Claudio Sánchez-Albornoz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Claudio Sánchez-Albornoz
Image illustrative de l'article Claudio Sánchez-Albornoz
Fonctions
Président du Conseil des ministres de la République en exil
Mars 1962Février 1971
Prédécesseur Emilio Herrera Linares
Successeur Fernando Valera Aparicio
Ministre d'État d'Espagne
12 septembre 193316 décembre 1933
Président Alejandro Lerroux
Diego Martínez Barrio
Prédécesseur Fernando de los Ríos
Successeur Leandro Pita
Député aux Cortes Generales
pour Ávila
3 juillet 19312 février 1939
Biographie
Date de naissance 7 avril 1893
Lieu de naissance Madrid
Drapeau de l'Espagne Royaume d'Espagne
Date de décès 8 juillet 1984 (à 91 ans)
Lieu de décès Ávila, Castille-et-León
Drapeau de l'Espagne Espagne
Parti politique Action Républicaine
Gauche républicaine
Profession Historien

Claudio Sánchez-Albornoz
Chefs du gouvernement espagnol

Claudio Sánchez-Albornoz y Menduiña (Madrid, 7 avril 1893Ávila, 8 juillet 1984) est un historien espagnol.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il obtint une licence en philosophie et lettres en 1913, puis un doctorat de l'université complutense de Madrid en 1914 avec sa thèse sur La Monarchie en Asturies, León et Castille durant le VIIIe siècle et le IXe siècle : le pouvoir royal et les seigneuries. Il fut ensuite nommé titulaire des chaires d'histoire de l'Espagne dans les universités de Barcelone, Valence, Valladolid et Madrid.

En 1926, il entre à l'Académie royale d'histoire (Real Academia de la Historia), puis devient recteur de l'université centrale en 1932. En parallèle, il entame une carrière politique : député d'Ávila entre 1931 et 1936, il est nommé conseiller à l'Instruction publique de 1931 à 1933, ministre d'État en 1933, vice-président des Cortes en 1936, et enfin ambassadeur d'Espagne au Portugal.

Suite à la Guerre civile espagnole, il part en exil en Argentine, où il devient professeur d'histoire dans les universités de Mendoza et Buenos Aires. Il y fonde également l'institut d'histoire de l'Espagne et la revue Cuadernos de Historia de España (Cahiers de l'histoire de l'Espagne). De 1959 à 1971 il est président du gouvernement de la République espagnole en exil.

Il rentre en Espagne en 1976 pour deux mois, puis s'installe définitivement à Ávila en 1983.

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

  • Fils adoptif des Asturies.
  • Fils adoptif de la Province de León.
  • Médaille d'or de la Province et ville d'Ávila.
  • Grand croix de Charles III (1983).
  • Prix Prince des Asturies de communication et humanités (1984).

Publications (en espagnol)[modifier | modifier le code]

  • Estampas de la vida en León hace mil años, Madrid, 1926.
  • En torno a los orígenes del feudalismo. Mendoza, 1942.
  • Ruina y extinción del municipio romano en España e instituciones que lo reemplazan. Buenos Aires, 1943.
  • El Ajbar Maym’a. Problemas historiográficos que suscita. Buenos Aires, 1944.
  • El "Stipendium" hispano-godo y los orígenes del beneficio prefeudal. Buenos Aires, 1947.
  • España, un enigma histórico. Buenos Aires, 1957.
  • Españoles ante la historia. Buenos Aires, 1958.
  • De ayer y de hoy. Madrid, 1958.
  • Estudios sobre las instituciones medievales españolas. México, 1965.
  • Despoblación y repoblación en el Valle del Duero. Buenos Aires, 1966.
  • Investigaciones sobre historiografía hispana medieval (siglos VIII al XIII). Buenos Aires, 1967.
  • Investigaciones y documentos sobre las instituciones hispanas. Santiago de Chile, 1970.
  • Miscelánea de estudios históricos. León, 1970.
  • Orígenes de la nación española. Estudios críticos sobre la Historia del reino de Asturias. Oviedo, t. I: 1972, t. II: 1974, t. III: 1975.
  • Del ayer de España. Trípticos históricos. Madrid, 1973.
  • Ensayos sobre Historia de España. Madrid, 1973.
  • Vascos y navarros en su temprana historia. Madrid, 1974.
  • El Islam de España y el Occidente. Madrid, 1974.
  • Mi testamento histórico político. Barcelona, 1975.
  • Viejos y nuevos estudios sobre las instituciones medievales españolas. Madrid, 1976.
  • El régimen de la tierra en el reino asturleonés hace mil años. Buenos Aires, 1978.
  • El reino asturleonés (722-1037). Sociedad, Economía, Gobierno, Cultura y Vida. Historia de España Menéndez Pidal, t. VII, vol. 1, Madrid, 1980.
  • Estudios sobre Galicia en la temprana Edad Media. La Coruña, 1981.
  • Orígenes del Reino de Pamplona. Su vinculación con el Valle del Ebro. Pamplona, 1981.
  • La Edad Media española y la empresa de América. Madrid, 1983.
  • Santiago, hechura de España. Estudios Jacobeos. Prólogo de José-Luis Martín. Ávila, 1993.

Source[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]