Baie de goji

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Idéogrammes chinois Cette page contient des caractères chinois. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Baies séchées de goji

Le goji ou baie de goji[N 1] est le nom commercial de la baie du lyciet commun (Lycium barbarum) et du lyciet de Chine (Lycium chinense).

Il se présente sous la forme d'une petite baie orange, allongée, de saveur légèrement sucrée. On lui accorde en Asie des vertus médicinales exceptionnelles liées à la quête d'immortalité taoïste et il est souvent commercialisé sous forme séchée ou sous forme de jus (généralement mélangé à d'autres jus de fruits).

Le nom « goji » a été fabriqué en 1973 par un ethnobotaniste nord américain, Bradley Dobos, à partir des parlers locaux himalayens de 枸杞 « gǒuqǐ », le nom chinois ; la baie, elle, s'appelle 枸杞子 « gǒuqǐzǐ » en chinois[1].

Origine[modifier | modifier le code]

Les lyciets poussent abondamment dans le Nord-Ouest de la Chine : Gansu, Ningxia, Qinghai (nord du Tibet) et Mongolie-intérieure.

Ils sont cultivés surtout en altitude, du nord-ouest de la Chine à la Mongolie. La région autonome Hui du Ningxia, en Chine, est célèbre pour sa production de goji.

Valeur nutritive et médicinale[modifier | modifier le code]

Depuis des millénaires, les baies de goji sont consommées en Asie et sont réputées pour leurs vertus médicinales. Elles sont censées stimuler le jing 精 et revigorer le qi 气 (énergie vitale)[2].

Relativement riche en vitamines, en minéraux et en oligoéléments, la baie est souvent présentée comme un « superfruit »[N 2]. C'est aussi une très importante source d'antioxydants avec une très importante proportion de caroténoïdes mais aussi avec quatre polysaccharides (sucre) considérés comme les composés actifs responsables des effets bénéfiques.

Les baies de goji[N 3] contiennent :

Le goji permettrait de renforcer les défenses immunitaires (propriétés anti-inflammatoires), de faire baisser la tension artérielle, le taux de cholestérol et de sucres dans le sang, d'améliorer l'assimilation du calcium, et de soulager le foie.

Le goji est présenté comme pouvant être utile dans les cas de fatigue, de faiblesse immunitaire, d'hypertension, d'infection urinaire, d'excès de cholestérol, de prévention des troubles oculaires. Certains chercheurs chinois supposent que cette baie fait partie des aliments qui pourraient retarder le vieillissement cellulaire[3].

Espèces cultivées[modifier | modifier le code]

Baies de Lycium barbarum

Sur les 70 espèces de Lycium connues de par le monde, seules deux sont vraiment commercialisées :

  • le Lycium barbarum ; le plus riche en vitamine, minéraux et antioxydants. Il est principalement utilisé pour des propriétés thérapeutiques. Il est également le plus vendu dans les pays occidentaux.
  • le Lycium chinense ; il est en vente dans plusieurs marchés chinois et s'est depuis longtemps répandu hors de Chine. Il est surtout utilisé comme alicament.

Controverses[modifier | modifier le code]

De nombreux scientifiques qualifient de « surévalués »[4] les bienfaits attribués aux baies de goji sur la santé ; le récent engouement pour ce produit serait plus lié au marketing qu'à la science. Selon eux, ce fruit ne contient pas plus de vitamines que l'orange ou la pomme, et moins que les baies d'argousier.

De plus, des traces de pesticides[4], supérieures aux normes européennes, ont été relevées dans de nombreuses importations de baies de goji vendues sous la forme de baies séchées. Il s'agit essentiellement de l'Acetamiprid[5], un insecticide utilisé dans la lutte contre les pucerons.

Commercialisation[modifier | modifier le code]

Baies de goji séchées en vente sur un marché en Île-de-France.

La baie de goji du lyciet commun (Lycium barbarum) ne peut être exportée légalement à l'état de fruit frais hors des régions de culture. Elle est commercialisée principalement sous forme de jus, généralement pasteurisés ou ionisés et souvent mélangés avec d'autres jus de fruits, ou de fruits déshydratés ou encore réduits en poudre.

Certains commerçants, surtout en Asie, sont spécialisés en transformation des goji. Ils proposent ce produit en gélules, teintures, vins, etc.

On peut maintenant se procurer ce fruit en Asie, en Europe, en Amérique et un peu partout dans le monde.

Dans la région autonome Hui du Ningxia, en Chine du Nord-Ouest, le goji sert également à produire du vinaigre et un élixir, l'« alcoolature de gouqi » ou 枸杞酒 gouqi jiu, obtenu par macération des fruits dans de l'alcool blanc ou dans du riz gluant fermenté.

Le goji entre également dans la composition de nombreux plats chinois, dont des soupes ou des poissons cuits à la vapeur.

Les baies sont vendues séchées, en sachets, dans tous les supermarchés chinois.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. prononciation anglaise [god͡ʒi] ; en chinois gǒuqǐ 枸杞 se prononce kɤʊtɕʰi
  2. Le terme de « superfruit » est utilisé par les nutritionnistes américains pour désigner les fruits les plus intéressants sur le plan nutritionnel et sur le plan des composés phytochimiques bons pour la santé
  3. pour les références bibliographiques voir l'entrée Lycium barbarum

Références[modifier | modifier le code]

  1. VégéTox : Lyciet de Chine
  2. (en) Berry good for you? - BBC news, 5 septembre 2006
  3. (en) Raymond C. Chang, Kwok-Fai So, « Use of Anti-aging Herbal Medicine, Lycium barbarum, against Aging-associated Diseases. What do we Know so far? », Cellular and Molecular Neurobiology, vol. 28, no 5,‎ 2008
  4. a et b À bon entendeur (émission du 23 mars 2010), le magazine des consommateurs de la Tsr, Télévision suisse romande Baies de goji, le remède miracle ? Vidéo en ligne
  5. Substance active : acétamipride - Catalogue des produits phytopharmaceutiques du Ministère français de l'Agriculture

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]