Vanity Fair : La Foire aux vanités

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vanity Fair et La Foire aux vanités (homonymie).

Vanity fair, la foire aux vanités

Titre québécois La foire aux vanités
Titre original Vanity Fair
Réalisation Mira Nair
Scénario Matthew Faulk
Julian Fellowes
Mark Skeet
d'après l'œuvre de William Makepeace Thackeray
Acteurs principaux
Sortie 2004
Durée 142 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Vanity Fair : La Foire aux vanités ou La foire aux vanités (au Québec) (Vanity Fair), est un film anglo-américain de Mira Nair, sorti en 2004. Il s'agit d'une adaptation du roman-éponyme du romancier britannique William Makepeace Thackeray.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Amelia Sedley (Romola Garai) et Rebecca "Becky" Sharp (Reese Witherspoon) quittent la pension dans laquelle elles vivaient pour se rendre à Londres dans la famille Sedley. Amelia retrouve ses parents ainsi que Joseph (Tony Maudsley), son frère, qui est rentré des Indes. Elle revoit également son fiancé, George Osbourne (Jonathan Rhys-Meyers), un garçon vaniteux et égoïste dont elle est amoureuse, et le meilleur ami de celui-ci, William Dobbin (Rhys Ifans). Ce dernier est amoureux fou d'Amelia, mais ne peut qu'agir auprès de George afin qu'il ne la maltraite pas trop.

C'est sur le personnage de Becky Sharp, beaucoup moins machiavélique que dans le roman, qu'est centré ce film. La jeune femme tente d'abord de séduire Joseph Sedley, mais son entreprise échoue. Elle part alors travailler chez la famille Crawley, et ne tarde pas à séduire la vielle tante très riche et le neveu que celle-ci préfère, Rawdon (James Purefoy).

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]