Parti progressiste-conservateur du Nouveau-Brunswick

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Parti progressiste-conservateur du Nouveau-Brunswick
Présentation
Chef David Alward
Fondation 1867
Siège PO 664 Station A
Fredericton, Nouveau-Brunswick
E3B 5B4
Niveau Provincial
Président Jason Stephen
Assemblée législative du Nouveau-Brunswick
42 / 55
Idéologie Conservatisme
Libéral-conservatisme
Couleurs Bleu

Le Parti progressiste-conservateur du Nouveau-Brunswick (anglais : Progressive Conservative Party of New Brunswick) est un parti politique de centre-droite dans la province canadienne du Nouveau-Brunswick.

Depuis l'élection générale néo-brunswickoise de 2010, le Parti progressiste-conservateur forme un gouvernement majoritaire à l'Assemblée législative du Nouveau-Brunswick.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le parti est originaire du Parti conservateur d'avant la Confédération canadienne, qui s'opposait au gouvernement responsable. Ses membres et partisans étaient surtout des Loyalistes soutenant la communauté d'affaires.

Durant les années 1860, le parti conservateur et le parti libéral sont divisés sur la question de la Confédération canadienne et sont remplacés par le parti de la confédération et le parti Anti-confédération.

En 1870, le parti de la confédération commence à être connu comme le parti libéral conservateur, ou simplement « parti conservateur », et s'aligne sur le parti conservateur fédéral de John A. Macdonald.

Le parti au pouvoir alterne s conservateurs, aussi appelés tories en anglais, sont tours à tours au pouvoir. Le parti est traditionnellement red tory, c'est-à-dire que ses politiques sociales et fiscales sont au centre. Au cours de son histoire, le parti a surtout été populaire chez les anglophones, tandis que les Acadiens ont eu plutôt tendance à voter pour le parti libéral. Toutefois, les initiatives de Richard Bennett Hatfield et Bernard Lord pour intégrer davantage les Acadiens dans la politique provinciale ont eu pour effet de rendre le parti plus populaire en Acadie. En fait, même s'il est né au Québec, Bernard Lord est généralement considéré comme un Acadien, puisqu'il est francophone et qu'il a grandi à Moncton, où il a fait ses études en français.

Le parti conservateur du Nouveau-Brunswick avait tendance a aligner sa politique sur celui du parti conservateur du Canada. Lorsque celui change de nom en Parti progressiste-conservateur du Canada en 1942, le parti néo-brunswickois fait de même. Le parti fédéral est dissous en 2003 pour être remplacé par un nouveau Parti conservateur du Canada. Le parti progressiste-conservateur du Nouveau-Brunswick n'a pas de liens officiels avec ce dernier mais plusieurs de ses membres, notamment Bernard Lord, supportent ouvertement ce parti. De plus, certains de ses membres ont été candidats aux élections fédérales ultérieures.

À la suite de la défaite du parti à l'élection de 2006, Bernard Lord démissionne de son poste de chef et de député de Moncton-Est le 13 décembre. Le 19, Jeannot Volpé, député de Madawaska-les-Lacs, devient chef par intérim. David Alward, député de Woodstock, est élu chef le 18 octobre 2008.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]