Benoît Brière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Brière (homonymie).


Benoît Brière (né le à Longueuil, Québec) est un comédien, un acteur et un dramaturge québécois.

Il se fait d'abord connaître comme porte-parole de la compagnie de téléphone Bell Canada pendant 14 ans, où il tient le rôle de différents personnages dans plus d'une centaine d'annonces publicitaires télévisées. Au Québec, il est surnommé Monsieur B pour cette raison.

Jouant au théâtre, au cinéma et à la télévision, il donne également des ateliers d'opéra à l'Université de Montréal et au Conservatoire de Montréal, tout comme il dirige les diplômés de l'École nationale de théâtre à leurs auditions au Théâtre de Quat'Sous.

Biographie[modifier | modifier le code]

Benoît Brière obtient un diplôme de l'École nationale de théâtre du Canada en 1991[1]. En 1992, il devient porte-parole de Bell Canada et apparaît dans plusieurs publicités télévisées. En 2006, Bell met fin à son contrat[2].

Il joue dans plusieurs pièces de théâtres telles Dom Juan, Bousille et les justes, le Barbier de Séville et le Bourgeois gentilhomme. Avec Stéphane Jacques, il écrit et interprète la pièce de théâtre Nez à nez.

Au cinéma, il joue dans Joyeux Calvaire et Louis 19, le roi des ondes. En 2002, il participe à Séraphin : Un homme et son péché, Station Nord et en 2003 dans le film la Grande Séduction écrit par Ken Scott.

À la télévision, il participe à Gypsies, Juliette Pomerleau, Cher Olivier, Marguerite Volant, la Petite Vie et le Plateau. En 1994 et 1995, il est coanimateur de La Soirée des Masques. En 2002, il répète l'expérience avec les comédiens de la Royal Air Farce.

Le , dans le cadre de l'élection fédérale canadienne de 2008, il apparaît dans une vidéo humoristique[3] mise en ligne sur YouTube et critiquant une mesure gouvernementale visant à ne pas subventionner des œuvres artistiques jugées dommageables pour l'image du Canada. La vidéo, frôlant le demi-million de visionnements par les internautes en une semaine, met également en scène l'acteur Stéphane Rousseau et l'auteur-compositeur-interprète Michel Rivard.

En 2011-2012, il monte à nouveau sur les planches pour interpréter Le boss est mort, un condensé de plusieurs monologues du « gars de la shop » d'Yvon Deschamps mis en scène par Dominic Champagne[4].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

2014 : 30 vies : Michel Marcotte

Animation[modifier | modifier le code]

Pièces de théâtre, liste sommaire[modifier | modifier le code]

Pièces de théâtre rédigées[modifier | modifier le code]

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. site biographique de Benoît Brière sur Radio-Canada
  2. Claudia Larochelle, « Benoît Brière change de numéro », Le Journal de Montréal,‎ 26 septembre 2006
  3. Culture en péril.
  4. Éric Moreault, « Le gars de la shop renaît sur les planches », sur http://www.cyberpresse.ca, Le Soleil,‎ 5 mars 2011
  5. avec les comédiens de la série; Josée Deschênes, Céline Dion, Marc Labrèche, Diane Lavallée, Marc Messier, Claude Meunier, Stéphane Rousseau, Serge Thériault et Guylaine Tremblay
  6. article de La Presse Canadienne du 14 septembre 2007
  7. prix plusieurs fois mentionnés mais aucune sources trouvé sur les date ou autres

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]