Sganarelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Sganarelle est un nom récurrent dans l'œuvre de Molière, dont l'origine viendrait du verbe italien sgannare, qui signifie « dessiller » (ou, pour mieux définir, « amener à voir ce qu'on ignore ou ce qu'on veut ignorer »). Ce nom apparaît dans les textes suivants en désignant plusieurs types de personnage :

  • Dans Sganarelle ou le Cocu imaginaire (1660), la pièce qui remporta le plus de succès du vivant de Molière, Sganarelle est un bourgeois de Paris qui, se fiant aux apparences, croit que sa femme le trompe.
  • Dans Dom Juan ou le Festin de pierre (1665), Sganarelle est le valet de Dom Juan. C'est un homme du peuple qui utilise son jugement pour penser par lui-même. Il entre dans la tradition des personnages tel que Panurge ou Figaro. (Sganarelle et Figaro ont d'ailleurs en commun d'avoir été au service d'un apothicaire et de connaitre des rudiments de latin.) Ce personnage donnera Leporello dans le Don Giovanni de Wolfgang Amadeus Mozart.
  • Dans Le Médecin malgré lui (1666), Sganarelle est un bûcheron ivrogne et facétieux que son épouse Martine fait passer pour un médecin fou qui ne se reconnaît comme médecin qu'après avoir été battu.

Le personnage de Sganarelle est souvent habillé dans les représentations avec des haut-de-chausses, un pourpoint, un mantelet et son bonnet de la même couleur, et un col serré dans une fraise à l’ancienne.

Molière jouait souvent lui-même le rôle de Sganarelle. Il a également fait intervenir ce personnage dans Le Médecin volant, Le Mariage forcé, L'École des maris, et L'Amour médecin.