David Wojnarowicz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

David Wojnarowicz, né le à Red Bank (New Jersey) et mort le à New York, est un peintre, photographe, écrivain, réalisateur de films, performeur et activiste homosexuel qui fut éminent dans le monde artistique de la ville de New York des années 1980.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il naît à Red Bank dans le New Jersey en 1954. Enfant battu et maltraité, il s’enfuit à New York, découvre son homosexualité, vit dans la rue, subsiste grâce à la prostitution occasionnelle. Il traverse les États-Unis en auto-stop. De 1970 à 1973, il suit les cours de la haute école des arts de la performance à New York. Pendant les années 1980, il appartient au mouvement artistique de l’East Village et évolue dans le milieu alternatif new-yorkais (Nan Goldin, Richard Kern, Lydia Lunch, Kathy Acker, etc.).

De la fin des années 1970 jusque dans les années 1980, il réalise des films en super 8 tels que Heroin, commence la série photographique Arthur Rimbaud, effectue un travail de pochoirs, joue dans le groupe appelé 3 Teens Kill 4, et expose dans les galeries fameuses de l'East Village.

En 1985, il est inclus dans le so-called Graffiti Show de la Biennale du Whitney Museum of American Art. Dans les années 1990, il se bat et mène un procès contre Donald Wildmon et the American Family Association. Homosexuel militant, farouchement critique de la société américaine, il meurt du sida en 1992.

Ses papiers personnels appartiennent à la Downtown Collection tenue par la librairie the Fales à l'Université de New York.

Livres[modifier | modifier le code]

En français[modifier | modifier le code]

  • Au bord du gouffre. (2004). Désordres / Le Serpent à Plumes. Traduit de l’anglais (États-Unis) par Laurence Viallet.
  • Chroniques des quais. (2005). Désordres. Traduit de l’anglais (États-Unis) par Laurence Viallet.
  • Spirale. (2011). Laurence Viallet. Traduit de l’anglais (États-Unis) par Laurence Viallet.

Bibliographie originale[modifier | modifier le code]

  • Close to the Knives: A Memoir of Disintegration. (1991). Vintage Books.
  • Tongues Of Flame
  • Memories That Smell Like Gasoline.
  • The Waterfront Journals. (1997). Grove/Atlantic.
  • Rimbaud In New York 1978 - 1979. (with Andrew Roth)
  • In the Shadow of the American Dream: The Diaries of David Wojnarowicz (Amy Scholder, editor)
  • Willie World (illustrator; written by Maggie J. Dubris)

Films[modifier | modifier le code]

  • Postcards From America - une biographie non-linéaire de David Wojnarowicz (Steve McLean, directeur)
  • Stray Dogs- réalisé en 1985 par Richard Kern - durée : 9 minutes et 53 secondes

Expositions collectives[modifier | modifier le code]

  • 2010 : Les Rencontres d'Arles, France.

Études critiques et adaptations[modifier | modifier le code]

  • David Wojnarowicz: Brush Fires in the Social Landscape. (1995). Aperture.
  • Wojnarowicz, David, Romberger, James, and Van Cook, Marguerite. Seven Miles a Second. (1996). DC Comics. (Bande-Dessinée autobiographique partiellement écrite par Wojnarowicz, partiellement adaptée de façon posthume depuis ses journaux.)
  • Wojnarowicz, David, et al., ed. Amy Scholder. Fever: The Art of David Wojnarowicz. (1999). New Museum Books.
  • David Wojnarowiz : A Definitive History of Five or Six Years on the Lower East Side, interviews par Sylvère Lotringer, édité par Giancarlo Ambrosino (2006)

Liens externes[modifier | modifier le code]