There Will Be Blood

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

There Will Be Blood

Réalisation Paul Thomas Anderson
Scénario Paul Thomas Anderson (tiré du roman d'Upton Sinclair, Pétrole !)
Acteurs principaux
Sociétés de production Miramax Films
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre film dramatique
Sortie 2008
Durée 158 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

There Will Be Blood (Il y aura du sang en version québécoise) est un drame historique américain réalisé par Paul Thomas Anderson en 2007, sorti en France le 27 février 2008. Le film est tiré du roman Pétrole ! (Oil!) écrit par Upton Sinclair en 1927.

Il est dédié à Robert Altman.

Synopsis[modifier | modifier le code]

There Will Be Blood traite les thèmes de la famille, de la religion et du pétrole[1].

Daniel Plainview, prospecteur misanthrope à la recherche de pétrole, apprend que le sous-sol californien en regorgerait. Il s'y rend donc, accompagné de son fils, et achète à bas prix les terres des fermiers de la région, à commencer par celle de la famille Sunday, dont le fils, Eli, se prétend inspiré par Dieu. Rapidement, le pétrole jaillit. Mais les relations deviennent de plus en plus tendues entre Daniel Plainview et le jeune prophète de l'Église de la « Troisième révélation », qui n'a pas reçu l'argent promis par le prospecteur.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Bande originale[modifier | modifier le code]

Fan de la musique du groupe Radiohead et particulièrement marqué par la performance de Jonny Greenwood dans la bande-originale de Bodysong (documentaire réalisé en 2003 par le Britannique Simon Pummel), Anderson fait appel à ce dernier pour travailler avec lui sur There Will Be Blood après avoir entendu son morceau Popcorn Superhet Receiver. Après quelques hésitations de la part de Greenwood rapidement rassuré par Anderson, Greenwood accepte de s'occuper de l'enregistrement de la bande-originale, travail qui l'occupera trois semaines dans les Studios Abbey Road à Londres.

Outre les titres contenus dans l'album There Will Be Blood[2], le film utilise également Fratres d'Arvo Pärt et le troisième mouvement (Allegro Giocoso, Ma Non Tropppo Vivace - Poco Piu Prest) du Concerto pour violon et orchestre en D majeur, op. 77 de Johannes Brahms. L'interprétation de ce dernier est celle de la violoniste Anne-Sophie Mutter et de l'Orchestre philharmonique de Berlin dirigé par Herbert von Karajan. C'est ce passage du concerto qu'on entend à plusieurs reprises au cours du film et qui le conclut en accompagnant le générique. Le violoncelliste Antônio Meneses y est crédité à tort (l'erreur provient du fait que sur le disque du Concerto pour violon figure également le Double concerto de Brahms, également avec Anne-Sophie Mutter et Herbert von Karajan.)

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr+en) Internet Movie Database, « Synopsis », consulté en décembre 2007
  2. There Will Be Blood, Caroline Dale (Violoncelle), Jonny Greenwood (Compositeur), Robert Ziegler (Chef d'orchestre), BBC Concert Orchestra (Orchestre), Michael Dussek (Piano), et al. ; ASIN : B000XA50MK
  3. Voir toutes les autres distinctions du film sur l'Internet Movie Database
  4. Première no 383
  5. Source : Gawker There Will Be Blood Wins the Decade - there will be blood - Gawker

Liens externes[modifier | modifier le code]