Aermacchi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Macchi.

Aeronautica Macchi s.p.A

alt=Description de l'image Aermacchi.gif.
Création 1912
Disparition Motos : 1978
Personnages clés Giulio Macchi.
Siège social Drapeau d'Italie Varese (Italie)
Activité Aéronautique, deux-roues motorisés
Produits Avions, motocyclettes
Site web http://www.aermacchi.it
Aermacchi SF.260
Une Aermacchi Harley-Davidson Ala d'Oro 250 (1969)

Aeronautica Macchi est un constructeur aéronautique italien fondé en 1913. Depuis 1961 cette entreprise est implantée à Varese est connue sous le nom d'Aermacchi.

Historique[modifier | modifier le code]

La Società Anonima Nieuport-Macchi a été fondée à Varese en 1913 par Giulio Macchi pour construire sous licence le chasseur Nieuport 11 Bébé. Au début des années 1920 les commandes militaires se raréfièrent et l’entreprise, devenue Aeronautica Macchi, se spécialisa dans la construction d’hydravions. La firme verra son nom associé à la Coupe Schneider et aux records du monde de vitesse absolue durant les années 1930. Durant la Seconde Guerre mondiale Macchi a produit trois chasseurs très réussis qui constituèrent l’ossature de l’aviation de combat italienne, M.C.200 Saetta, M.C.202 Folgore et M.C.205 Veltro. Sa filiale Aeronautica Umbra SA produira aussi en grande série les trimoteurs Savoia-Marchetti SM.79, S.M.81 et S.M.84 (en).

En 1961 l’entreprise fut rebaptisée Aermacchi et connut un succès mondial avec le biplace d’entraînement militaire à réaction Aermacchi MB-326. Cet appareil connaît encore en 2008 des prolongements avec le MB-339. Aermacchi a également participé avec Aeritalia et le constructeur brésilien Embraer au programme AMX International. En collaboration avec le consortium russe Yakovlev a été lancé le programme MB-346.

Après une restructuration complète en 1981 avec la création de la holding Aermacchi SpA, la firme de Varese a absorbé en 1997 SIAI Marchetti, ajoutant à son catalogue le monomoteur d’entraînement de début SF.260. Avec cette fusion groupe Finmeccanica, auquel est rattaché Aermacchi, a constitué un pôle italien spécialisé dans l’aviation légère et d’entraînement. Dans un souci de diversification l’usine de Varese travaille aussi comme sous-traitant pour d’autres industriels européens, réalisant en particulier les nacelles-moteur du Dornier Do 328.


Des années 1950 aux années 1970 l'entreprise s'est également intéressée à la construction de motos et de motocyclettes.

Passé sous contrôle de Harley-Davidson en avril 1960, le site est déplacé de quelques kilomètres et se retrouve à Schiranna, dans la banlieue de Varese.

Les motocyclettes sortant de l'usine après cette période portent d'abord la marque Aermacchi Harley-Davidson, puis AMF Harley-Davidson.

Les restes de l'usine de moto sont vendus en juillet 1978 aux frères Castiglioni qui s'en servent de base pour créer leur propre marque : Cagiva[1].

Motocyclettes[2][modifier | modifier le code]

  • Chimera 175 et 250 cm3
  • Brezza
  • M50 et M65
  • Ala Verde & Ala d'Oro (version course) 250 cm3 et Ala d'Oro 350, 402 voire 408 cm3
  • Ala Bianca
  • Ala Azzurra
  • Ala Rossa 175 cm3
  • Baja
  • Rapido
  • Leggera
  • Routières des années 1970 : TV Sport a boite 5 vitesses et cadre poutre, démarrage par kick; TV 4 vitesses plutot utilitaire ( appelée Sprint aux USA). En 1974 Aermacchi sous le nom AMF (American Foundry; groupe industriel partageant le Capital de Harley-Davidson), équipe les moteurs 350 d'un démarreur électrique et d'un cadre classique avec longerons inférieurs, réputé très lourd pour la puissance).

Avions militaires[modifier | modifier le code]

Modèles antérieurs à 1945[modifier | modifier le code]

Modèles produits depuis 1950[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  1. Moto Revue Classic, janvier/février 2008
  2. Liste des modèles Aermacchi