Beyonder

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Beyonder
Personnage de fiction apparaissant dans
Secret Wars.

Alias Kosmos, Frank
Naissance Attilan (supposé)
Espèce Entité cosmique
Pouvoirs Manipulation d'énergie, de la matière et de la réalité, illimité
Affiliation Les Inhumains (supposé)

Créé par Jim Shooter
Mike Zeck
Première apparition Secret Wars vol.1 #1 (mai 1984)
Éditeur(s) Marvel Comics

Beyonder est un Personnage de fiction appartenant à l’univers de Marvel Comics. Il a été créé par Jim Shooter et Mike Zeck, et est apparu pour la première fois dans Secret Wars vol.1 #1 en mai 1984. Ce premier cross-over de toutes les séries Marvel a été traduit en France dans la revue Spidey par les Éditions Lug.

Biographie du personnage[modifier | modifier le code]

Dieu omnipotent dans son univers, le Beyonder aperçoit la Terre à travers une brèche cosmique ouverte dans le tissu de l’espace-temps créée par l'accident qui transforma le physicien Owen Reece en L'Homme molécule. Intrigué, il observe super-héros et super-vilains s’affronter, et décide de créer un monde de toutes pièces (Battleworld) avant d’y attirer chaque camp en promettant au vainqueur d’exaucer son vœu.

Son origine reste inconnue, mais le Professeur Xavier est convaincu qu’au départ, le Beyonder est un Inhumain mutant dont les pouvoirs se sont manifestés lors de son passage dans les brumes tératogènes. Toutefois Flèche Noire, le roi des Inhumains, ne trouve pas trace d’un Inhumain ayant disparu après la révélation de ses pouvoirs.

Pouvoirs et capacités[modifier | modifier le code]

Sous sa forme énergétique, le pouvoir du Beyonder est sans limite. Omniscient, omnipotent et omniprésent dans son univers où il constitue un tout, il s’avère plus puissant encore que Galactus (qu’il parvient sans mal à faire venir sur Battleworld, et qu’il terrasse d’une seule projection d’énergie).

Le Docteur Fatalis, expérimentant les pouvoirs du Beyonder après les lui avoir volés, en découvre toute l’étendue : il peut lire les désirs de ceux qui l’entourent et ses moindres volontés deviennent réalité. Cela a toutefois une contrepartie : toutes les pensées, conscientes comme inconscientes, de cet être suprême se réalisent s’il ne les contrôle pas. Le maniement du pouvoir du Beyonder exige donc une concentration constante et une absence totale de désir personnel.

Un épisode des Guerres Secrètes nous permet de découvrir que le Beyonder peut supprimer la Mort elle-même, ou faire disparaître le diable et son royaume infernal. Méphisto tente de le battre par la ruse, ce qui démontre son infériorité en termes de puissance pure, y compris sur son propre terrain. Le pouvoir du Beyonder s’exerce donc dans les autres dimensions.

Même affaibli, le Beyonder est capable de posséder un être constitué d’ondes sonores tel que Klaw. Sous sa forme humaine, le pouvoir du Beyonder est pourtant amoindri ; vulnérable, il ressent une vive douleur lorsque les griffes de Wolverine le lacèrent ou lorsqu’il chute du haut d’un immeuble. Il reste cependant capable de survivre à ces épreuves, bien que cette incarnation le rende également mortel. Sous cette forme, il lui est également possible de manipuler la matière et les esprits, et de se transporter à des points variés de l’univers. Il peut même affronter et défaire les Célestes.

Déception amoureuse[modifier | modifier le code]

Lorsqu’il fit l’expérience de la condition humaine dans Secret Wars II, le Beyonder courtisa Dazzler dont il était tombé amoureux. Il alla même jusqu'à lui léguer la moitié de son pouvoir, faisant d'elle, le très court temps de ce partage, la deuxième entité la plus puissante. Malgré ses pouvoirs, elle le repoussa farouchement, provoquant chez lui une forte déprime qui le poussa à partir s'isoler le plongeant, lui, l'égal d'un dieu, dans une sorte de chagrin d'amour.

Autour du personnage[modifier | modifier le code]

Critique[modifier | modifier le code]

Jim Shooter, scénariste de Secret Wars, est également rédacteur en chef de Marvel Comics quand il crée ce personnage omniscient et omnipotent. Les autres auteurs comme John Byrne trouveront que cette toute-puissance enlève de l’intérêt à l’histoire.

Parodie[modifier | modifier le code]

  • Dans un épisode de Superman de l’éditeur concurrent DC Comics, Mr Mxyztplk se dit « Ben Deroy », une anagramme de « Beyonder ».
  • Spider-Ham (en) est une série parodie de Marvel Comics dans laquelle apparait Bee-Yonder (Peter Porker, the Spectacular Spider-Ham #12).

Bibliographie[modifier | modifier le code]