Antoine Walker

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Antoine Walker Portail du basket-ball
Antoine walker z.jpg
Fiche d’identité
Nom complet Antoine Devon Walker
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance 12 août 1976 (37 ans)
Chicago, Illinois
Taille 2,06 m (6 9)
Poids 120 kg (264 lb)
Situation en club
Poste Ailier fort
Carrière universitaire ou amateur
1994-1996 Kentucky
Draft NBA
Année 1996
Position 6e
Franchise Celtics de Boston
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
1996-1997
1997-1998
1998-1999
1999-2000
2000-2001
2001-2002
2002-2003
2003-2004
2004-2005
2004-2005
2005-2006
2006-2007
2007-2008
2010
2010-2012
Celtics de Boston
Celtics de Boston
Celtics de Boston
Celtics de Boston
Celtics de Boston
Celtics de Boston
Celtics de Boston
Mavericks de Dallas
Hawks d'Atlanta
Celtics de Boston
Heat de Miami
Heat de Miami
Timberwolves du Minnesota
Guaynabo Mets
Stampede de l'Idaho
17,5
22,4
18,7
20,5
23,4
22,1
20,1
14,0
20,4
16,3
12,2
8,5
8,0
-
-

* Points marqués dans chaque club comptant pour le championnat
national et les compétitions nationales et continentales.

Antoine Walker est un ancien joueur de basket-ball américain né le 12 août 1976 à Chicago, dans l'Illinois aux États-Unis. Il joue au poste d'ailier fort. Il porte le numéro 24 qu'il portait à Kentucky, son surnom est Toine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a été un élément clé de l'équipe universitaire des Wildcats de Kentucky, menant son équipe au titre NCAA en 1996. Après seulement deux années passées à l'université, il s'inscrit à draft NBA.

Il est drafté en 6e position de la draft de 1996 par les Boston Celtics, franchise où il évolue pendant 7 saisons. Bon rebondeur et inscrivant plus de 20 points par match en moyenne, il est l'une des pierres angulaires de la reconstruction des Celtics. Après une année seulement, il est rejoint à Boston par son mentor, Rick Pitino, ancien coach de l'université de Kentucky. L'arrivée de Paul Pierce en 1998 marque les débuts d'un duo qui sera parmi les plus craints en NBA. Ce n'est pourtant qu'après le départ de Pitino, en 2001, que la paire parvient à mener Boston au succès, atteignant la finale de la Conférence est en 2002.

En 2003, Antoine Walker quitte les Celtics pour les Dallas Mavericks, neuf jours avant le début de la saison. Du fait de la pléthore de stars au sein de l'équipe, il bénéficie d'un temps de jeu limité et ne convainc pas pleinement. La saison suivante Walker passe chez les Atlanta Hawks avant de revenir à la mi-saison chez... les Celtics. Il retrouve Paul Pierce et fait également équipe avec Gary Payton pour mener les Celtics en play-offs. L'équipe est éliminée au premier tour par les Indiana Pacers et le contrat d'Antoine Walker n'est pas renouvelé. Il change donc une nouvelle fois de franchise en signant pour le Heat de Miami, franchise avec laquelle il devient champion NBA en 2006. Le 30 octobre 2007, Un vaste échange entre Miami et Minnesota entraîne ainsi le départ du Heat d'Antoine Walker[1], 31 ans, l'équipe floridienne récupèrant en échange Ricky Davis. Pat Riley, l'entraineur de Miami, en avait assez de Walker revenant à chaque début de saison avec 10 kilos en trop et pas toujours motivé.

Critiques[modifier | modifier le code]

Tout au long de sa carrière, Antoine Walker a été vivement critiqué concernant ses choix de tirs. Il est un adepte des tirs à trois points, un héritage de ses années sous les ordres de Rick Pitino et Jim O'Brien, tous deux partisans d'une attaque reposant sur un fort pourcentage de réussite aux tirs primés. En 2000-2001 et en 2001-2002, il est le joueur ayant tenté le plus de tirs à trois points en NBA.

L'ancienne gloire des Celtics, Danny Ainge a vivement critiqué Antoine Walker lors d'un match qu'il commentait à la télévision, expliquant qu'il ne voudrait pas d'un tel joueur dans son équipe. Ainsi, lorsqu'il a été nommé General Manager des Boston Celtics en 2003, il a immédiatement transféré Walker à Dallas. Néanmoins, un an et demi plus tard, il a fait revenir Antoine Walker à Boston pour garantir une place en play-offs.

Antoine Walker se "vend" comme un shooteur mais ses stats en carrière en témoigne autrement avec 17 shoots tentés par match et seulement 7 marqués avec 33 % aux tirs, 32 % à trois points et 63 % aux lancers-francs.

Antoine Walker était également connu au début de sa carrière pour une danse surnommée The Shimmy qui consistait à rouler des épaules après avoir réalisé une action difficile.

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • Champion NBA : 2006

Records NBA[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Lequipe.fr, « Antoine Walker quitte Miami »,‎ 25 octobre 2007 (consulté le 7 septembre 2010)

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :