Alcoolature

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Une alcoolature est une préparation résultant de l'action extractive exercée par l'alcool éthylique pur (éthanol) sur des drogues végétales (alcoolatures simples) ou mélanges de drogues végétales (alcoolatures composées). Les drogues végétales sont employées fraîches, ce qui les différencie des teintures qui sont réalisées avec des drogues sèches. Elles se conservent moins bien que les teintures.
Attention : les alcoolatures ne doivent par êtres confondues avec les teintures officinales. Les alcoolatures sont les ancêtres des teintures mères homéopathiques. Les alcoolatures sont utilisées pour les plantes qui perdent leurs propriétés en partie ou en totalité par la dessiccation (comme l'alliaire). Les alcoolatures figurent au Codex depuis 1866.
Les alcoolatures sont colorées ; celles faites à partir des racines ou des écorces sont brunes et celles des feuilles sont vertes.
Pour la préparation des alcoolatures, on met en contact à froid la drogue végétale avec de l'alcool soit à 95° (feuilles d'aconit) soit parfois à 80° (écorce de citron ou d'orange).
L'alcool bouillant est utilisé quand il est nécessaire de réaliser une stabilisation de la drogue ; dans ce cas, l'alcool employé sera à 95° (valériane) ou à 75° (marron d'Inde).
L'alcool à 90° figurait dans les préparations aux Codex 1866 et 1884.
En général, on fait macérer en vase clos et en agitant de temps en temps 8 à 10 jours la drogue contuse dans son poids d'alcool (100 g de drogue pour 100 g d'alcool par exemple) ou dans le double de son poids d'alcool pour l'écorce de citron et l'écorce d'orange (50 g de drogue pour 100 g d'alcool).

L'alcool à 95° : Aconit (feuilles)
L'alcool à 95° bouillant : Valériane.
L'alcool à 90° : Aconit (racines), arnica (fleurs), belladone (feuilles), bryone, ciguë (feuilles), colchique (bulbe), colchique (fleurs), digitale, droséra (plante entière), eucalyptus, jusquiame, laitue vireuse, seigle ergoté, thuya.
L'alcool à 80° : Écorce d'orange, écorce de citron (drogue dans le double de son poids d'alcool).
L'alcool à 75° bouillant : Marron d'Inde.

Voir aussi[modifier | modifier le code]