Sylvère Lotringer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sylvère Lotringer

Sylvère Lotringer (né en 1938, à Paris, en France) est un philosophe français, professeur à l'université Columbia de New York[1] et professeur à l'European Graduate School de Saas-Fee[2].

Éléments biographiques[modifier | modifier le code]

Lotringer a fondé la revue et la maison d’édition Semiotext(e)[3].

La revue créée en 1973 diffuse aux États-Unis des théoriciens français tels que Gilles Deleuze, Jean Baudrillard, Paul Virilio, Félix Guattari ou encore Michel Foucault, dans la perspective de la post-modernité.

Depuis 1970, Lotringer vit aux États-Unis.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • The Accident of Art, 2005 (avec Paul Virilio)
  • French Theory in America, 2001 (avec Sande Cohen)
  • Pure War, 1997 (avec Paul Virilio)
publiées en français
  • À Satiété, 2006
  • Oublier Artaud, 2005 (avec Jean Baudrillard)
  • Fous d'Artaud, 2003

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Page de l'université Columbia.
  2. Sylvère Lotringer Page de la European Graduate School
  3. Semiotexte

Liens externes[modifier | modifier le code]

Entrevue avec Sylvère Lotringer, Un théoricien à New York (3 parties) sur Radio Spirale : http://www.spiralemagazine.com/radio_spirale/rs_audio/MC4_Lotringer1.mp3