Région militaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

De nombreux pays, dont la France, sont divisés en régions militaires dont la carte a varié selon les époques.

En France[modifier | modifier le code]

Carte de l'organisation militaire française en 1907, avec les limites des 19 régions militaires de l'époque.

Sous la Troisième République, plusieurs départements constituaient une région militaire qui devait mettre sur pied un corps d'armée.

La loi du 24 juillet 1873 relative à l'organisation générale de l'armée, appliquée en vertu du décret du 6 août 1874, crée 18 régions militaires métropolitaines : 1er (Lille) ; 2e (Amiens) ; 3e (Rouen) ; 4e (Le Mans) ; 5e (Orléans) ; 6e (Châlons-sur-Marne puis Metz à partir de 1919) ; 7e (Besançon) ; 8e (Bourges) ; 9e (Tours) ; 10e (Rennes) ; 11e (Nantes) ; 12e (Limoges) ; 13e (Clermont-Ferrand) ; 14e (Lyon) ; 15e (Marseille) ; 16e (Montpellier) ; 17e (Toulouse) ; 18e (Bordeaux).

Le décret du 28 septembre 1873 porte création d'un 19e corps d'armée en Algérie. La loi du 5 décembre 1897 porte création d'une nouvelle région de corps d'armée, la 20e (Nancy), appliquée par le décret du 8 février 1898. La loi du 22 décembre 1913 porte création d'une nouvelle région de corps d'armée, la 21e (Épinal). Avec la reconquête de l'Alsace-Lorraine, l'espace militaire métropolitain est réorganisé par le décret du 20 octobre 1919 : celle-ci est rattachée aux 6e, 7e, 20e et 21e régions militaires. La région militaire de Paris (RMP) est créée vers 1923. En 1934, les 10e et 12e régions militaires sont dissoutes, et ne réapparaissent qu'en mai 1939, à d'autres endroits : 10e (Strasbourg) et 12e (Reims) régions militaires.

Puis avec l'évolution de l'organisation administrative, la France a été divisée en circonscriptions administratives régionales (vers 1963) (région administrative dépendant d'un préfet de région. L'organisation militaire a alors épousé l'organisation administrative et à chaque CAR a correspondu une division militaire territoriale (DMT). Sur le plan défense, ces divisions militaires territoriales ont été regroupées en régions militaires. Leur nombre a varié selon les périodes.

En Chine[modifier | modifier le code]

Groupes d'armées et missions primaires par régions militaires chinoises selon un rapport américain de 2006.

La région militaire (ou théâtre d'opération) est une organisation militaire créée selon la division administrative du pays, la position géographique, l'orientation stratégique et tactique et les missions opérationnelles. Déléguée par la Commission militaire centrale, elle se charge du commandement des manœuvres combinées de son théâtre d'opération, dirige le travail militaire et politique, la logistique et l'équipement de ses troupes, et est composée du quartier général, du département politique, du département des services logistiques combinés et du département de l'équipement. La région militaire a pour fonctions d'établir les programmes et les plans sur les préparatifs de guerre, les opérations et les forces de réserve de son théâtre d'opération, d'organiser et de commander les manœuvres combinées des différentes armées et armes du théâtre d'opération et enfin, d'assurer la logistique combinée des troupes.

Chacune des sept régions militaires de la République populaire de Chine, Shenyang, Beijing, Lanzhou, Jinan, Nanjing, Guangzhou et Chengdu, dirige directement les troupes des différentes armes de l'armée populaire de libération, les unités logistique et les régions militaires provinciales (ou zones de garnison)[1] placées sous son autorité[2].

En Allemagne[modifier | modifier le code]

Article détaillé : District militaire (Allemagne).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « La défense nationale de la Chine en 2006, p. 2 », sur Beijing Information,‎ 21 juin 2007 (consulté le 21 mars 2013)
  2. « La défense nationale de la Chine en 2008, p. 16 », sur Beijing Information,‎ 16 février 2009 (consulté le 21 mars 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]