descendant d'une famille bien établie dans le village de Doaktown, a joué un rôle actif en politique municipale et provinciale. Il prenait pleinement part à la vie de la collectivité locale et se dévouait à celle de sa paroisse en promouvant l'amélioration continue de son milieu. Après le décès de M. Holmes, dont la vie a été relativement brève, sa résidence est demeurée la propriété de descendants pendant des décennies[31].

Résidence Frank Swim[modifier | modifier le code]

[32].

Rocher de Bamford[modifier | modifier le code]

[33].

Magasin Bamford[modifier | modifier le code]

[34].

Cimetière de l’ancienne chapelle baptiste[modifier | modifier le code]

[35].

Première école de Doaktown[modifier | modifier le code]

[36].

Résidence William A. Bamford[modifier | modifier le code]

[37].

Église méthodiste de la Trinité[modifier | modifier le code]

[38].

Résidence William R. MacKinnon[modifier | modifier le code]

[39].

Église catholique romaine Our Lady of Lourdes[modifier | modifier le code]

[40].

La maison Doak[modifier | modifier le code]

[41],[42].

Église anglicane St. Andrews[modifier | modifier le code]

[43].

Musées[modifier | modifier le code]

Le village compte aussi le Musée du saumon de l'Atlantique. Le Central New Brunswick Woodmen's Museum est situé non loin, à Boiestown dans Upper Miramichi.

Événements[modifier | modifier le code]

Le Salmon & Fiddlehead Festival (festival du saumon et des têtes de violons) a lieu à la fin juillet.

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Blissfield Rose des vents
Upper Miramichi N Blissfield
O    Doaktown    E
S
Blissfield

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Alan Rayburn 1975, p. 94.
  2. a, b, c, d et e (en) « McNamee/Priceville Footbridge », sur http://www.doaktown.com/ (consulté le 14 mars 2011)
  3. (en) « Fall Brook Falls », sur http://www.doaktown.com/ (consulté le 14 mars 2011)
  4. « Profils des communautés de 2006 - Doaktown - Familles et ménages », sur Statistique Canada (consulté le 20 octobre 2009).
  5. a, b, c, d, e et f « Normales climatiques au Canada 1971-2000 », sur Environnement Canada (consulté le 12 mars 2011).
  6. (en) William Gagnong, A Monograph of the Origins of the Settlements in New Brunswick, Ottawa, J. Hope,‎ 1904, 127 p., p. 118.
  7. (en) Ganong op. cit., appendice, p. 154.
  8. (en) J. Clarence Webster, Historical Guide to New Brunswick, Fredericton, New Brunswick Government Bureau of Information and Tourist Travel,‎ 1942, 119 p., p. 61-62.
  9. (en)« Great Miramichi Fire », sur http://www.gnb.ca/ (consulté le 29 août 2012).
  10. [PDF] « Anglophone West », sur Ministère de l'Éducation du Nouveau-Brunswick (consulté le 3 novembre 2012).
  11. a, b et c « Élections quadriennales municipales, le 14 mai 2012, Rapport du directeur général des élections municipales », sur Élections N.-B. (consulté le 24 décembre 2013)
  12. « L'Acadie nouvelle rapportait... », L'Acadie nouvelle,‎ 22 janvier 2007, p. 23
  13. a et b « Profils des communautés de 2006 - Doaktown - Population », sur Statistique Canada (consulté le 25 octobre 2011).
  14. « 1986 (2A) questionnaire abrégé des provinces aux municipalités », sur Statistique Canada (consulté le 24 octobre 2011).
  15. « Profils des communautés de 1996 - Doaktown - Population », sur Statistique Canada (consulté le 25 octobre 2011).
  16. « Événements électoraux locaux de 2008 », sur Élections N.-B. (consulté le 15 octobre 2011)
  17. a et b http://www.doaktown.com/village-office/mayor-and-councillors-0
  18. http://www.doaktown.com/village-office/former-mayors
  19. « Rapport du directeur des élections municipales sur les élections triennales municipales et des conseils scolaires le 8 mai 1989 », sur Élections N.-B. (consulté le 2 juin 2014)
  20. « Les communautés dans chacune des 12 Commissions de services régionaux (CSR) », sur Gouvernement du Nouveau-Brunswick (consulté le 9 novembre 2012).
  21. « Conseils d'administration des commissions de services régionaux annoncés », sur Gouvernement du Nouveau-Brunswick (consulté le 1 novembre 2012).
  22. « Gouvernance des nouvelles commissions de services régionaux », sur Gouvernement du Nouveau-Brunswick (consulté le 9 novembre 2012).
  23. « Services obligatoires », sur Gouvernement du Nouveau-Brunswick (consulté le 9 novembre 2012).
  24. « Liste des zones », sur Union des municipalités du Nouveau-Brunswick (consulté le 16 novembre 2011).
  25. « Carte de la Miramichi », sur Entreprise Miramichi (consulté le 8 novembre 2012).
  26. « Profils des communautés de 1996 - Doaktown - Revenu et travail », sur Statistique Canada (consulté le 10 mars 2012).
  27. « Profils des communautés de 2001 - Doaktown - Travail », sur Statistique Canada (consulté le 10 mars 2012).
  28. « Profils des communautés de 2006 - Doaktown - Travail », sur Statistique Canada (consulté le 10 mars 2012).
  29. Canada, Nouveau-Brunswick. Loi sur les langues officielles, art. 35, 36, 37, 38 [lire en ligne (page consultée le 15 mars 2011)].
  30. « Résidence William Russell », sur Lieux patrimoniaux du Canada (consulté le 11 mars 2011)
  31. « Résidence Akerley Holmes », sur Lieux patrimoniaux du Canada (consulté le 11 mars 2011)
  32. « Résidence Frank Swim », sur Lieux patrimoniaux du Canada (consulté le 11 mars 2011)
  33. « Rocher de Bamford », sur Lieux patrimoniaux du Canada (consulté le 11 mars 2011)
  34. « Magasin Bamford », sur Lieux patrimoniaux du Canada (consulté le 11 mars 2011)
  35. « Cimetière de l’ancienne chapelle baptiste », sur Lieux patrimoniaux du Canada (consulté le 11 mars 2011)
  36. « Première école de Doaktown », sur Lieux patrimoniaux du Canada (consulté le 11 mars 2011)
  37. « Résidence William A. Bamford », sur Lieux patrimoniaux du Canada (consulté le 11 mars 2011)
  38. « Église méthodiste de la Trinité », sur Lieux patrimoniaux du Canada (consulté le 11 mars 2011)
  39. « Résidence William R. MacKinnon », sur Lieux patrimoniaux du Canada (consulté le 11 mars 2011)
  40. « Église catholique romaine Our Lady of Lourdes », sur Lieux patrimoniaux du Canada (consulté le 11 mars 2011)
  41. « Maison Doak », sur Lieux patrimoniaux du Canada (consulté le 11 mars 2011)
  42. « Maison Doak », sur Lieux patrimoniaux du Canada (consulté le 11 mars 2011)
  43. « Église anglicane de St. Andrew », sur Lieux patrimoniaux du Canada (consulté le 11 mars 2011)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) William F. Ganong, A Monograph of the Origins of the Settlements in New Brunswick, Ottawa, J. Hope,‎ 1904, 185 p.
  • (en) Alan Rayburn, Geographical Names of New Brunswick, Ottawa, Énergie, Mines et Ressources Canada,‎ 1975

Lien externe[modifier | modifier le code]