Chaus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Chaus, appelé aussi chat des marais ou chat de jungle (Felis chaus) est une espèce de félin qui vit en Égypte, dans le Caucase, en Asie centrale, en Inde et en Asie du sud-est (Indochine et Sri Lanka).

Description[modifier | modifier le code]

Chat des marais

Il mesure entre 60 et 75 cm de longueur (la queue représentant 40 % de cette longueur, ce qui est relativement court), et peut atteindre 25 cm de hauteur au garrot. Les mâles sont plus lourds que les femelles (6,1 ± 1 5 kg contre 4,2 ± 1 1 kg), avec un maximum connu de 13 kg. Sa fourrure de poils courts est souvent gris-brun, sa poitrine porte une flamme de poils orangés, tandis que pattes et queue sont nettement rayées de noir, ainsi que parfois la gorge, avec des rayures très claires dans le nord de son aire de distribution, et plus foncées au sud. Des individus mélaniques ont par ailleurs été signalés. Il possède des touffes de poils noirs à l'extrémité de ses oreilles.

Classification, phylogénie[modifier | modifier le code]

L'espèce Felis chaus est répartie en 9 sous espèces :

  • Felis chaus chaus : Iran, Pakistan, Afghanistan, Asie centrale
  • Felis chaus affinis : Viet Nam, Laos, Cambodge, Himalaya
  • Felis chaus fulvidina : Thaïlande, Birmanie
  • Felis chaus furax : Syrie, Irak
  • Felis chaus kelaarti : Sri Lanka
  • Felis chaus kutas : Inde orientale, Bangladesh
  • Felis chaus nilotica : Égypte (Nil)
  • Felis chaus oxiana : Russie (région du Caucase)
  • Felis chaus prateri : Inde occidentale
   Felis   

 Felis chaus - Chat de la jungle




 Felis nigripes - Chat à pieds noirs




 Felis margarita - Chat des sables




 Felis silvestris - Chat sauvage



 Felis catus - Chat domestique






Arbre phylogénétique du genre Felis[1]

Reproduction[modifier | modifier le code]

La période de reproduction est en octobre dans le sud-est de l'Inde, entre janvier et février en Asie centrale. Au bout de 63 à 68 jours de gestation les femelles donnent naissance de 1 à 6 petits par portées (moyenne : 2,89). La durée entre deux portées est de 93 à 131 jours. Le chaus atteint généralement sa maturité sexuelle à l'âge de 11 mois (18 selon d'autres études).
Ce félidé peut vivre jusqu'à l'âge de 14 ans.

Comportement[modifier | modifier le code]

Cette espèce peut vivre en groupe familiaux, avec le mâle, la femelle et des jeunes. Les mâles ont un comportement très protecteur vis-à-vis des jeunes, encore plus que les femelles. Le dimorphisme sexuel pourrait être lié à ce comportement.

Régime alimentaire[modifier | modifier le code]

C'est un excellent nageur, capable de se mettre à l'eau pour attraper des poissons ou pour échapper à des chiens ou à l'Homme. Il chasse aussi des rongeurs, y compris des ragondins (6 à 7 kg), des lièvres, oiseaux, reptiles, amphibiens, voire des jeunes d'autres mammifères (porcs sauvages).

Distribution et habitat[modifier | modifier le code]

Malgré son nom, il n'est pas associé uniquement aux jungles, mais avec l'eau et un couvert végétal dense, ce qui lui procure une grande aire de répartition. Dans le milieu désertique, on peut le trouver le long des lits des rivières ou dans les oasis. Au contraire, dans le sud-est asiatique, on le trouve traditionnellement dans les forêts à feuilles caduques, même s'il a été signalé dans des forêts à feuillage persistant. On le trouve jusqu'à 2 400 m dans l'Himalaya et 1 000 m dans le Caucase. Le chaus s'est bien adapté à l'homme, puisqu'on l'a observé dans de nombreuses plantations agricoles et forestière (cultures de canne à sucre en Asie, étangs de pisciculture) et dans de vieux bâtiments.

Prédateurs[modifier | modifier le code]

Le chat des marais est une proie pour le léopard et le chacal.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Stephen O'Brien et Warren Johnson, « L'évolution des chats », Pour la science, no 366,‎ Avril 2008 (ISSN 0 153-4092) basée sur W. Johnson et al., « The late Miocene radiation of modern felidae : a genetic assessment », Science, no 311,‎ 2006 et C. Driscoll et al., « The near eastern origin of cat domestication », Science, no 317,‎ 2007

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :