Erick Dampier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dampier.
Erick Dampier Portail du basket-ball
Erick Dampier Mavs 2009.jpg
Erick Dampier en 2009 avec les Mavericks de Dallas
Fiche d’identité
Nom complet Erick Trevez Dampier
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance 14 juillet 1975 (39 ans)
Monticello, Mississippi
Taille 2,11 m (6 11)
Poids 120 kg (264 lb)
Surnom Damp
Situation en club
Numéro 25 , 35
Poste Pivot
Carrière universitaire ou amateur
1993-1996 Mississippi State
Draft NBA
Année 1996
Position 10e
Franchise Pacers de l'Indiana
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
1996-1997
1997-1998
1998-1999
1999-2000
2000-2001
2001-2002
2002-2003
2003-2004
2004-2005
2005-2006
2006-2007
2007-2008
2008-2009
2009-2010
2010-2011
2011-2012
Pacers de l'Indiana
Warriors de Golden State
Warriors de Golden State
Warriors de Golden State
Warriors de Golden State
Warriors de Golden State
Warriors de Golden State
Warriors de Golden State
Mavericks de Dallas
Mavericks de Dallas
Mavericks de Dallas
Mavericks de Dallas
Mavericks de Dallas
Mavericks de Dallas
Heat de Miami
Hawks d'Atlanta
05,1
11,8
08,8
08,0
07,4
07,6
08,2
12,3
09,2
05,7
07,1
06,1
05,7
06,0
02,5
00,1

* Points marqués dans chaque club comptant pour le championnat
national et les compétitions nationales et continentales.

Erick Trevez Dampier (né le 14 juillet 1975 à Monticello, Mississippi, États-Unis) est un ancien basketteur professionnel américain de 2,11 m et 120 kg ayant joué au poste de pivot.

Biographie[modifier | modifier le code]

Dampier fait sa High School à la Lawrence County High Scoll à Monticello, Mississippi et mène l'équipe à deux titres de champion de l'État.

Dampier commence son cycle universitaire à la Mississippi State University. Il quitte rapidement le campus, après son année junior (troisième année), et après avoir mené MSU au titre de vainqueur du tournoi de la Southeastern Conference et au Final Four NCAA. Il est drafté en dixième position en 1996 par les Pacers de l'Indiana.

Il joue 72 matches lors de sa première saison avec les Pacers, titularisé à 21 reprises. Il termine la saison avec une moyenne de 5,1 points et 4,1 rebonds par match. Le 12 août 1997, il est, avec Duane Ferrell, envoyé aux Warriors de Golden State en échange de Chris Mullin qui rejoint l'Indiana.

Il est pendant les sept années suivantes le pivot titulaire des Warriors, et atteint le sommet lors de la saison 2003-2004, avec 12,3 points, 12 rebonds et 1,85 contres par match. Cependant, certains firent remarquer qu'il élevait son niveau de jeu parce qu'il était dans sa dernière année de contrat, et en effet il est considéré lors de la trêve estivale 2004 comme un agent libre de très haut niveau.

Par la suite, il est échangé aux Mavericks de Dallas[1], et il joue 59 matches lors de sa première année à Dallas, étant titularisé à 56 reprises. À la fin de l'exercice 2004-2005, son compteur affiche 9,6 points, 8,5 rebonds et 1,85 contre par match. Cependant, durant les playoffs 2005, il doit jouer contre des pivots d'un excellent niveau (comme Amare Stoudemire et Yao Ming) et est critiqué pour son inconstance défensive et sa propension à faire des fautes.

Pour sa deuxième année au sein des Mavericks, l'équipe fournit à Dampier un remplaçant honorable, DeSagana Diop. Ensemble, ils forment une des rotations de pivot les plus dures défensivement.

Le 23 novembre 2010, il s'engage avec le Heat de Miami[2] pour pallier les blessures de Mike Miller et d'Udonis Haslem. De plus, il sera chargé de combler le déficit du Heat de Miami dans le secteur intérieur.

Clubs successifs[modifier | modifier le code]

Profil du joueur[modifier | modifier le code]

Dampier est un pivot. Bon rebondeur (7,4 prises en carrière), surtout sous l'anneau adverse (3 rebonds offensifs par match), il combine un bon jeu de jambes et une certaine dureté physique et est un des seuls joueurs à pouvoir au moins freiner un dominateur du poste comme Shaquille O'Neal sur le plan de la puissance physique pure. L'apport offensif de Dampier est assez limité (8,5 points par match en carrière). Il est également très rarement blessé, ayant joué 311 des 328 matches possibles en saison régulière depuis 4 ans.

La principale faiblesse de Dampier réside dans son inconstance. Durant sa dernière année de contrat avec les Warriors de Golden State, il était un habitué du double-double (12,3 points, 12 rebonds) mais il est depuis retombé dans des statistiques à un chiffre, aussi bien sur le plan des points que des rebonds. Il perd même sa place de titulaire au profit de DeSagana Diop en 2005-2006, mais il semble qu'il soit plus efficace en venant du banc.

Divers[modifier | modifier le code]

Dampier affirme durant la trêve 2004 qu'il est le deuxième meilleur pivot de la NBA (derrière Shaquille O'Neal). À l'époque, Dampier était fort d'une saison 2003-2004 remarquable (12,3 points, 12 rebonds). Les médias, pendant les playoffs 2005, vont rechercher la citation durant la série entre les Mavericks et les Rockets de Houston (où Dampier patauge contre Yao Ming) pour tenter de faire naître une rivalité qui ferait de Dampier la cible des plaisanteries. O'Neal embraye immédiatement, clamant qu'il est d'accord avec Dampier, mais que celui-ci est en fait « le deuxième meilleur pivot de la WNBA ». De plus, lorsqu'il est diminué par une blessure, Shaq dit qu'il « joue comme Erick Dampier » et il continue à critiquer le pivot des Mavs, l'appelant « Ericka Dampier » et persistant à dire qu'il devrait jouer en WNBA.

Le surnom de Dampier est « Damp ».

Au soir de la défaite du Heat de Miami contre les Mavericks de Dallas, en finales NBA, Erick est aperçu en boite de nuit en compagnie des joueurs texans.

Records NBA[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Mavs Complete Trade with Golden State », sur www.nba.com,‎ 24 aout 2004 (consulté le 25 novembre 2010)
  2. (en) « Heat Sign Erick Dampier and Waive Guard Jerry Stackhouse », sur www.nba.com,‎ 23 novembre 2010 (consulté le 25 novembre 2010)
  3. (en) « NBA Individual Regular Season Records for Blocks* », sur basketball-reference.com

Lien externe[modifier | modifier le code]