Ara Güler

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ara Güler

Ara Güler (16 août 1928, Istanbul) est un photographe photojournaliste turc d'origine arménienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Élevé dans un milieu d'artistes, Ara Güler débute sa carrière de journaliste en 1950 au journal Yeni Istanbul, alors qu’il est étudiant en économie. En 1958, lorsque Time ouvrit un bureau en Turquie, Güler fut le premier correspondant au Proche-Orient pour ce magazine.

Dans les années 1960, il publia pour les magazines les plus célèbres tels Stern, Paris Match ou The Sunday Times.

Par ses rencontres avec Henri Cartier-Bresson et Marc Riboud, il fut encouragé à rejoindre l'Agence Magnum qu'il quitta quelques années plus tard.

En 1961, il fut accepté comme le seul membre turc de l'American Society for Media Photographers.

Güler est allé photographier dans de très nombreux pays autour du monde, tels l'Iran, le Kazakhstan, l'Inde, le Kenya, la Nouvelle-Guinée ou Bornéo. mais il a surtout photographié en profondeur la Turquie son pays d'origine et principalement Istanbul. A tel point qu'il est surnommé l'œil d'Istanbul.

Güler est aussi un photographe portraitiste, qui a saisi les personnalités les plus diverses, de Winston Churchill à Ansel Adams en passant par Bertrand Russell ou Pablo Picasso.

Prix, récompenses, décorations[modifier | modifier le code]

Collections[modifier | modifier le code]

Les photographies de Ara Güler sont conservées dans les plus grands musées :

Expositions[modifier | modifier le code]

Ara Güler a réalisé des expositions dans les lieux les plus prestigieux :

Publications (liste partielle)[modifier | modifier le code]

Ara Güler a publié ou illustré plusieurs dizaines d'ouvrages.

Référence[modifier | modifier le code]

  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Ara Güler » (voir la liste des auteurs)
  • Jacques Perot « Persistantes souvenances du Bosphore : Melling, Le Corbusier, Ara Güler », Istanbul, traversée, Lille 3000, Palais des Beaux-Arts, mars 2009, p. 62-68,

Liens externes[modifier | modifier le code]