Basile Guy Marie Victor Baltus de Pouilly

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Basile Guy Marie Victor
Baltus de Pouilly
Image illustrative de l'article Basile Guy Marie Victor Baltus de Pouilly

Naissance 2 janvier 1766
Metz (Moselle)
Décès 13 janvier 1845 (à 79 ans)
Brie-Comte-Robert (Seine-et-Marne)
Origine Drapeau de la France France
Arme Artillerie
Grade Général de brigade (1811)
Lieutenant général honoraire (1826)
Années de service 1780 – 1826
Conflits Guerres de la Révolution française
Guerres napoléoniennes
Commandement commandant de l’Artillerie du 3e corps de cavalerie de la Grande Armée
Distinctions Commandant de la Légion d’honneur (1807)
Hommages Nom gravé sous l'Arc de triomphe de l'Étoile (2e colonne)
Autres fonctions Baron de l’Empire (1809)

Basile Guy Marie Victor Baltus de Pouilly (2 janvier 1766 à Metz13 janvier 1845 à Brie-Comte-Robert) est un général de brigade du Premier Empire[1]. Il fut promu lieutenant général honoraire sous la Restauration.

Biographie[modifier | modifier le code]

Basile Guy Marie Victor Baltus de Pouilly naît à Metz le 2 janvier 1766. Il se spécialise bientôt dans l'artillerie, l'arme de Metz par excellence[2]. Tout d'abord élève artilleur le 1er août 1780, il est promu Lieutenant en second au régiment de la Fère le 23 juillet 1781, Lieutenant en premier le 6 janvier 1785, second capitaine le 1er avril 1791, aide de camp de d’Hangest à l’armée de Lafayette le 7 août 1792, puis chef de bataillon à l'État-major de son arme, et enfin chef d’escadron au 1er régiment d’artillerie légère. Pour raison de santé, Baltus donne sa démission, qui est acceptée le 20 avril 1803.

Mais, le 1er juin 1804, il est réintégré à son rang dans le corps de l’artillerie. Colonel à l'État-major du corps d'artillerie le 9 mars 1806, il est fait baron de l'Empire le 28 janvier 1809. Promu général de brigade à l’État-major général du corps le 14 mars 1811, il commande l’artillerie à Hambourg, en remplacement de Pernety malade, au IIIe corps des réserves de cavalerie, au IVe corps d’armée le 4 avril 1815.

Le 1er janvier 1816, Baltus de Pouilly est admis à la retraite, par ordonnance du 1er août 1815.

Mais en 1819, le ministre de la Guerre le recommande au duc Decazes pour un emploi de préfet ou une des fonctions supérieures de l’administration des haras. Remis provisoirement en activité comme disponible dans l’arme de l’artillerie le 1er décembre 1820, Baltus de Pouilly est nommé lieutenant du roi à Brest le 12 juin 1822. Finalement, Baltus reçut définitivement sa retraite le 9 décembre 1826, avec le grade de lieutenant général honoraire, le 31 octobre 1827.

Basile Guy Marie Victor Baltus de Pouilly décèdera le 13 janvier 1845, sous la Monarchie de Juillet.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Il fut créé baron de l'Empire le 28 janvier 1809.

Noms gravés sous l'Arc de Triomphe de l'Étoile : pilier Ouest, 1re et 2e colonnes.

Commandements[modifier | modifier le code]

  • commandant de l’Artillerie de l’armée d’Allemagne (16/06/1811-07/08/1811).
  • commandant de l’Artillerie du corps d’observation de l’Elbe (07/08/1811-08/02/1812).
  • commandant en second de l’Artillerie du corps d’observation de l’Elbe (08/02/1812-03/1813) et du 1er corps de la Grande Armée à partir d’avril 1812
  • commandant de l’Artillerie du 3e corps de cavalerie de la Grande Armée (03/1813-10/06/1813).
  • commandant de l’Artillerie de Hambourg (10/06/1813-18/06/1813).
  • commandant de l’Artillerie du 1er corps de la Grande Armée (18/06/1813-11/11/1813).
  • commandant de l’École d'application de l'artillerie et du génie de metz (01/1815-31/03/1815).
  • commandant de l’Artillerie du 4e corps d’observation de l’armée du Nord (31/03/1815-01/08/1815).

Armoiries[modifier | modifier le code]

Figure Blasonnement
Ornements extérieurs Barons de l'Empire français.svg
Blason famille fr Basile Guy Marie Victor Baltus de Pouilly (baron).svg
Armes du baron Baltus et de l'Empire (décret du 19 mars 1808, lettres patentes du 28 janvier 1809 (Paris))

Écartelé : au 1, d’azur, à deux têtes d’or affrontées et tortillées d’argent ; au 2, du quartier des Barons militaires de l’Empire ; au 3, de gueules, à une dent d’argent ; au 4, d’azur, à un baudrier (balteus) d’or, en barre.[3],[4],[5],[6]

Blason modèle fr Armes parlantes.svg Armes parlantes.


Livrées : les couleurs de l’écu[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Source partielle[modifier | modifier le code]