Die Toten Hosen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Die Toten Hosen, en français littéralement « les pantalons morts » (l'expression allemande « hier ist tote Hose » signifie cependant : « il ne se passe rien ici »), est un groupe de punk rock allemand constitué autour du leader Campino. Originaire de Düsseldorf, ce groupe est avec Die Ärzte, l'un des groupes allemands les plus populaires. Il fait même partie du faible nombre de groupes allemands ayant réussi à s'exporter à l'étranger. Après avoir parcouru presque toute l'Amérique du Sud, ils commencent à se faire connaître dans certains pays d'Asie. Ils ont collaboré avec de nombreux musiciens. Les groupes se rapprochant musicalement le plus des Toten Hosen sont Die Ärzte et Wizo.

Les membres du groupe[modifier | modifier le code]

Stephen Ritchie, Andreas von Holst, Andreas Meurer, Campino et Michael Breitkopf (2013)

Les membres suivants appartiennent au groupe :

Campino (né le à Düsseldorf), pseudonyme de Andreas Frege
Andi (né le à Essen), pseudonyme de Andreas Meurer
Breiti (né le à Düsseldorf), pseudonyme de Michael Breitkopf
Vom (né le à Billericay en Grande-Bretagne), pseudonyme de Stephen George Ritchie
Kuddel (né le à Münster), pseudonyme de Andreas von Holst

Les membres suivants ont appartenu au groupe :

Trini (Trini Trimpop) (percussions) 1982-1985
Wölli (Wolfgang Rohde) (percussions) 1986-1999, à cause de problèmes de santé (problèmes de dos), il a dû céder sa place au sein du groupe. Il est toujours considéré comme un membre du groupe et participe toujours à l'écriture des textes. Il organise également depuis quelques années le festival « Rock am Turm » où se présentent de jeunes groupes.
Walter (Walter November) (guitare), 1982, il a adhéré au mouvement des Témoins de Jéhovah avant de le quitter peu de temps après.
Jakob (Jakob Keusen) (percussions), 1986

L’histoire du groupe[modifier | modifier le code]

Campino, le chanteur du groupe lors d'un concert en 1987

Ce groupe originaire de Düsseldorf a été fondé en 1982. En presque trente ans, leur musique et leurs thèmes ont bien changé. Leur premier disque vinyle était essentiellement composé de chansons de variété. Depuis la fin des années 1980 leurs textes ont gagné en contenu pour commencer à traiter de sujets tels que le racisme et la politique.

Leur premier single Wir sind bereit (« Nous sommes prêts ») paraît en 1982, un an après leur premier album Opel-Gang. En 1988 paraît le disque vinyle Ein kleines bisschen Horrorschau à l'occasion de l'adaptation théâtrale allemande de l'Orange mécanique (livre de Anthony Burgess). Les Toten Hosen ont participé à la pièce en tant que figurants et musiciens.

Avec des chansons musicalement simples et des textes engagés (politiquement), ils ont séduit des générations entières avec leur musique. Leur plus grand succès commercial est Zehn kleine Jägermeister qui a occupé plusieurs semaines les premières places des Charts allemands en 1996. Ils ont aussi repris des chansons de Funny van Dannen.

Le vrai pouvoir du groupe se trouve dans l'aspect de leurs concerts. Ils ont joué en première partie de U2, des Ramones et des Rolling Stones avec Green Day ou Therapy?. Rien qu'entre 1982 et 1997 les Toten Hosen ont donné mille concerts.

Lors de leur concert-anniversaire du dans le Rheinstadion de Düsseldorf est survenu un accident tragique. Dans la foule de soixante mille fans, une Néerlandaise de seize ans est décédée. Le groupe a alors immédiatement arrêté le concert. Sur une recommandation de la Croix-Rouge, ils mirent rapidement fin au concert pour éviter la panique. Toutefois les concerts suivants furent annulés. Durant les dix-huit mois suivants, les Toten Hosen n'ont donné aucun concert en Allemagne et sont seulement réapparus en 1998 sous le pseudonyme les « Roten Rosen » (« Les roses rouges ») avec un album de chants de Noël. Ils ne reviennent qu'en 1999 avec l'album Unsterblich.

Peu connu en France, le groupe a pourtant enregistré un single dans la langue de Molière et disponible uniquement sur le marché français. Il s'agit de Tout pour sauver l'amour, une reprise de leur hit Alles aus Liebe. La chanson fut enregistrée en duo avec Marina, chanteuse du groupe Marousse. Ce titre est le seul paru en France, il est disponible sur le deuxième disque de l'album Reich und Sexy II, ainsi que sur la compilation Stop Chirac !.

Le groupe a fait l'ouverture du concert mondial Live 8 le à Berlin. Les titres suivants ont été interprétés par le groupe devant deux cent mille spectateurs : Wünsch Dir Was, Pushed Again, Steh Auf, Wenn Du Am Boden Bist, Hang On Sloopy. Wünsch Dir Was a également été retransmis en direct sur écran géant à Londres.

Le , le groupe a également participé au concert de protestation contre le G8 (qui se tenait non loin à Heiligendamm), le P8 Festival de Rostock en compagnie entre autres de Bob Geldof, Bono (les instigateurs du Live 8), Youssou N'Dour, die Fantastischen Vier, Michael Mittermeier ou encore Herbert Grönemeyer devant plus de 70 000 personnes.

Discographie[modifier | modifier le code]

DVD[modifier | modifier le code]

  • 2002 : Reich und Sexy II
  • 2003 : Im Auftrag des Herrn / Wir warten aufs Christkind
  • 2003 : En Mision Del Senior: Live in Buenos Aires
  • 2003 : Live in Buenos Aires
  • 2004 : Rock am Ring
  • 2005 : Friss oder stirb (3 DVD)
  • 2005 : Unplugged im Wiener Burgtheater
  • 2005 : Heimspiel : Düsseldorf
  • 2008 : Rock am Ring
  • 2009 : Machmalauter: Die Toten Hosen Live in Berlin

Liens externes[modifier | modifier le code]