Félicie de Roucy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Félicie de Roucy
Titre
Reine consort d'Aragon
10704 juin 1094
Prédécesseur Isabelle d'Urgell
Successeur Agnès d'Aquitaine
Reine consort de Navarre
10764 juin 1094
Prédécesseur Placencia de Navarre
Successeur Agnès d'Aquitaine
Biographie
Dynastie Maison de Montdidier
Date de naissance vers 1060
Lieu de naissance Barbastro (Aragon)
Date de décès 3 mai 1123 (à 63 ans)
Lieu de décès Barcelone (Aragon)
Sépulture Monastère Saint-Jean de la Peña
Père Hilduin IV de Montdidier
Mère Alix de Roucy
Conjoint Sanche Ier d'Aragon
Enfant(s) Ferdinand
Alphonse Ier le Batailleur Red crown.png
Ramire II le Moine Red crown.png

Félicie de Roucy (née vers 1060 - morte à Barcelone, le 3 mai 1123), épouse du roi Sanche Ier, fut reine consort d'Aragon et de Navarre.

Biographie[modifier | modifier le code]

Évangéliaire de Félicie de Roucy (1070-1085). Inscription : I H C / NA/SAR/EN(V)S - FELI/CIA/REG/INA.

Félicie est la dernière fille d'Hilduin IV de Montdidier, comte de Roucy de la maison de Montdidier et de son épouse Alix de Roucy[1]. Elle naquit vers 1060, certainement sur les domaines de ses parents.

En 1063, le pape Alexandre II prêche la croisade contre les Maures d'al-Andalus, afin de prendre la ville de Barbastro, dépendant de la taïfa de Lérida. Ebles II de Roucy, fils d'Hilduin IV et frère de Félicie, décida de participer à la croisade et se rendit en Aragon. C'est là qu'il rencontra le roi d'Aragon, Sanche Ier. Après la prise de la ville, il resta aux côtés du roi d'Aragon et l'aida lors de la guerre des trois Sanche, entre 1065 et 1067.

Le roi d'Aragon obtint en 1070 que son mariage avec Isabelle d'Urgell soit annulé. Pour sceller son alliance avec Ebles II, Sanche Ier épousa Félicie la même année[2]. Preuve de l'alliance solide entre le roi aragonais et le seigneur champenois, Ebles II organisa à nouveau, en 1073, une croisade en Aragon, dont le résultat n'est pas connu[3]. Félciie donna naissance à plusieurs enfants : Ferdinand (1071-1086), Alphonse et Ramire[2]. Les deux derniers furent rois d'Aragon, après la mort de leur demi-frère Pierre, né du premier lit de leur père, mort sans descendance. Félicie reçut en donation de son mari les terres de Ribagorce[2].

Félicie mourut à Barcelone, le 3 mai 1123. Son corps fut enterré dans le monastère Saint-Jean de la Peña.

Descendance et famille[modifier | modifier le code]

De son mariage vers 1070 avec le roi d'Aragon, Sanche Ier, Félicie de Roucy eut trois fils :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. José Ángel Lema Pueyo, Alfonso I el Batallador, rey de Aragón y Pamplona (1104-1134), Trea, Gijón, 2008, p. 38.
  2. a, b et c « Felicia de Roucy, reina de Aragón », Gran Enciclopedia Aragonesa, 2000.
  3. Antonio Ubieto Arteta, Historia de Aragón, vol. I, La formación territorial, Éd. Anubar, Saragosse, 1981, p. 81.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (es) José Ángel Lema Pueyo, Alfonso I el Batallador, rey de Aragón y Pamplona (1104-1134), Trea, Gijón, 2008 (ISBN 978-84-9704-399-1)
  • (es) Cristina Segura Graíño, Diccionario de mujeres en la historia, Espasa Calpe, Madrid, 1998 (ISBN 84-239-8631-4)
  • (es) Antonio Ubieto Arteta, Historia de Aragón, vol. I, La formación territorial, Éd. Anubar, Saragosse, 1981 (ISBN 84-7013-181-8)
  • (es) « Felicia de Roucy, reina de Aragón », Gran Enciclopedia Aragonesa, 2000

Articles connexes[modifier | modifier le code]