Bobby Reynolds

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Robert Reynolds, Reynolds et Robert.
Bobby Reynolds
Bobby Reynolds
Bobby Reynolds à Wimbledon en 2014.
Carrière professionnelle
2003 – 2014
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance 17 juillet 1982 (32 ans)
Cap Cod
Taille / poids 1,82 m (6 0) / 77 kg (169 lb)
Prise de raquette Droitier
Entraîneur Ricardo Acuña
puis David Drew
Gains en tournois 1 573 292 $
Palmarès
En simple
Titres 0
Finales perdues 0
Meilleur classement 63e (02/02/2009)
En double
Titres 1
Finales perdues 2
Meilleur classement 46e (04/05/2009)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/16 1/32 1/16 1/32
Double 1/8 1/8 1/8 1/8
Mixte 1/16

« Bobby » Reynolds (Robert Thomas Reynolds), né le 17 juillet 1982 à Cap Cod, est un joueur de tennis américain, professionnel de 2003 à 2014.

Jeunes années[modifier | modifier le code]

Robert Thomas Reynolds est le fils de Robert (pilote) et de Joyce (professeure de tennis). Il a une sœur aînée, Debbie et un jeune frère, Michael.

Junior[modifier | modifier le code]

Son meilleur classement chez les junior est la 136e place en simple et la 137e place en double. Il a remporté 2 titres en double :

Parcours[modifier | modifier le code]

En 2005, il atteint le 3e tour de l'Open d'Australie, en battant Nicolás Almagro et Andrei Pavel, avant de s'incliner face à l'Espagnol Rafael Nadal. Le 12 décembre de la même année, il progresse dans le classement ATP et atteint le 92e rang.

Avec Andy Roddick, il gagne le jour de ses 24 ans le premier titre en double de sa carrière. En deux sets, le duo américain se joue à Indianapolis de ses compatriotes Paul Goldstein et Jim Thomas.

Au mois d'octobre 2006, il établit en nouveau record, en étant le premier joueur sur le circuit ATP à avoir un taux de victoire inférieur à 9 % sur une saison (1 victoire pour 11 défaites).

Tournois Challenger[modifier | modifier le code]

2005

En 2005 il remporte 3 tournois Challenger en double.

Il remporte également un tounois Challenger en simple à Nashville.

2006

En 2006 il remporte deux tournois Challenger en double.

Il remporte également un tounois Challenger en simple à Tulsa.

2007

En 2007, il remporte cinq tournois Challenger de double, associé avec Rajeev Ram : celui de Forest Hills[réf. souhaitée], Carson, Aptos, Tulsa, Busan en Corée du Sud et celui de Nashville. Et en simple à Naples (Floride).

2008

En 2008, il remporte quatre tournois Challenger en double :

Il remporte également trois tounois Challenger en simple : Tallahassee, Bâton-Rouge et Knoxville

2009

En 2009, il remporte deux tournois Challenger en double :

2010

En 2010, il remporte deux tournois Challenger en simple à Ojai et à Tulsa.

2011

En 2011, il remporte cinq tournois Challenger en double :

Il remporte également deux tounois Challenger en simple : León aux Mexique et Tulsa.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Titre en double (1)[modifier | modifier le code]

Date Nom et lieu du tournoi Surface Partenaire Finalistes Score
1 17/07/2006 Drapeau : États-Unis Tournoi d'Indianapolis, États-Unis Dur Drapeau : États-Unis Andy Roddick Drapeau : États-Unis Paul Goldstein
Drapeau : États-Unis Jim Thomas
6-4, 6-4

Finales en double (2)[modifier | modifier le code]

Date Nom et lieu du tournoi Surface Équipe Partenaire Score
1 22/08/2005 Drapeau : États-Unis Tournoi de New Haven, États-Unis Dur Drapeau : Argentine Gastón Etlis
Drapeau : Argentine Martín Rodríguez
Drapeau : États-Unis Rajeev Ram 6-4, 6-3
2 22/09/2008 Drapeau : République populaire de Chine Open de Chine, Pékin Dur Drapeau : Australie Stephen Huss
Drapeau : Royaume-Uni Ross Hutchins
Drapeau : Australie Ashley Fisher 7-5, 6-4

Parcours dans les tournois du Grand Chelem[modifier | modifier le code]

En simple[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Roland-Garros Wimbledon US Open
2004 1er tour (1/64) Drapeau : Autriche A. Peya
2005 3e tour (1/16) Drapeau : Espagne R. Nadal 1er tour (1/64) Drapeau : Espagne R. Nadal
2006 1er tour (1/64) Drapeau : République tchèque T. Berdych
2007 1er tour (1/64) Drapeau : Italie A. Seppi 1er tour (1/64) Drapeau : Espagne F. Verdasco 1er tour (1/64) Drapeau : Espagne T. Robredo
2008 1er tour (1/64) Drapeau : France G. Simon 2e tour (1/32) Drapeau : Équateur N. Lapentti 3e tour (1/16) Drapeau : Espagne F. López 2e tour (1/32) Drapeau : Chili F. González
2009 1er tour (1/64) Drapeau : Espagne T. Robredo 1er tour (1/64) Drapeau : France G. Monfils 1er tour (1/64) Drapeau : France G. Simon
2010
2011 1er tour (1/64) Drapeau : Argentine D. Nalbandian
2012 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis T. Smyczek
2013 2e tour (1/32) Drapeau : Serbie N. Djokovic
  • À droite du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

En double[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Roland-Garros Wimbledon US Open
2003 2e tour (1/16)
Drapeau : États-Unis R. Ginepri
Drapeau : Zimbabwe W. Black
Drapeau : Zimbabwe K. Ullyett
2004
2005 2e tour (1/16)
Drapeau : États-Unis S. Jenkins
Drapeau : Suède J. Björkman
Drapeau : Biélorussie M. Mirnyi
2006 1er tour (1/32)
Drapeau : États-Unis R. Ginepri
Drapeau : Australie P. Baccanello
Drapeau : Australie R. Smeets
1er tour (1/32)
Drapeau : Serbie-et-Monténégro B. Pašanski
Drapeau : Pologne M. Fyrstenberg
Drapeau : Pologne M. Matkowski
1/8 de finale
Drapeau : Australie A. Fisher
Drapeau : États-Unis B. Bryan
Drapeau : États-Unis M. Bryan
1/8 de finale
Drapeau : Afrique du Sud C. Haggard
Drapeau : Australie P. Hanley
Drapeau : Zimbabwe K. Ullyett
2007 1er tour (1/32)
Drapeau : États-Unis R. Kendrick
Drapeau : France F. Santoro
Drapeau : Serbie N. Zimonjić
2e tour (1/16)
Drapeau : États-Unis A. Delić
Drapeau : France A. Clément
Drapeau : France M. Llodra
1er tour (1/32)
Drapeau : Australie A. Fisher
Drapeau : Israël J. Erlich
Drapeau : Israël A. Ram
2008 1/8 de finale
Drapeau : États-Unis R. Ram
Drapeau : Canada D. Nestor
Drapeau : Serbie N. Zimonjić
2e tour (1/16)
Drapeau : États-Unis R. Ram
Drapeau : Canada D. Nestor
Drapeau : Serbie N. Zimonjić
2e tour (1/16)
Drapeau : États-Unis R. Ram
Drapeau : Brésil B. Soares
Drapeau : Serbie D. Vemić
2009 1/8 de finale
Drapeau : États-Unis R. Ram
Drapeau : États-Unis B. Bryan
Drapeau : États-Unis M. Bryan
1er tour (1/32)
Drapeau : États-Unis R. Ram
Drapeau : Roumanie A. Pavel
Drapeau : Roumanie H. Tecău
2010 1er tour (1/32)
Drapeau : Suisse M. Chiudinelli
Drapeau : États-Unis B. Bryan
Drapeau : États-Unis M. Bryan
2e tour (1/16)
Drapeau : États-Unis R. Ram
Drapeau : Espagne M. Granollers
Drapeau : Espagne T. Robredo
2011 1er tour (1/32)
Drapeau : États-Unis T. Parrott
Drapeau : États-Unis J. Cerretani
Drapeau : Allemagne P. Marx
2012 2e tour (1/16)
Drapeau : Afrique du Sud I. Van der Merwe
Drapeau : Pakistan A-U-H. Qureshi
Drapeau : Pays-Bas J-J. Rojer
1er tour (1/32)
Drapeau : États-Unis M. Russell
Drapeau : États-Unis D. Novikov
Drapeau : États-Unis M. Redlicki
2013 1er tour (1/32)
Drapeau : États-Unis A. Kuznetsov
Drapeau : Allemagne A. Begemann
Drapeau : Allemagne M. Emmrich
  • En dessous du résultat se trouve le nom du partenaire. À droite se trouvent les noms des ultimes adversaires.

En double mixte[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Roland-Garros Wimbledon US Open
2007 1er tour (1/16)
Drapeau : États-Unis Jill Craybas
Drapeau : Argentine Paola Suárez
Drapeau : Zimbabwe Kevin Ullyett
  • En dessous du résultat se trouve le nom de la partenaire. À droite se trouvent les noms des ultimes adversaires.

Parcours dans les Masters 1000[modifier | modifier le code]

Année Indian Wells Miami Monte-Carlo Rome Hambourg puis Madrid[1] Canada Cincinnati Madrid puis Shanghai[2] Paris
2005 1er tour
Drapeau : Arménie S. Sargsian
2006 1er tour
Drapeau : États-Unis S. Querrey
2007
2008 1er tour
Drapeau : États-Unis D. Young
2e tour
Drapeau : Russie M. Youzhny
2009 2e tour
Drapeau : Allemagne N. Kiefer
2e tour
Drapeau : République tchèque R. Štěpánek
2010 1er tour
Drapeau : Croatie M. Ančić
2011
2012 1er tour
Drapeau : Belgique X. Malisse
2013 2e tour
Drapeau : États-Unis M. Fish
  • En dessous du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L'ordre chronologique des Masters 1000 de Rome, de Hambourg (jusqu'en 2008) et de Madrid (depuis 2009) a changé au cours des ans.
  2. Les Masters 1000 de Madrid (2002-2008) et de Shanghai (depuis 2009) se sont succédé.

Liens externes[modifier | modifier le code]