BCS National Championship Game

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir BCS.

BCS National Championship Game
AFCA National Championship Trophy

alt=Description de l'image Uf2008CoachesTrophy.jpg.
Généralités
Sport Football américain
Création 1998
Autre(s) nom(s) BCS National Championship Game
(2006-2014)
Bowl Championship Series (1998-2005)
Bowl Alliance (1995-97)
Bowl Coalition (1992-94)
Organisateur(s) NCAA
Catégorie Universitaire
Périodicité Annuel
Lieu Jusqu'en 2014 Drapeau des États-Unis:
Rotation entre 4 stades:
-University of Phoenix Stadium, Glendale, Arizona
-Mercedes-Benz Superdome, New Orleans, Louisiane
-Sun Life Stadium, Miami Gardens, Floride
-Rose Bowl Stadium, Passadena, Californie
Précédemment Drapeau des États-Unis:
Sun Devil Stadium
Tempe, Arizona (1999, 2003)
Date Janvier
Participants De 1998 à 2014 :
#1 contre #2 du BCS Poll
Dotation 23 900 000 US$ (jan. 2014)
Affluence 94 208 (jan. 2014)

Le BCS National Championship Game est un match d'après-saison régulière de football américain de niveau universitaire qui a pour but de désigner le champion de la saison.

Il a mis en présence les deux premières équipes classées au BCS Poll, classement établi au terme de la saison régulière.

Dès la saison 2015, un système de playoffs sera instauré entre les 4 meilleures équipes de la saison régulière pour désigner le champion national universitaire (College Football Championship Game).

Historique[modifier | modifier le code]

La désignation du champion universitaire de football américain a longtemps été le rôle de la presse (Polls : AP, CNN, ESPN, etc.). Chaque institution de presse était libre, selon ces critères, de créditer du titre de champion (officieux) une formation. Ainsi, il n'était pas rare d'avoir plusieurs formations se réclamant "champions" lors d'une même saison (voir Palmarès), les divers Polls ne s'accordant pas sur le nom d'un champion.

Pour remédier à ce problème, aux débuts des années 1990, la Bowl Coalition est mise en place entre 1992–1994, puis la Bowl Alliance entre 1995–1997. Mais ce titre n'est pas décerné par la NCAA, et exclu de facto plusieurs formations universitaires de façon unilatérale.

La NCAA décide de faire un premier pas vers un titre officiel de champion national. À partir de 1998, elle met en place le Bowl Championship Series, mais fidèles aux habitudes prises depuis 1869, les Polls ne cessent pas leurs classements. Ils furent même en partie intégrés au mode de sélection des finalistes. Ainsi, les débats sur les véritables champions restent toujours sujets à des polémiques.

Une nouvelle fois, la NCAA tente de mettre en place à l'occasion de la saison 2006 une finale nationale en dehors des bowls classiques en espérant que le champion de cette finale fera l'unanimité. Malgré ce processus, les Polls poursuivent comme toujours, leurs activités de classement. La finale est appelée le BCS National Championship Game, se tenant dans l'un des quatre stades (Rose Bowl, Sun Life Stadium, Louisiana Superdome, University of Phoenix Stadium). Ce titre a désigné le champion universitaire entre 2006 et 2014.

Ce système était sujet à de multiples controverses. Pratiquement chaque année des choix étaient contestés. De plus en plus de spécialistes étaient favorables à un système de séries éliminatoires (playoffs), en ce y compris le président Barack Obama. En 2012, la plus haute autorité des BCS décide l'instauration de playoffs sur la base de 4 équipes à partir de 2015. Le but est d'organiser des demi-finales puis une finale, avec une rotation sur six bowls (Peach Bowl, Cotton Bowl, Fiesta Bowl, Orange Bowl, Rose Bowl et Sugar Bowl). Le mini tournoi pour la désignation du titre est appelé le College Football Playoff. L'instauration des playoffs mettra fin au système du BCS à partir de la saison 2015.

L'avenir[modifier | modifier le code]

En 2012, le BCS se pencha sérieusement sur le format que prendrait la saison 2014 et hésitait entre créer un système de playoffs avec deux demi-finales entre les quatre meilleures équipes de la saison régulière ou sélectionner les deux finalistes pour la finale nationale après avoir établit un classement prenant en compte les matchs de la saison régulière et les bowls d'après-saison. Ces deux systèmes ajoutaient dès lors une étape avant la grande finale[1].

Le 26 juin 2012, le BCS, via la voix du président de son Comité de Surveillance, choisi le système de playoffs. Un comité de sélection déterminera les quatre équipes qui participeront à ces playoffs. Les demi-finales seront jouées lors des bowls déjà existants soit la veille du nouvel-an, soit le jour de l'an.

La finale (College Football Championship Game) sera jouée approximativement 6 à 10 jours plus tard, sur un site neutre sélectionné selon un système d'appel d'offres[2].

Le nouveau format appelé College Football Playoff, sera effectif à partir de la saion 2014-15 jusqu'à la saison 2025-26.

Le 8 janvier 2013, le BCS annonça que les demi-finales de la saison 2014-2015 se joueraient le 1er janvier 2015 à Pasadena, Californie (lors du Rose Bowl) et à La Nouvelle-Orléans en Louisiane (lors du Sugar Bowl). La finale se déroulera le lundi 12 janvier 2015 en soirée au AT&T Stadium, Arlington au Texas[3].

L'ordre des rotations pour les demi-finales a également été annoncé à cette occasion (après 3 ans le cycle recommence) :

Logos et sponsors[modifier | modifier le code]

Bowl Championship Series 1998-2005[modifier | modifier le code]

Fiesta Bowl 1999
Sugar Bowl 2000
Orange Bowl 2001
Rose Bowl 2002
Fiesta Bowl 2003
Sugar Bowl 2004
Orange Bowl 2005
Rose Bowl 2006

BCS National Championship Game 2006-2014[modifier | modifier le code]

Tostitos
BCS 2007
AllState
BCS 2008
FedEx
BCS 2009
Citibank
BCS 2010
Tostitos
BCS 2011
AllState
BCS 2012
Discover
BCS 2013
Vizio
BCS 2014

Palmarès[modifier | modifier le code]

Bowl Championship Series 1998-2005[modifier | modifier le code]

Saisons Dates Vainqueurs Scores Perdants Conférences Bowl Lieux Affluences
1998 4 janvier1999 #1 Tennessee (12-0) 23-16 #2 Florida State (11-1) SEC - ACC Fiesta Bowl Sun Devil Stadium, Tempe (Arizona) 80 470
1999 4 janvier 2000 #1 Florida State (11-0) 46-29 #2 Virginia Tech (11-0) ACC - Big East Sugar Bowl Louisiana Superdome, La Nouvelle-Orléans (Louisiane) 79 280
2000 3 janvier 2001 #1 Oklahoma (12-0) 13-02 #2 Florida State (11-1) Big 12 - ACC Orange Bowl Sun Life Stadium, Miami (Floride) 79 835
2001 3 janvier 2002 #1 Miami (11-0) 37-14 #2 Nebraska (11-1) Big East - Big 12 Rose Bowl Rose Bowl, Pasadena (Californie) 93 781
2002 3 janvier 2003 #2 Ohio State (13-0) 31-24 * #1 Miami (12-0) Big Ten - Big East Fiesta Bowl Sun Devil Stadium, Tempe (Arizona) 77 502
2003 4 janvier 2004 #2 LSU (12-1) 21-14 #1 Oklahoma (12-1) SEC - Big 12 Sugar Bowl Louisiana Superdome, La Nouvelle-Orléans (Louisiane) 79 342
2004 4 janvier 2005 #1 USC (12-0) 55-19 #2 Oklahoma (12-0) Pac 10 - Big 12 Orange Bowl Sun Life Stadium, Miami (Floride) 77 912
2005 4 janvier 2006 #2 Texas (12-0) 41-38 #1 USC (12-0) Big 12 - Pac 10 Rose Bowl Rose Bowl, Pasadena (Californie) 93 986

Notes:
* 2002 : après deux prolongations.
2004 : USC est destitué de son titre après des sanctions de la NCAA, le titre 2004 reste vacant.

BCS National Championship Game 2006-2014[modifier | modifier le code]

Saisons Dates Vainqueurs Scores Perdants Conférences Lieux Affluences
2006 8 janvier 2007 #2 Florida (12-1) 41-14 #1 Ohio State (12-0) SEC - Big Ten University of Phoenix Stadium, Glendale (Arizona) 74 628
2007 7 janvier 2008 #2 LSU (11-2) 38-24 #1 Ohio State (11-1) SEC - Big Ten Louisiana Superdome, La Nouvelle-Orléans (Louisiane) 79 651
2008 8 janvier 2009 #2 Florida (12-1) 24-14 #1 Oklahoma (12-1) SEC - Big 12 Sun Life Stadium, Miami (Floride) 78 468
2009 7 janvier 2010 #1 Alabama (13-0) 37-21 #2 Texas (12-1) SEC - Big 12 Rose Bowl, Pasadena (Californie) 94 906
2010 10 janvier 2011 #1 Auburn (12-0) 22-19 #2 Oregon (12-1) SEC - Pac 10 University of Phoenix Stadium, Glendale (Arizona) 78 603
2011 9 janvier 2012 #2 Alabama (11-1) 21-00 #1 LSU (12-1) SEC - SEC Louisiana Superdome, La Nouvelle-Orléans (Louisiane) 78 237
2012 7 janvier 2013 #2 Alabama (12-1) 42-14 #1 Notre Dame (12-1) SEC - Ind Sun Life Stadium, Miami (Floride) 80 120
2013 6 janvier 2014 #1 Florida State (13-0) 34-31 #2 Auburn (12-1) ACC - SEC Rose Bowl, Pasadena (Californie) 94 208

Statistiques par équipes[modifier | modifier le code]

Équipes Apparitions Gagnés Perdus  % Victoires Saisons des titres
Florida State 4 2 2 .500 1999, 2013
Oklahoma 4 1 3 .250 2000
Alabama 3 3 0 1.000 2009, 2011, 2012
LSU 3 2 1 .666 2003, 2007
Ohio State 3 1 2 .333 2002
Florida 2 2 0 1.000 2006, 2008
Auburn 2 1 1 .500 2010
Miami (FL) 2 1 1 500 2001
Texas 2 1 1 .500 2005
USC 2 1 1 0.000 2004
Tennessee 1 1 0 1.000 1998
Nebraska 1 0 1 0.000 -
Notre Dame 1 0 1 0.000 -
Oregon 1 0 1 0.000 -
Virginia Tech 1 0 1 0.000 -

USC a été démis de son titre par la NCAA - il n'y a pas eu de titre de champion décerné lors de l'Orange Bowl de 2005.

Statistiques par conférences[modifier | modifier le code]

Conférences Gagnés Perdus Équipes gagnantes Équipes perdantes
SEC 9 ^ 2 ~ Alabama (3)^, Florida (2), LSU (2), Tennessee, Auburn Auburn, LSU~
Big 12 2 5 Oklahoma, Texas Oklahoma (3), Nebraska*, Texas
ACC 2 2 Florida State (2) Florida State (2)
Big East 1 2 Miami (FL)* Miami (FL)*, Virginia Tech*
Big Ten 1 2 Ohio State Ohio State (2)
Pac-12 1 2 USC Oregon, USC
Independent 0 1 Notre Dame

* - L'AAC est créé le 1er juillet 2013 et était précédemment connue sous la dénomination Big East depuis la saison 1991 jusqu'au 30 juin 2013. Miami (FL) et Virginia Tech quittent la Big East pour l'ACC en 2004. Nebraska part vers la Big Ten en 2011.

~ - La défaite de l'équipe de LSU au BCS de 2012 est due à l'équipe d'Alabama, toutes deux faisant partie de la SEC.

^ - L'équipe d'Alabama gagne le BCS 2012 contre LSU, deux équipes de la SEC.

- USC a été démis de son titre par la NCAA - il n'y a pas eu de titre de champion décerné lors de l'Orange Bowl de 2005.

Meilleurs joueurs du Bowl[modifier | modifier le code]

Saisons Joueurs Équipes Postes
1998-99 Peerless Price Tennessee WR
Dwayne Goodrich Tennessee CB
1999-00 Peter Warrick FSU WR
2000-01 Torrance Marshall Oklahoma LB
2001-02 Ken Dorsey Miami(Fl) QB
Andre Johnson Miami(Fl) WR
2002-03 Craig Krenzel Ohio State QB
Mike Doss Ohio State S
2003-04 Justin Vincent LSU RB
2004-05 Matt Leinart USC QB
2005-06 Vince Young (offense) Texas QB
Michael Huff (defense) Texas S
2006-07 Chris Leak (offense) Florida QB
Derrick Harvey (defense) Florida DE
2007-08 Matt Flynn (offense) LSU QB
Ricky Jean-Francois (defense) LSU DE
2008-09 Tim Tebow (offense) Florida QB
Carlos Dunlap (defense) Florida DE
2009-10 Mark Ingram (offense) Alabama RB
Marcell Dareus (defense) Alabama DE
2010-11 Michael Dyer (offense) Auburn RB
Nick Fairley (defense) Auburn DT
2011-12 AJ McCarron (offense) Alabama QB
Courtney Upshaw (defense) Alabama LB
2012-13 Eddie Lacy (offense) Alabama RB
C.J. Mosley (defense) Alabama LB
2013-14 Jameis Winston (offense) FSU QB
P.J. Williams (defense) FSU DB


Match BCS joués par le Heisman Trophy[modifier | modifier le code]

Saisons Joueurs Équipes Gagné-Perdu Statistiques Notes
2000 Chris Weinke Florida State P 51-25-2 274, 0 TD; 4-7 course
2001 Eric Crouch Nebraska P 15-5-1 62, 0 TD; 22-114 course
2003 Jason White Oklahoma P 37-13-2, 102, 0 TD; 7-(-46) course
2004 Matt Leinhart USC G 35-18-0 332, 5 TD; 2-(-11) course
2005 Reggie Bush USC P 13-82 1 TD; 6-95, 0 TD récept. Le trophée fut retiré au joueur d'USC par la NCAA
2006 Troy Smith Ohio State P 14-4-1, 35, 0 TD; 10-(-29) course
2008 Sam Bradford Oklahoma P 41-26-2, 256, 2 TD; 2-(-18) course
2009 Mark Ingram Alabama G 22-116, 2 TD
2010 Cam Newton Auburn G 34-20-1, 265, 2 TD; 22-64 course
2013 Jameis Winston Florida State G 35-20-0, 237, 2 TD; 11-26 course


Critiques et controverses[modifier | modifier le code]

La critique principale envers le BCS National Championship est que le champion de toute une saison est désigné sur un seul match d'après-saison. Les critiques déplorent que les participants au match décisif soient choisis en fonction de sondages (polls), de calculs d'ordinateurs, d'indices de popularité des équipes, de divers préjugés et non en fonction des résultats de matchs joués comme cela prévaut dans d'autres sports majeurs ainsi que dans toutes les autres divisions inférieures de football universitaires où un système de playoffs est mis en place.

Souvent le système du BCS mène à des controverses lorsque plusieurs équipes terminent avec la même fiche (bilan du nombre de victoire et de défaites en saison régulière). Les électeurs du BCS doivent alors départager ces équipes sur des critères informels et pas toujours clairs. La fin de la saison 2010 en est un des meilleurs exemple. Sans fournir de critères objectifs d'évaluation des équipes, le BCS oblige à ses "électeurs" à s'imposer leurs propres normes et critères de départage[4].

Les exemples de ces controverses sont nombreux dans le BCS National Championship Game :

  • En 2001, l'équipe d'Oregon, seconde du classement AP, fut ignorée au profit de Nebraska malgré la défaite cuisante de cette équipe, 62 à 36, lors du dernier match de saison régulière contre Colorado !
  • En 2003, USC ne fut pas admise au BCS Championship Game mais cette équipe termine finalement #1 au classement final de l'AP après avoir battu Michigan lors du Rose Bowl.
  • La saison suivante en 2004, Auburn, Boise State et Utah ne furent pas sélectionnées pour la finale nationale (l'Orange Bowl) alors qu'elles étaient toutes invaincues en saison régulière.
  • En 2008, Utah ne fut de nouveau pas sélectionnée pour la finale alors qu'elle était la seule équipe à avoir terminé la saison invaincue, finissant seconde au ranking AP derrière Florida, cette équipe ayant fini la saison sur 13 victoires et 1 défaite.
  • En 2009, cinq équipes terminent la saison régulière invaincues : Alabama, Texas, Cincinnati, TCU, et Boise State. Les électeurs du BCS choisiront les équipes traditionnellement puissantes d'Alabama et de Texas pour jouer la finale nationale arguant qu'elles étaient classées dans divers ranking, #1 et #2.
  • À l'issue de la saison 2010, trois équipes (Oregon, Auburn et TCU) finissent invaincues. Bien que TCU affiche de bien meilleures statistiques[5] (la 1re défense, la 14e attaque[6] et la 13e équipe spéciale[7]), ce sont les équipes des conférences dites majeures qui seront choisies pour jouer la finale de 2011, Oregon de la PAC-12 et Auburn de la SEC, le BCS invoquant que TCU faisait partie de la MWC, perçue comme une conférence moins forte et ayant de ce fait un calendrier plus facile. Ils ne prirent pas en compte que TCU était invaincue deux saisons de suite en 2009 et 2010, ne perdant que lors du Fiesta Bowl de 2010[8]. Les commentaires du président de l'université d'Ohio State, Dr. Gordon Gee, ajoutèrent à la controverse lorsqu'il déclara que les équipes rencontrant « les petites sœurs des pauvres » plutôt que les équipes de la « lignée des meurtriers » (équipes des "conférences majeures") ne méritaient pas d'entrer en ligne de compte pour la finale nationale. Il se rétracta finalement et s'excusa après que TCU eut battu Wisconsin au Rose Bowl de 2011, Wisconsin ayant auparavant battu sèchement Ohio State au cours de la saison régulière !

Beaucoup de contestataires auraient préféré un tournoi sous forme de championnat avec 8 à 16 équipes, système similaire à ce qui se passe dans les championnats NCAA de Div. 1-AA (FCS), de Div. II et de Div. III. D'autres étaient plus en faveur d'une super finale opposant les vainqueurs de deux premiers matchs BCS entre les quatre équipes les mieux classées à l'issue de la saison régulière. La SEC et l'ACC appuyèrent récemment cette seconde option. Le 24 juin 2009, le BCS rejetait une proposition de la MWC consistant en un système de playoffs à 8 équipes[9]. On sait la décision qui fut prise finalement (voir ci-avant la rubrique "L'avenir").

En 2009, la NCAA décida que l'ancien running back d'USC, Reggie Bush, était rétroactivement inéligible pour la finale BCS 2005 de l'Orange Bowl joué contre Oklahoma parce qu'il avait reçut plusieurs primes illégales. La NCAA rejeta tous les appels introduits contre les sanctions prises à l'encontre d'USC (en ce y compris la sanction prise contre Reggie Bush et l'interdiction de 2 ans de participation de l'équipe à un bowl)

Le 6 juin 2011, USC fut donc la première équipe a perdre son titre national suite aux sanctions prises à son encontre par la NCAA. De facto, il n'y a pas de champion officiel en 2004. De plus, le BCS annulera rétroactivement aussi la participation de USC au Rose Bowl de 2006, l’effaçant officiellement de ses tablettes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.forbes.com/sites/mikeozanian/2012/05/29/bcs-playoff-tv-deal-worth-at-least-3-billion/(en)
  2. http://www.usatoday.com/sports/college/football/story/2012-06-26/bcs-major-college-football-playoff-approved/55845112/1(en)
  3. Dates for playoff games announced, BCSfootball.com, January 8, 2013(en)
  4. Eight-team playoff would be ideal for college football – columnist – ESPN. Sports.espn.go.com (May 20, 2008). Retrieved on 2010-11-21.(en)
  5. http://www.footballoutsiders.com/stats/feist2010(en)
  6. FEI Offensive Rankings By Team, FBS, 2010 http://www.footballoutsiders.com/stats/feist2010(en)
  7. FEI Special Teams Rankings By Team, FBS, 2010 http://www.footballoutsiders.com/stats/feist2010(en)
  8. TCU lost the highly controversial 2010 Fiesta Bowl to Boise State, in which two non-AQ teams were paired against each other to avoid the possibility of two AQ teams losing to "BCS Busters"(en)
  9. College football: BCS presidents reject playoff plan, Los Angeles Times, 25 juin 2009(en)

Articles connexes[modifier | modifier le code]