Celle (Allemagne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Celle.
Celle
La vieille ville de Celle.
La vieille ville de Celle.
Blason de Celle
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Flag of Lower Saxony.svg Basse-Saxe
Arrondissement
(Landkreis)
Celle
Nombre de quartiers
(Ortsteile)
17
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Dirk-Ulrich Mende
Partis au pouvoir SPD
Code postal 29221–29229
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
03 3 51 006
Indicatif téléphonique 05141, 05145, 05086
Immatriculation CE
Démographie
Population 70 242 hab. (31 décembre 2010)
Densité 399 hab./km2
Géographie
Coordonnées 52° 37′ 32″ N 10° 04′ 57″ E / 52.625556, 10.082552° 37′ 32″ Nord 10° 04′ 57″ Est / 52.625556, 10.0825  
Altitude 40 m
Superficie 17 601 ha = 176,01 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte administrative d'Allemagne
City locator 14.svg
Celle

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte topographique d'Allemagne
City locator 14.svg
Celle
Liens
Site web www.celle.de

Celle est une ville de Basse-Saxe (Allemagne), à 40 km au Nord-Est de Hanovre. Elle est connue dans la région pour son centre-ville pittoresque (nombreuses maisons à colombages restaurées), son château et ses commerces et connue internationalement pour son haras national.

Géographie[modifier | modifier le code]

Celle se trouve dans la vallée de l'Aller, un affluent de la Weser.

La ville comprend 17 quartiers dont quelques-uns étaient précédemment des villages indépendants : Altencelle, Altenhagen, Blumlage/Altstadt, Bostel, Boye, Garssen, Gross Hehlen, Hehlentor, Hustedt, Klein Hehlen, Lachtehausen, Neuenhaeusen, Neustadt/Heese, Scheuen, Vorwerk, Westercelle et Wietzenbruch.

Histoire[modifier | modifier le code]

Celle a été mentionnée pour la première fois dans un document officiel en 985 sous le nom de Kellu.

Elle est l'ancienne résidence des ducs de Brunswick-Lunebourg, et a donné son nom à plusieurs branches de cette maison (voir: Principauté de Lunebourg-Celle).

Un traité y fut conclu en 1679 entre la France et la Suède d'une part, et les ducs de Brunswick et de Wolfenbüttel de l'autre : ce traité complétait celui de Nimègue.

Après la révocation de l'édit de Nantes, en France (1685), de nombreux réfugiés huguenots s'installèrent à Celle où existe encore une Église française-réformée.

La reine du Danemark, Caroline-Mathilde vécut au château de Celle de 1772 à sa mort en 1775, après son bannissement du royaume et sa répudiation.

Pendant la seconde Guerre mondiale, un bombardement des alliés le 8 avril 1945 détruit 2,2 % de la ville (67 maisons à l'ouest de la ville, des zones industrielles et la gare). Un train dans lequel plusieurs milliers de prisonniers étaient transportés du camp de concentration de Neuengamme vers le camp de concentration de Bergen-Belsen est touché[1]. Les bombes font de très nombreuses victimes mais plusieurs centaines de prisonniers réussissent à s'échapper dans les bois.

Les gardes SS, la gestapo, des pompiers, des membres du parti nazi et des citoyens de la ville participent alors une gigantesque « chasse »[2]. Celle-ci fait entre 200 et 300 morts jusqu'au 10 avril 1945 et représente le chapitre le plus sombre de l'histoire de la ville. Plusieurs des auteurs ont ensuite été jugés et condamnés pour crime de guerre en décembre 1947.(voir article wikipedia sur le massacre de Celle en anglais

Jumelages[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à Celle[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. "Shifting Memories. The Nazi Past in the New Germany" K. Neumann. University of Michigan Press, 2000
  2. http://www.celle-im-nationalsozialismus.de/http://www.celle-im-nationalsozialismus.de/


Sur les autres projets Wikimedia :