José Giral

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Giral (homonymie).
José Giral
Image illustrative de l'article José Giral
Fonctions
138e président
du Gouvernement espagnol

6e de la Seconde République espagnole
19 juillet 19364 septembre 1936
Président Manuel Azaña
Prédécesseur Diego Martínez Barrio
Successeur Francisco Largo Caballero
Biographie
Date de naissance 22 octobre 1879
Lieu de naissance Santiago de Cuba, Cuba
Date de décès 23 décembre 1962 (à 83 ans)
Mexique Mexico, Mexique
Nationalité Espagnole
Parti politique Gauche républicaine
Profession Chimiste, pharmacien

José Giral
Présidents du Gouvernement espagnol

José Giral Pereira (né à Santiago de Cuba le 22 octobre 1879 et mort à Mexico le 23 décembre 1962) fut un universitaire, professeur de chimie inorganique et un homme politique espagnol.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après ses études de chimie et de pharmacie à Madrid, José Giral est nommé en 1905 à la chaire de chimie inorganique à l'Université de Salamanque. D'opinions républicaines, il fut détenu en 1917 pour avoir participé à la grève générale de cette année, et subit à nouveau la prison pendant la dictature de Primo de Rivera (1923-1930) et le gouvernement de Berenger (1930).

Fondateur, avec Manuel Azaña de l'« Acción Republicana » (Action républicaine) et membre de la « Izquierda Republicana » (Gauche républicaine) depuis la fusion de l'« Acción Republicana », du « Partido Republicano Radical Socialista » (Parti républicain radical socialiste) et de l'« Organización Republicana Gallega Autónoma » (ORGA - Organisation républicaine galicienne autonome).

A la proclamation de la République le 14 avril 1931 il fut nommé recteur de l'Université de Madrid et conseiller d'État. Il prit en charge le portefeuille de la marine (1931 à 1933) et en 1936 fut chargé par Manuel Azaña de présider le gouvernement après l'essai de Diego Martínez Barrio de former un gouvernement pour enrayer le coup d'État militaire des 17 et 18 juillet 1936.

La guerre civile déclenchée, il fut partisan de donner des armes aux organisations ouvrières et à la dissolution de l'armée insurgée, mais il se mit à perdre son autorité au fur et à mesure que le conflit s'allongeait et se radicalisait.

Article détaillé : Guerre d'Espagne.

Ce gouvernement a duré du 19 juin 1936 jusqu'au 4 septembre 1936, lorsque la chute de Talavera de la Reina[1] (Tolède) et Madrid sous la menace de l'armée du Maroc obligèrent de confier le pouvoir à Francisco Largo Caballero. Il fut ministre sans portefeuille dans les deux gouvernements de Largo Caballero et Ministre de l'Intérieur dans celui de Juan Negrín (1937-38).

Émigré d'abord en France, il se rendit au Mexique, où il occupa de 1945 à 1947 la présidence du gouvernement républicain en exil tout en donnant des cours dans la capitale mexicaine.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Lieu d'une autre bataille de la campagne napoléonienne d'Espagne en 1809.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]