Earl Barron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Earl Barron Portail du basket-ball
Earl Barron Dec 2007.jpg
Fiche d’identité
Nom complet Earl David Barron Jr.
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance 14 août 1981 (33 ans)
Clarksdale, Mississippi
Taille 2,13 m (7 0)
Poids 111 kg (244 lb)
Situation en club
Poste Pivot
Carrière universitaire ou amateur
1999-2003 Tigers de Memphis
Draft NBA
Année 2003
Position Non drafté
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
2003
2003-2004
2004-2005
2005
2005-2006
2006
2006-2007
2008
2009
2009-2010
2009-2010
2010-2011
2010-2011
2010-2011
2011-2012
2012
2012
2012-2013
2012-2013
Flight de Huntsville
Tuborg
Flight de Huntsville
Red Bull Thunder
Heat de Miami
Flame de la Floride
Heat de Miami
Fortitudo Bologne
D-Fenders de Los Angeles
Energy de l'Iowa
Knicks de New York
Suns de Phoenix
Bucks de Milwaukee
Trail Blazers de Portland
Warriors de Golden State
Meralco Bolts
Atléticos de San Germán
Wizards de Washington
Knicks de New York
08,0
-
12,2
-
01,6
17,0
02,3
-
09,9
16,2
11,7
03,0
05,1
03,5
02,0
29,5
11,0
02,5
11,0

* Points marqués dans chaque club comptant pour le championnat
national et les compétitions nationales et continentales.

Earl David Barron Jr., né le 14 août 1981 à Clarksdale, au Mississippi, est un joueur américain de basket-ball. Il évolue au poste de pivot.

Biographie[modifier | modifier le code]

Earl Barron effectue son cursus universitaire à l'Université de Memphis. Malgré sa grande taille (2m13) il n'est pas drafté par une équipe NBA.

Il commence sa carrière professionnelle en 2003 dans le championnat turc de Basketball avec les Tuborg Pilsener. Il rejoint ensuite, en mai 2004, les États-Unis et la D-League dans l'équipe des Flight de Huntsville.

Il effectue la pré-saison 2004 avec le Magic d'Orlando mais il est coupé avant la reprise de la saison NBA. En 2005, il joue avec les Red Bull Barako dans la Philippine Basketball Association (PBA).

Il peut ensuite goûter à la NBA en signant au Heat de Miami en octobre 2005. Il y dispute trois saisons et remporte en 2006 le titre de champion NBA. En août 2008, il signe un contrat de deux millions de dollars avec le club italien de Bologne malheureusement dès novembre il s'est sérieusement blessé et doit quitter ce club.

En septembre 2009, Barron rejoint le camp d'entraînement des Hornets de La Nouvelle-Orléans, il est encore coupé juste avant la reprise de la saison régulière de NBA. Il retourne donc en D-League où dès novembre 2009, il défend les couleurs de l'Energy de l'Iowa. Ses belles performances lui permette d'être sélectionné au All Star Game de la D-League en 2010. Il fini meilleur marqueur du match avec 20 points pour la conférence est, malgré la défaite de celle-ci contre la conférence ouest (81-98).

Le 2 avril 2010, il décroche un contrat de 10 jours dans la prestigieuse équipe des Knicks de New York. Dès son deuxième match, le 6 avril contre les Celtics de Boston, il impressionne ses coéquipiers en battant son record de rebonds prit en un match (avec 18 prises), il marque également 17 points. Il réalise ainsi le 1er double-double de sa carrière en NBA Cinq jours plus tard, il enregistre son 2e double-double avec 13 points et 12 rebonds dans un match contre son ancienne équipe, le Heat de Miami. Le lendemain, les Knicks décident de lui offrir un contrat pour le reste de la saison. Il joue en moyenne 33 minutes par match et a des statistiques en double-double (11,7 points et 11 rebonds par match).

Le 16 novembre 2010, il signe un contrat avec les Suns de Phoenix suite à la blessure de leur pivot titulaire Robin Lopez. Il commence avec les Suns dès le lendemain contre le Heat. Il est finalement coupé par les Suns le 21 décembre, il signe alors un contrat de 10 jours avec les Bucks de Milwaukee le 1er mars 2011. Il signe un deuxième contrat de 10 jours avec les Bucks avant d'être coupé. Il s'engage finalement jusqu’à la fin de la saison avec les Trail Blazers de Portland[1]. La saison suivante, après moins d'un mois de compétition NBA, il est coupé par les Trail Blazers.

Le 14 janvier 2012, les Warriors de Golden State engagent Earl Barron[2], à peine un mois après son arrivée il est coupé. Finalement il retourne dans la Philippine Basketball Association (PBA) où il signe un contrat avec les Meralco Bolts. Avant la reprise de saison NBA 2012-2013, les Wizards de Washington l’engagent, avant de le couper dès décembre[3]. Il atterrit en avril 2013 à New York chez les Knicks suite à la retraite de Rasheed Wallace[4].

Records en carrière[modifier | modifier le code]

Les records personnels d'Earl Barron, officiellement recensés par la NBA sont [5]

Type statistique Saison régulière
Record Adversaire Date
Points en un match 22 Grizzlies de Memphis 11 avril 2008
Paniers marqués en un match 9 2 fois
Paniers tentés en un match 17 Pistons de Détroit 6 avril 2008
Lancés francs réussis 9 Heat de Miami 11 avril 2010
Lancers francs tentés 10 Heat de Miami 11 avril 2010
Paniers à 3 points réussis 1 Bucks de Milwaukee 18 mars 2008
Paniers à 3 points tentés 3 Hawks d'Atlanta 16 avril 2008
Rebonds offensifs 8 Celtics de Boston 6 avril 2010
Rebonds défensifs 12 Hawks d'Atlanta 17 avril 2013
Rebonds totaux 18 2 fois
Passes décisives 4 3 fois
Interceptions 4 Pacers de l'Indiana 3 décembre 2010
Contres 4 Hawks d'Atlanta 18 décembre 2012
Minutes jouées 44 Celtics de Boston 6 avril 2010

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Fabrice Auclert, « Portland teste Earl Barron », sur basketusa.com,‎ 11 avril 2011 (consulté le 24 janvier 2014)
  2. Dimitri Kucharczyk, « Earl Barron arrive à Golden State », sur basketusa.com,‎ 14 janvier 2012 (consulté le 24 janvier 2014)
  3. Fabrice Auclert, « Washington : Return Of The Mack », sur basketusa.com,‎ 23 décembre 2012 (consulté le 24 janvier 2014)
  4. Fabrice Auclert, « New York remplace Rasheed Wallace par Earl Barron », sur basketusa.com,‎ 17 avril 2013 (consulté le 24 janvier 2014)
  5. (en) « Earl Barron : Career Stats and Totals », sur nba.com (consulté le 24 janvier 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]