Beacon Hill (Boston)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Beacon Hill.
Beacon Hill
Charles Street Meeting House à Beacon Hill
Charles Street Meeting House à Beacon Hill
Administration
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Ville Boston (Comté de SuffolkMassachusetts)
Numéro Indicatifs régionaux 617 et 857
Démographie
Population 9 023 hab.
Densité 3 470 hab./km2
Répartition ethnique 90 % Blancs
05 % Asiatiques
02 % Noirs
Revenu moyen 82 255 $
Géographie
Coordonnées 42° 21′ 30″ N 71° 03′ 58″ O / 42.3583, -71.066142° 21′ 30″ Nord 71° 03′ 58″ Ouest / 42.3583, -71.0661  
Superficie 260 ha = 2,6 km2
Divers
Site(s) touristique(s) Black Heritage Trail
Massachusetts State House
Localisation
Les quartiers de Boston
Les quartiers de Boston

Géolocalisation sur la carte : Boston

Voir sur la carte administrative de Boston
City locator 14.svg
Beacon Hill

Géolocalisation sur la carte : Massachusetts

Voir la carte administrative du Massachusetts
City locator 14.svg
Beacon Hill

Géolocalisation sur la carte : Massachusetts

Voir la carte topographique du Massachusetts
City locator 14.svg
Beacon Hill

Beacon Hill est un quartier résidentiel de Boston aux États-Unis. Il se trouve sur la colline au nord du Boston Common et se développa avec l'édification du nouveau capitole. Beacon Hill (Colline de la lanterne en français) doit son nom à une lanterne installée à son sommet au XVIIIe siècle pour prévenir les bostonniens d'une attaque imminente. Il se caractérise par ses cottages et ses maisons en briques de style victorien qui rappellent l'Angleterre. Une partie d'entre elles ont été dessinées par l'architecte Charles Bulfinch au XIXe siècle. Si le versant sud de la colline est paré de somptueuses maisons, le versant nord voit s'ériger les humbles logis des domestiques.

Beacon Hill fut l'un des centres de l'abolitionnisme. Il abrite aujourd'hui la plus ancienne église Noire des États-Unis, la African Meeting House, sur Joy Street.

Géographie[modifier | modifier le code]

Réduction de Beacon Hill en 1811, une vue du nord vers le Massachusetts State House.

Beacon Hill est délimité par Storrow Drive, et Cambridge, Bowdoin, Park et Beacon Street. s'étend sur environ 2,6 km²[1] et a une population d'environ 9 000 personnes et situé le long de la Rivière Charles à l'ouest, juste au nord de Boston Common et Boston Public Garden.

Situé dans le centre de la péninsule de Shawmut (en), la région avait à l'origine trois collines, Beacon Hill et deux autres à proximité[2] Pemberton Hill et Mount Vernon qui ont été rasés pour le développement Beacon Hill [3]. Entre 1807 et 1832 Beacon Hill a été réduit de 138 pieds d'altitude à 80 pieds. Le littoral et des plans d'eau tels que l'étang Mill avaient un remplissage massif, l'augmentation de la masse terrestre de Boston de 150%. Charles Street fut l'une des nouvelles routes créées à partir du projet[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le premier colon européen était William Blaxton, également orthographié Blackstone. En 1625, il a construit une maison et verger sur le versant sud de Beacon Hill, à peu près à l'emplacement de Beacon et Spruce Street. En 1630, Boston a été établi par la Colonie de la baie du Massachusetts[4]. Le versant sud-ouest a été utilisé par la ville pour des exercices militaires et le pâturage du bétail. En 1634, une balise de signal a été fondée sur le sommet de la colline[4]. Les marins et les soldats britanniques ont visité le versant nord de Beacon Hill au cours des 17e et 18e siècles. En conséquence, il est devenu une zone «indésirables» pour les résidents de Boston.

Beacon Street a été créé en 1708 à partir d'un chemin de vache au Boston Common[3]. John Singleton Copley possédait des terres sur le versant sud de pâturages pour ses vaches et les terres agricoles.

En 1787, Charles Bulfinch conçoit la Massachusetts State House[3]. Sa construction a été achevée en 1795, en remplacement de l'Old State House dans le centre de Boston.

La construction de maisons a véritablement commencé au début du XIXe siècle, tels que:. Demeures autoportantes, paires de maisons symétriques et les maisons en rangée[5]. Entre 1803 et 1805, les premières maisons en rangée ont été construites pour Stephen Higginson.

Le service de transport mieux adapté a conduit à un boom de l'économie de la ville au début du XXe siècle. Dne ouveaux bâtiments, compatible avec l'environnement ont été construits et des bâtiments anciens rénovés.

Pour éviter que des projets de renouvellement urbain de bâtiments historiques significatif à Beacon Hill, ses résidents ont obtenu le statut de quartier historique : south slope en 1955, Flat of the Hill en 1958, et north slope en 1963. La Beacon Hill Architectural Commission a été créé en 1955 pour suivre les projets de rénovation et de développement[4]. Par exemple, en 1963, les 70-72 Mount Vernon Street devait être démoli pour la construction d'un immeuble d'appartements. Un compromis a été fait pour maintenir le bâtiment et son extérieur et construire de nouveaux appartements à l'intérieur.

Démographie[modifier | modifier le code]

Au Recensement de 2010 (census 2010) la population du quartier s'élevait à 9 023 habitants contre 9 052 au Recensement de 2000 soit une diminution de 0,3 %[6]. La population de Beacon Hill est presque composé que de blancs (89,9 %), les autres ethnies sont peu représentées comme les Asiatiques (5,4 %) et les Noirs (2,1 %). Le nombre d'habitations est de 6 013 contre 6 122 en 2000 soit une baisse de 1,8 % avec un taux d'occupation en baisse également passant de 92,9 % à 90,6%.

Le revenu moyen en 2009 s'élevait à 82 555 dollars, avec 9,6 % de la population ayant un revenu inférieur à10 000 dollars et 19,4 % supérieur à 200 000 dollars[7].

Quartier classé historique[modifier | modifier le code]

En 1955, Beacon Hill District a été déclaré quartier historique. Il s'agissait de la première région du Massachusetts créé pour protéger les sites historiques et de gérer le renouvellement urbain[8],[9]. Pour appuyer ces objectifs les associations à but non lucratif Beacon Hill Civic Association et Boston Preservation Alliance sont créés et deviennent des organisations de la ville[8]. Beacon Hill a été classé site historique national le 19 décembre 1962[10],[11].

Sites d'intérêt[modifier | modifier le code]

Black Heritage Trail[modifier | modifier le code]

Memorial de Robert Gould Shaw.

Le lieu historique national Bostonnien afro-américain est situé juste au nord de Boston Common[12]. Les bâtiments historiques le long Black Heritage Trail (en) d'aujourd'hui sont les maisons, les entreprises, les écoles et les églises de la communauté noire. Charles Street Meeting House (en) a été construite en 1807, l'église avait des sièges pour les blancs et d'autres pour les noirs. Le Musée d'Histoire afro-américaine (en), le plus grand musée de la Nouvelle-Angleterre consacré à l'histoire afro-américaine est située dans la maison de l'Afrique, à côté de l'école Abiel Smith. La maison de rencontre est la plus ancienne église noire construit par les Afro-Américains. Le Memorial de Robert Gould Shaw et le mémorial du 54e Régiment du Massachusetts (en) se trouvent à Beacon Street et Park Street, en face de la Massachusetts State House.

Massachusetts State House[modifier | modifier le code]

La Massachusetts State House, située sur Baycon street est le siège du gouvernement fédéré de l'État du Massachusetts. Le bâtiment abrite les services du gouverneur et de l'assemblée du Massachusetts. Il fut dessiné par l'architecte bostonien Charles Bulfinch afin de remplacer la Old State House. Sa construction fut achevée le 11 janvier 1798. Il fut plusieurs fois agrandi et réaménagé par la suite. Son architecture se distingue par l'utilisation de la brique et par un dôme doré. L'édifice fut rénové en 2001 et 2002.

Autres sites[modifier | modifier le code]

The Club of Odd Volumes (en) est un club privé social et bibliophile fondée en 1798.

Headquarters House (en) connue aussi sous le nom de William Hickling Prescott House abrite le musée de la National Society of the Colonial Dames of America

Chester Harding House (en) siège de l'oganisation non gouvernementale Boston Bar Association

Beacon Hill est principalement résidentiel, connu pour de vieilles maisons coloniales en rangée de briques avec de belles portes, travaux de décoration en fer, les trottoirs de brique, des rues étroites et des lampes à gaz. Les restaurants et magasins d'antiquités sont situés sur la Charles Street.

Louisburg Square est l'adresse la plus prestigieuse dans Beacon Hill. Ses habitants ont accès à un parking privé et vivent dans des maisons magnifiques style néo-grec. À proximité se trouve Acorn Street, souvent mentionné comme la « rue le plus souvent photographié aux Etats-Unis ». Il s'agit d'une ruelle pavée et qui était la maison de cochers employés par les familles à Mt. Vernon et Chestnut Street.

Transports[modifier | modifier le code]

Plan du métro de Boston
Plan du métro de Boston.

Beacon Hill est desservi par plusieurs ligne de métro dans trois station. Park Street Station (en), Intersection des lignes rouge et verte, Bowdoin Station (en) sur la ligne bleue et Charles Street/Massachusetts General Hospital Station (en) sur la ligne rouge.

Le quartier est aussi desservi par le réseau de bus de la Massachusetts Bay Transportation Authority, des trains de banlieue et par ferry.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

À voir[modifier | modifier le code]

Films tournés à Beacon Hill[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Cynthia Chalmers Bartlett, Beacon Hill, Back Bay, and the Building of Boston's Golden Age, Arcadia Publishing,‎ 1er août 2004, 128 p. (lire en ligne)
  • (en) Allen Chamberlain, Beacon Hill : Its Ancient Pastures and Early Mansions, Houghton Mifflin,‎ 1925, 309 p.
  • (en) Theodore G. Clarke, Beacon Hill, Back Bay, and the Building of Boston's Golden Age, The History Press,‎ 2010, 125 p.
  • (en) Moying Li-Marcus, Beacon Hill : The Life & Times of a Neighborhood, Northeastern University Press,‎ 17 octobre 2002, 176 p.
  • (en) Barbara W. Moore et Gail Weesner, Beacon Hill : A living portrait, Centry Hill Press,‎ 1er mai 1992, 120 p.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Beacon Hill », sur cityofboston.gov (consulté le 4 mars 2014)
  2. (en) « Beacon Hill : At the glance », sur bostonredevelopmentauthority.org (consulté le 4 mars 2014).
  3. a, b, c et d (en) « Beacon Hill and Bay Village », sur cityofboston.gov (consulté le 4 mars 2014)
  4. a, b et c (en) « MHC Reconnaissance Survey Town Report Boston » [PDF], sur sec.state.ma.us, Secretary of State, State of Massachusetts,‎ 1981 (consulté le 18 mars 2014), p. 6.
  5. (en) « Beacon Hill », sur cityofboston.gov, S,‎ 1981 (consulté le 18 mars 2014).
  6. (en) « Beacon Hill Neighborhood 2010 Census » [PDF], sur data.cityofboston.gov (consulté le 6 mars 2014)
  7. (en) « Beacon Hill, neighborhood: American Community Survey 2005-2009 » [PDF], sur data.cityofboston.gov (consulté le 6 mars 2014), p. 13
  8. a et b (en) « 10 questions for historic homeowners » [PDF], sur data.cityofboston.gov, The Beacon Hill Civic Associarion (consulté le 12 mars 2014)
  9. (en) « Beacon Hill and Bay Village » [PDF], sur data.cityofboston.gov, The beacon Hill Civic Associarion (consulté le 12 mars 2014)
  10. Karolin Frank, Historic Preservation in the USA, Springer,‎ 14 février 2002, 265 p. (ISBN 978-3-540-41735-4, lire en ligne), p. 133.
  11. (en) « National Historic Landmark:Beacon Hill Historic District  », sur tps.cr.nps.gov (consulté le 12 mars 2014)
  12. David L. Scott et Kay W. Scott, Guide to the National Park Areas, Eastern States, Globe Pequot (lire en ligne), p. 110-112.
  13. (en) Robert Hugues, American Visions. The Epic History of Art in America, New York, Alfred A. Knopf,‎ 1997 (ISBN 0679426272), p. 83