Valmet L-90 TP Redigo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Valmet L-90 TP Redigo
Image illustrative de l'article Valmet L-90 TP Redigo

Type Entrainement et appui tactique
Motorisation
Moteur 1 Allison 250-B17F de 450 ch
Dimensions
Envergure 10,60 m
Longueur 8,53 m
Hauteur 3,20 m
Surface alaire 14,8 m2
Nombre de places 2
Masses
Masse à vide 860 kg
Masse maximum 1356 kg
Performances
Vitesse maximale (VNE) 352 km/h
Plafond 7620 m
Vitesse ascensionnelle 696 m/min m/s
Distance franchissable 1405 km

Le Valmet L-90 TP Redigo est un biplace d'entrainement avancé finlandais

Valmet L-90 TP Redigo[modifier | modifier le code]

Le second prototype Valmet L-80 TP Turbo Vinka [OH-VTM] fut équipé d’une turbine Allison et redésigné L-90 TP. Il fut détruit en 1988 durant une présentation aérienne en Belgique (pilote major Piippo). Un troisième prototype fut donc construit [VH-VTP] pour achever le développement de l’appareil, qui fut baptisé Redigo ou RediGo (les deux désignations se retrouvent dans les brochures du constructeur). 10 exemplaires ont été commandés par l’Ilmavoimat [RG-01/10] et livrés en 1991/1992. Destinés à l’entraînement avancé, ils sont répartis entre les HävLLv 11, 21, 31 (2 appareils chacun) et le TuKiLLv. Comme tous les avions de cette catégorie, le Redigo peut accomplir des missions tactiques grâce à 6 points sous voilure lui permettant d'emporter jusqu'à 800 kg de charges externes.

24 exemplaires construits[modifier | modifier le code]

Outre les avions livrés en Finlande, la marine mexicaine a acheté 8 appareils qui équipent le Second Escadron de Reconnaissance Tactique (SEGESCAREC) à Tapachula et le Premier Escadron d’Interception et de Reconnaissance de Campeche. De son côté l’Érythrée a acheté 6 appareils en 1994 pour équiper à Asmara une escadrille d’entraînement.

Aermacchi M-290 TP Redigo[modifier | modifier le code]

En 1996 Aermacchi a acheté les droits de production de cet appareil, qui est donc devenu M-290 TP. Aucune vente enregistrée à ce jour pour cet avion, concurrent du SIAI Marchetti SF.260.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Développement lié

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • (en) Taylor Michael J.H., World Aircraft & Systems Directory: The World's Most Comprehensive Aviation Reference Work (Brassey's World Aircraft & Systems Directory), Herndon, VA, Brassey's Inc,‎ 1999 (ISBN 1-8575-3245-7), p. 672 Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article