Mieszko II de Pologne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lambert.
Page d'aide sur les redirections Pour Mieszko II, duc d’Opole et de Racibórz, voir Mieszko II l'Obèse.
Mieszko II de Pologne
Mieszko II par Jan Matejko (1838-1893)
Mieszko II par Jan Matejko (1838-1893)
Titre
Roi de Pologne
10251031
Couronnement 25 décembre 1025
Cathédrale de Gniezno
Prédécesseur Boleslas Ier
Successeur Bezprym
Duc de Pologne
10321034
Prédécesseur Bezprym
Successeur Casimir Ier
Biographie
Dynastie dynastie Piast
Date de naissance v. 990
Date de décès 10 ou
Père Boleslas Ier
Mère Emnilda de Lusace (en)
Conjoint Richezza de Lorraine
Enfant(s)

Mieszko II Lambert (990 - 1034) a été roi et duc de Pologne.

Prince de Pologne[modifier | modifier le code]

Fils de Boleslas Ier le Vaillant et d’Emnilda de Lusace (en), il est né en 990. Il a appris à lire et à écrire, il connaissait le latin et le grec, ce qui lui donnait un niveau d’érudition très élevé pour l’époque.

Il est très vite devenu le plus proche collaborateur de son père. En février 1013, il est envoyé par son père auprès d'Henri II afin de négocier la paix entre la Pologne et l'Empire romain germanique.

La même année, il épouse Richezza de Lorraine (ou Ryksa) (connue aussi sous le nom de Richeza von Bonngau), de la dynastie des Ezzonides, nièce d’Othon III et fille du comte palatin Ezzo de Lotharingie (connu aussi sous le nom d’Erenfried Von Bonngau). En 1014, à la demande de son père, il se rend en Bohême pour y effectuer un travail subversif. Il est arrêté et ne sera rendu à son père que contre le paiement d’une rançon. En 1016, Richeza (Ryksa) donne naissance à Casimir Ier le Restaurateur.

Roi de Pologne[modifier | modifier le code]

Le , à la mort de Boleslas Ier le Vaillant, Mieszko II Lambert lui succède en étant couronné roi de Pologne par Hipolit, le , selon la volonté de son père, bien qu’il ne soit pas l’aîné.

Cette succession n’est pas acceptée par ses deux frères, Bezprym et Otton (en), qui se trouvent un allié en la personne de Conrad II le Salique qui a des problèmes avec la Bourgogne, la Lotharingie et la Hongrie (des alliés de Mieszko II) au sujet de la succession en Bavière. En 1026, Mieszko II doit affronter une sérieuse rébellion suscitée par ses deux frères et Conrad II. Le complot contre Mieszko II échoue, obligeant Bezprym à s’exiler dans la Rus' de Kiev et Otton dans le Saint-Empire. Cette rébellion a empêché Mieszko de soutenir une révolte dans le Saint-Empire alors que Conrad II était à Rome.

En 1028, Mieszko II attaque la Saxe pendant que Canut le Grand lance une offensive contre la Norvège et qu'Étienne Ier de Hongrie attaque le Saint-Empire. Mieszko II pille et ravage la Saxe orientale avant de se diriger vers l’embouchure de l’Oder pour remettre de l’ordre en Poméranie occidentale. En 1029, Conrad II lance une attaque de représailles contre la Pologne alors que les Tchèques reprennent la Moravie à la Pologne. Mieszko II repousse l’offensive de l’empereur Conrad II dans la région de Bautzen (en Lusace).

En février 1030, Mieszko II lance une nouvelle attaque contre la Saxe, avec les Luticiens, pille la région entre la Saale et l’Elbe, alors que les Hongrois attaquent la Bavière. En été, Conrad II et les Tchèques lancent une contre-offensive qui se solde par une défaite contre les Hongrois tandis que Mieszko II est appelé sur sa frontière orientale suite à la prise de Bełz par la Rus' de Kiev.

En septembre 1031, le Saint-Empire et la Rus' de Kiev lancent une offensive contre la Pologne alors que Bezprym déclenche une nouvelle rébellion. L’empereur Conrad II reprend la Lusace, la Rus' de Kiev s’empare des places fortifiées de Ruthénie rouge et de la région de Przemyśl. Mieszko II doit fuir en Bohême, chez Ulrich de Bohême, où il a probablement été émasculé. Bezprym prend le pouvoir et reconnaît la suzeraineté de l’empereur germanique Conrad II. La Pologne redevenant un duché.

Duc de Pologne[modifier | modifier le code]

En 1032, après les assassinats de Bezprym et d'Otton, Mieszko II revient de Bohème et retrouve un pays miné par des luttes fratricides entre les principaux magnats. Il s’efforcera de réunifier le pays. En 1033, le Saint-Empire se montrant menaçant, Mieszko II renonce à son titre de roi, reconnaît la suzeraineté de l’empereur et signe un traité partageant la Pologne entre lui, son cousin Dytryk (pl) et le frère d'Otton (rencontre de Mersebourg).

À la mort du frère d'Otton, Mieszko II chasse Dytryk (pl) et réunifie la Pologne pendant que Conrad II est aux prises avec les Luticiens et les Tchèques. Le , l’impopulaire Mieszko II est assassiné, sans doute suite à un complot de l’aristocratie. Il s’ensuivra une période de chaos.

Pour la postérité, il restera comme Mieszko II Lambert l’Indolent, suite à sa catastrophique fin de règne.

Voir aussi[modifier | modifier le code]