Randy Livingston

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Randy Livingston Portail du basket-ball
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance 2 avril 1975 (39 ans)
La Nouvelle-Orléans, Louisiane
Taille 1,93 m (6 4)
Poids 95 kg (209 lb)
Situation en club
Club actuel Retiré
Numéro 3 , 7 , 2 , 9 , 1 , 14
Poste Meneur
Carrière universitaire ou amateur
1994-1996 LSU
Draft NBA
Année 1996
Position 42e
Franchise Rockets de Houston
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
1996-1997
1997-1998
1998-1999
1998-1999
1999-2000
2000
2000-2001
2001
2002
2002
2002
2003
2003-2004
2004
2004
2004-2005
2005
2005-2006
2006
2006
2006-2007
2007
2007-2008
Rockets de Houston
Hawks d'Atlanta
Sioux Falls Skyforce
Suns de Phoenix
Suns de Phoenix
Warriors de Golden State
Idaho Stampede
Gary Steelheads
Sioux Falls Skyforce
SuperSonics de Seattle
Sioux Falls Skyforce
Hornets de La Nouvelle-Orléans
Idaho Stampede
Clippers de Los Angeles
Guelph Gladiators
Sioux Falls Skyforce
Jazz de l'Utah
Galatasaray
Idaho Stampede
Bulls de Chicago
Idaho Stampede
SuperSonics de Seattle
Idaho Stampede
3,9
0,8
-
12,0
4,8
0,0
-
-
-
3,2
-
3,0
-
2,0
-
-
3,8
-
-
0,0
-
0,0
-
Carrière d’entraîneur
2008-2009
2009-2010
Dep. 2010
Idaho Stampede (assi.)
Maine Red Claws (assi.)
Idaho Stampede

* Points marqués dans chaque club comptant pour le championnat
national et les compétitions nationales et continentales.

Randy Livingston (né le 2 avril 1975, à La Nouvelle-Orléans, Louisiane) est un joueur américain de basket-ball. Après sa carrière de joueur, avec 203 matchs de saison régulière de National Basketball Association (NBA), il entame une carrière d'entraîneur.

Biographie[modifier | modifier le code]

Livingston joue au lycée "Isidore Newman School" avec le célèbre quarterback Peyton Manning où il fut nommé "High School co-Player of the Year" en 1992 (avec Jason Kidd) et en 1993 (avec Rasheed Wallace). À sa sortie de Newman, Livingston rejoint l'université d'État de Louisiane, mais joue seulement 29 rencontres en deux saisons avec des moyennes de 10,4 points, 7,6 passes, 3,2 rebonds, 2,3 interceptions[1] à cause de problèmes aux genoux. Il est sélectionné par les Houston Rockets au deuxième tour (42e rang) de la draft 1996. Il est signé en tant qu'agent libre par les Atlanta Hawks lors de la saison 1997-1998. Il joue ensuite pour les Phoenix Suns lors de la saison 1998-1999, signant de nouveau avec eux pour la saison suivante. Celle-ci est sa saison la plus consistante de sa carrière en NBA avec 79 matches, 14 minutes, 4,8 points, 1,6 rebonds et 2,2 passes décisives[2].

Sa carrière évolue alors : il alterne désormais des passages en NBA et dans d'autres ligues, la Continental Basketball Association (CBA), la NBA Development League. Il est même sélectionné lors de draft 2005 de la All-American Professional Basketball League, mais la ligue fut dissoute la saison suivante. Il apparait sporadiquement (2 matches) pour les Golden State Warriors lors de la saison suivante. Il joue pour les Supersonics lors de la saison 2001-2002 et jouant pour deux équipes de CBA. Il est nommé dans la CBA Second All-Star Team, second inq de la ligue, lors de la saison 1998-1999. Il évolue brièvement sous les couleurs des New Orleans Hornets lors de la saison 2002-2003, pour les Los Angeles Clippers lors de la saison 2003-2004 et avec les Utah Jazz lors de la saison 2004-2005, faisant cinq apparitions la saison suivante avec les Chicago Bulls. Avant son passage à Chicago, il évolue en Europe lors de la saison 2005-2006 avec le club turc du Galatasaray puis retrouve une nouvelle fois les Idaho Stampede.

Ses 12 points de moyenne par match lors de la saison 2006-2007 pour les Stampede le classent au 44e rang de la ligue et ses 10,5 passes décisives au 2e rang derrière Will Conroy.

Le 11 avril 2007, Livingston signe un contrat pour le reste de la saison avec les Sonics. Cela est dû aux blessures de Earl Watson et Luke Ridnour. Il termine finalement sa carrière de joueur après un nouveau passage chez les Idaho Stampede.

Il poursuit sa carrière dans le basket-ball en enchainant avec une carrière d'entraîneur, d'abord en tant qu'assistant, toujours avec Idaho Stampede. En 2010, il devient entraîneur en chef de cette équipe.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Il est élu lors de la saison 1998-1999 dans la deuxième équipe de la ligue, puis de nouveau lors de l'année 2004-2005. Il est champion de cette ligue en 2004-2005.

En 2006-2007, il est nommé NBA Development League Most Valuable Player Award pour sa saison avec les Idaho Stampede, saison où ceux-ci échouent en demi-finale face au Colorado 14ers sur le score de 94 à 91[3]. Il termine cette saison avec le meilleur total de passes, 488 mais deuxième à la moyenne, tout comme l'année suivante avec 451 et premier avec une moyenne de 10,5[4]. Lors de ces deux saisons, il est élu dans la All-NBADL First-team[4]. En 2008, il remporte le titre de la NBA Development League avec Idaho Stampede.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Randy Livingston », sur sports-reference.com (consulté le 24 septembre 2011)
  2. (en) « Randy Livingston », sur basketball-reference.com (consulté le 24 septembre 2011)
  3. (en) « 2006-07 D-League Season Summary », sur .basketball-reference.com (consulté le 24 septembre 2011)
  4. a et b (en) « D-League > Randy Livingston », sur basketball-reference.com (consulté le 24 septembre 2011)

Liens externes[modifier | modifier le code]